Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

vendredi 30 novembre 2007

Impressions d’Afrique du Sud.


Monument en souvenir de la mort d'Hector Pietersen tué par la police à l'age de 12 ans


Si l’apartheid appartient désormais à l’histoire, de profondes traces de cette époque sont toujours visibles, même si les noirs sont maintenant au pouvoir.

Les townships sont toujours là en grand nombre, Soweto est immense.

La route de l’aéroport vers la ville du Cap est bordée de kilomètres de bidonvilles.

La fécondité des femmes noires reste élevée, 5 à 6 enfants en moyenne, le sida atteint des chiffres inimaginables (5 500 000 personnes.)

De plus le pays attire un grand nombre de clandestins indénombrables attirés par le niveau de développement bien supérieur aux pays limitrophes : Mozambique, Zimbabwe etc... Même si là-bas les émigrés ne peuvent prétendre à aucune aide si ce n’est une prime (et une seule) de 300 rands (30€)

Le Swaziland est une enclave en Afrique du Sud gouverné par un potentat tribal dont la moitié de la population travaille et réside en Afrique du Sud.

Les trois populations : noirs, coloured et blanc continuent d’habiter des quartiers séparés.


Quartier Malais au Cap


L’apartheid était une loi terrible qui divisait en deux les familles métissées : on a peine à imaginer le fonctionnement d’une société aussi absurde, héritière en droite ligne de l’esclavage pourtant supprimé dés la victoire des anglais sur les boers.

Une espèce de psychose semble régner dans les quartiers aisés, des barreaux partout aux fenêtres aux portes et partout des panneaux « Armed response »

et des clôtures électrifiées. J’ai pu observer de nombreux « chantiers de lotissement » : la construction débute par le mur d’enceinte garni de barbelés, et le dernier modèle de type américain.

Le barbelé est un produit phare dans ce pays.

Le soir les rues des villes sont désertées, tous sont enfermés à double tour.

La criminalité est très élevée et concentrée dans les townships.

A la campagne, j’ai pu observer d’immenses exploitations agricoles, les vignes et les céréales dans la région du Cap, des arbres fruitiers, de la canne à sucre au nord.

Partout où l’on voit une cheminée d’usine, il ne faut guère tourner la tête pour apercevoir le bidonville où vivent les ouvriers.

Il faut tout de même garder espoir, le souvenir de l’apartheid devra attendre la mort de ceux qui connurent cette époque pour que le pays passe à autre chose. Lorsque les jeunes blancs, noirs ou coloured qui sont dans les mêmes écoles en ce moment en sortirons, on peut espérer qu’ils sauront vivre ensemble et construire une société sur d’autres bases. La communauté noire semble faire preuve d’une grande patience (ou résignation) en attendant ce jour.

Le tourisme se développe et les sud-africains en sont tous ravis car trop longtemps l’apartheid les avaient placés au ban des nations. La prochaine coupe du monde de foot y est attendue pour restaurer l’image du pays, le foot est le sport favori de la communauté noire et cette coupe est l’occasion de lui redonner espoir.

Chantier du nouveau Stade : Green Point Stadium

Je ne m’étendrais pas sur les ressources minières du pays qui sont énormes : or, platine, diamant, chrome, zircon, charbon... Elles sont également énormes dans l’ex Rhodésie du Sud et du Nord (Zimbabwe & Zambie), mais le maintien d'une organisation politique tribale et corrompue a replongé les populations de ces pays dans la misère. Lorsque notre guide nous accueillit au Zimbabwe, il nous asséna une terrible statistique : espérance de vie 38/43 ans, 40% de séropositifs... (Le plus jeune de notre groupe avait plus de 50 ans : nous sommes regardés en songeant que la plus part d’entre nous ne serions plus de ce monde si nous étions nés là-bas)

Enfants du village de Mukuni en Zambie

Désolé de dresser un portrait un peu sombre de la situation, car le pays est magnifique et même somptueux sans exagérer, la nature généreuse et les africains toujours très gais et prompt à rigoler.

Kirstenbosh National Botanica Gardens au Cap

C’est une destination que je vous conseille, pour l’histoire, les paysages la faune et la flore d’une grande richesse. Pour la culture c’est autre chose les boers ont mieux à faire, ils travaillent et vont à l’église. Les Bretons seront tout à fait à l'aise au Cap, c'est le climat auquel ils sont habitués...

Eglise évangélique de Franschhoek


Monument en souvenir des Huguenots à Franschhoek (le coin des Français en Afrikaner)


Babouin roi de la termitière au Kruger


Très élégante Girafe (Réserve Hluhluwe, en pays Zoulou)
(Se prononce Chlouchlouy)
Pour en savoir plus :
1. Afrique du Sud (Wikipedia)
2. Stats HIV (Crips Ile-de-France)

"Thriller", par Michael Jackson


lien direct vers YouTube


Le clip "Thriller" de Michael Jackson est passé pour la première fois à la télévision le 2 décembre 1983, il y aura 24 ans après-demain.

Je me souviens très bien de la première fois que j'ai vu ce clip. On était dans notre petite maison de Villeneuve les Avignon. C'était dimanche, et j'étais dans mon lit, sous ma couette, à faire la grasse matinée en regardant la télé. Mes deux filles avaient 9 ans et 6 ans et étaient venues se mettre sur la couette avec nous. Et là, le clip de Michael Jackson est passé pour la première fois. On l'a découvert tous ensemble, en famille. J'étais terrifié, et mes deux filles rigolaient. Elles n'avaient pas peur du tout. Elles riaient surtout de ma réaction, en fait.

Aujourd'hui, 24 ans après, ce clip que nous connaissons tous par coeur n'a pas vieilli du tout, je trouve.

La version intégrale du clip se trouve ici.

Si vous voulez en voir une autre version, je vous conseille la version extraite du film Final Fantasy, tout en images de synthèse.

Bon week-end à toutes et à tous !

Les vidéos du vendredi :

Les cinq dernières :
1. "Bubbly", par Colbie Caillat (23 novembre)
2. "Deutschland", par Bernard Kouchner (16 novembre)
3. "Two months off", par Underworld (9 novembre)
4. "La mer n'existe pas", par Art Mengo (2 novembre)
5. "Au commencement", par Etienne Daho (19 octobre)

Le top dix :
1. "Come together" par Do As Infinity
2. "Pure Devotion" par Freeloader
3. "Der Letzte Tag", par Tokio Hotel (warp mix)
4. "Au commencement", par Etienne Daho
5. "Invincible" par Astonvilla
6. "Le cafard des fanfares", par Ours
7. "Where The Streets Have No Name" par U2
8. "Dream On" par Depeche Mode
9. "Sliding" par Dzihan & Kamien
10. "Cherish The Day" par Sade

Crédit vidéo : Michael Jackson

Libellés :

jeudi 29 novembre 2007

L'iPhone est enfin disponible ... chez Orange ! (Grrrr ...)

iPhone Orange.jpg

Bon, eh bien voilà, l'iPhone est enfin disponible légalement en France, mais chez Orange. Pour avoir des tarifs lisibles, le mieux ce n'est pas d'aller chez Orange, mais plutôt chez Apple.

Alors, bon, l'iPhone est vendu par Orange à 399 € avec des forfaits allant de 49 € pour 2 heures + 2 heures (par mois !), à 119 € pour 8 heures + 8 heures.

399 + 12x119 = 1827 € pour la première année !

A ce tarif là, on est proche du sado-maso ...

Alors, comment faire ?

Eh bien, comme précisé sur le site Apple (mais bien sûr pas sur le site Orange), on peut acheter chez Orange un iPhone sans forfait. Si on est client Orange (ce que je ne suis pas), ça coûte 549 €. Si on n'est pas client Orange, ça coûte 649 €.

Mais, bien sûr, ces iPhone ne peuvent marcher que sur le réseau Orange. Alors, pour le débloquer légalement, Orange vous le fera moyennant 100 € supplémentaires (ce qui nous amènera à 749 € !). Ou alors Orange vous le fera gratuitement ... dans 6 mois !

Admettons. Donc, je débourse 749 €, et je vais voir SFR, où je suis client, et je leur demande un upgrade de mon forfait actuel pour passer aux nouveaux forfaits illimythics, avec un package génial. Ca marche ? Oui, ça marche, sauf que, détail gênant, l'iPhone ne supporte pas le 3G ! Donc ça marche en gprs et c'est super lent ...

Bref. Vous avez déjà vu un mec frustré ? Non ? Regardez-moi !

Que vais-je faire ?

Cornélien, je vous dis. Cornélien !

Pour en savoir plus :
1. Orange iPhone (Orange)
2. Tarifs iPhone (Apple)
3. Combien pour un iPhone avec SFR ou Bouygues? (LCI)
4. L'iPhone est arrivé ! (Chez Luc)

Crédit photo : Orange

Libellés : ,

mercredi 28 novembre 2007

La France propose à la Chine un "New Deal écologique"

Sarkozy à l'Université de Qinghua à Pékin..jpg

Déjà, le 27 octobre, il y avait eu les conclusions du Grenelle Environnement

Puis, le 7 novembre, il y a eu le discours devant le Congrès américain, où Nicolas Sarkozy avait déclaré : "Ceux qui aiment le pays des grands espaces, des parcs nationaux, de la nature protégée, attendent de l'Amérique qu'elle prenne, aux côtés de l'Europe, la tête du combat contre le réchauffement climatique qui menace de destruction notre planète"

Et hier, le 27 novembre, devant les étudiants de l'université Qinghua de Pékin, Nicolas Sarkozy a déclaré :

« Je propose à la Chine de se joindre à un nouveau contrat mondial, à un New Deal écologique et économique. D'influer immédiatement, profondément et durablement, à la mesure de sa dimension et de sa force, sur des modes de production et de consommation énergétique ».

« Votre pays peut prendre cette décision stratégique »
, précise le chef de l'Etat français. « Nous ne vous demandons pas de renoncer à votre développement », mais « faites de ce développement un exemple pour tout le monde ».

« Développez-vous (...) mais soyez un modèle du développement durable. Ne soyez pas une caricature du développement. La Chine doit montrer l'exemple ».


Ca redonne espoir : la révolution écologique est en marche.

Pour en savoir plus :
1. Sarkozy invite la Chine à se joindre à un "New Deal" écologique (Le Monde)
2. Sarkozy veut verdir le géant rouge (Libération)
3. Comment voter pour le Pacte Ecologique de Nicolas Hulot ? (Chez Luc)
4. La France lance sa révolution écologique (Chez Luc)

Crédit photo : AFP

mardi 27 novembre 2007

Un accident de Piwi


lien direct vers YouTube


La PW80 de chez Yamaha, est une mini moto dont le surnom est "Piwi". Elle est vendue comme "moto pour enfant" est n'est pas homologuée pour rouler sur route ou dans la rue. Elle n'a d'ailleurs ni éclairage ni immatriculation.

Mais elle est très marrante à conduire, surtout de nuit en ville, comme vous pouvez le constater sur la vidéo ci-dessus. Une fois débridée, elle permet de faire de grosses pointes de vitesse. Mais elle est très instable, surtout quand on monte à deux dessus.

Dimanche après-midi, un peu avant 17 heures, Moushin (15 ans) et son ami Larami (16 ans) foncent dans les rues de Villiers-le-Bel (93) sur leur Piwi 80, sans casque. En arrivant sur la place de la Tolinette, ils grillent la priorité à une voiture qui arrivait de la droite à vitesse normale. La mini moto vole dans les airs et les deux ados percutent la voiture de plein fouet et se tuent dans l'accident.

Ce fait divers tragique aurait dû normalement faire vingt lignes en page quatre du quotidien régional concerné. Seulement voilà : la voiture qu'ils ont percuté n'était pas n'importe quelle voiture :

la voiture.jpg

C'était une voiture de police qui faisait sa ronde dans le quartier, tranquillement, à faible allure, sans gyrophare ou quoi que ce soit.

le Piwi.jpg


Alors, bien sûr, quand les jeunes du quartier on vu le Piwi par terre et ont appris que leur copains étaient morts, il n'ont pas imaginé le quart de la moitié d'une seconde qu'il s'agissait d'un banal accident de la circulation. Accident provoqué par l'imprudence des deux jeunes, qui plus est.

Donc, bien évidemment, la racaille en profite pour "mettre le feu" aux banlieues. Et c'est reparti pour un tour, comme en novembre 2005.

la racaille est de sortie.jpg

Et puis, comme d'habitude, les cibles sont la bibliothèque Louis Jouvet, des écoles, bref tout ce qui menace la jeunesse des banlieues ...

Ayons une pensée pour ceux qui vivent en banlieue parisienne. Après avoir dû endurer les grèves de la SCNF et la RATP, voici qu'à présent la racaille est de sortie ...

Pour en savoir plus :
1. PW80 (Yamaha)
2. Villiers-le-Bel: les premiers éléments de l'enquête corroborés (procureure) (Le Monde)
3. Violences après la mort de deux jeunes dans un accident impliquant la police (AFP)

Crédit photos : Reuters, SIPA et AFP

lundi 26 novembre 2007

Les caprices de Rachida Dati

Dati en Chine.jpg

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve que Rachida Dati commence à en faire un peu beaucoup.

Aujourd'hui, elle se trouve en Chine en voyage officiel, on se demande un peu à quel titre. Ce n'est quand même pas pour prendre exemple sur la justice chinoise dont les mérites de rapidité et d'efficacité ont été certes vantés par Ségolène Royal ?

Et surtout Rama Yade n'est pas du voyage. Ah bon ? Les Droits de l'Homme ne sont donc pas un sujet en Chine ? D'après Le Parisien et le Canard Enchaîné, la raison est beaucoup plus simple. La ministre de la Justice aurait dit au Président quelque chose comme : "Si elle vient, je ne viens pas" ! Du coup, Rama Yade n'est pas du voyage. Elle a dû rester à Paris, pendant que Rachida se pavane en Chine au bras de Nicolas Sarkozy. Et, comble de la vexation, Rachida Dati va remettre à deux avocats chinois un prix des Droits de l'Homme, en lieu et place de Rama Yade !

Alors, récapitulons :

Rachida Dati, Gardes des Sceaux, a du pain sur la planche pour traiter la lourde et délicate réforme de la nouvelle carte judiciaire. Est-elle sur le terrain à négocier avec les parties prenantes ? Non. Elle est aux côtés de Nicolas Sarkozy en voyage officiel au Maroc, au match de Rugby France - Nouvelle Zélande à Cardiff. Et, le top, ça a été son entrée pour le dîner à la Maison Blanche, par la grande porte et au bras de Nicoals Sarkozy, alors qu'on faisait rentrer tous les autres ministres par une porte latérale. Et là, maintenant, elle se promène en Chine, où elle n'a pas grand chose à faire, à part le boulot de Rama Yade, qui a dû rester à Paris.

Je ne suis vraiment pas convaincu par Rachida Dati. Et je suis encore moins convaincu par son CV bidonné où elle prétend être diplomée d'un MBA d'HEC qu'elle n'a jamais eu et qui lui a permis de rentrer sur titres et sans concours à l'Ecole Supérieure de la Magistrature.

Rachida Dati est-elle une tricheuse arriviste, ou je me fais des idées ? Il faudrait peut-être poser la question aux membres de son cabinet qui démissionnent les uns après les autres ...

Je tiens Nicolas Sarkozy pour quelqu'un de plutôt lucide et clairvoyant. Mais là, j'ai la très nette impression qu'il est en train de se faire rouler dans la farine par les yeux de biche de Rachida Dati ...

Pour en savoir plus :
1. Pourquoi Rama Yade est-elle privée de Chine ? (RTL)
2. Sarkozy's favourite (government) woman (Charles Bremner)
3. Pourquoi ils sont du voyage en Chine avec Nicolas Sarkozy (20 minutes)

Crédit photo : Francois Mori

dimanche 25 novembre 2007

Le soutien-gorge a 100 ans

Aubade.jpg

C'est en 1889 que la française Herminie Cadolle présente lors de l’Exposition universelle le « Bien-être » : un corset coupé en deux sous la poitrine. Mais c'est en 1907 que le terme "soutien-gorge", ou "brassiere" en anglais, et devenu mondial.

C'est en tous cas le prétexte qu'a choisi les Galeries Lafayette pour présenter une exposition sur l'histoire du soutien-gorge, ce catalyseur des fantasmes masculins.

Ceci dit, en contemplant la fresque ci-dessous visible à la Villa romaine du Casale, en Sicile, on remarque que, déjà au III ème siècle après JC, les femmes portaient de ravissants bikinis :

Villa romaine du Casale.jpg

Alors, pourquoi ne pas le confesser, quand vous voyez, mesdames, une superbe vitrine de chaussures, vous vous arrêtez immanquablement et vous faites du lèche-vitrine. Même si vous en avez déjà vu une dizaine dans la même rue. Quoi de plus banal qu'une paire de chaussure ? Vous en avez déjà vues dix mille, cent mille. Ca ne fait rien : vous ne pouvez pas résister, et vous marquez un temps d'arrêt pour regarder ces belles chaussures.

Eh bien nous, c'est pareil avec les décolletés.

En plus, vous, vous pouvez tendre la main pour attraper une chaussure ...

Laurel.jpg

Nous pas.

Pour en savoir plus :
1. Le soutien-gorge fête ses 100 ans (Europe 1)
2. Le soutien-gorge a 100 ans (France Soir)
3. Soutien-gorge (Wikipédia)

Crédit photos : Aubade, Pavel Krok et Laurel

samedi 24 novembre 2007

Un barrage éolien pour le lac Lagoda

Wind Dam.jpg

Chetwood Associates a présenté un projet de "barrage éolien" à installer dans une gorge près du lac Lagoda, en Russie.

Cette centrale éolienne a la forme d'un spinnaker de 25 mètres de haut et de 75 mètres de large qui canalise le vent dans une turbine située au milieu en bas de la voile.

Je ne sais pas si l'esthétique de la chose va arriver à convertir Patrick à l'énergie éolienne ...

Pour en savoir plus :
1. Chetwood Associates’ sail-like ‘wind dam’ lands on Lake Lagoda (Building Design)
2. Wind dam by Chetwood Associates (dezeen)

Crédit photo : Building Design via neatorama

vendredi 23 novembre 2007

"Bubbly", par Colbie Caillat


lien direct vers YouTube


Je voulais vous présenter ce clip il y a trois semaines. Et puis, dead lighter m'a fait remarquer qu'il n'y avait pas que YouTube dans la vie d'un vlogger, et que la vidéo recherchée se trouvait sur Dailymotion.

Dont acte.

C'est donc avec grand plaisir que je vous propose ce soir cette vidéo très rafraîchissante extraite de "Coco", le premier album de l'excellente Colbie Caillat (22 ans), pour tenter de faire oublier à ceux qui sont concerné(e)s les deux semaines de galère qu'ils viennent de se taper.

Bon week-end à tous !

Les vidéos du vendredi :

Les cinq dernières :
1. "Deutschland", par Bernard Kouchner (16 novembre)
2. "Two months off", par Underworld (9 novembre)
3. "La mer n'existe pas", par Art Mengo (2 novembre)
4. "Au commencement", par Etienne Daho (19 octobre)
5. "Sweet Dreams", par Térez Montcalm (12 octobre)

Le top dix :
1. "Come together" par Do As Infinity
2. "Pure Devotion" par Freeloader
3. "Der Letzte Tag", par Tokio Hotel (warp mix)
4. "Au commencement", par Etienne Daho (19 octobre)
5. "Invincible" par Astonvilla
6. "Le cafard des fanfares", par Ours
7. "Where The Streets Have No Name" par U2
8. "Dream On" par Depeche Mode
9. "Sliding" par Dzihan & Kamien
10. "Cherish The Day" par Sade

Crédit vidéo : Colbie Caillat

Libellés :

jeudi 22 novembre 2007

La pluie est venue

Cairanne.jpg

Ca a d'abord été une nuée au dessus de Cairanne. Comme une couverture qui venait s'étendre au dessus des vignes.

Vacqueyras.jpg

Vu de Beaumes de Venise, c'était encore plus impressionnant. On aurait dit une vague gigantesque qui arrivait pour déferler au dessus de Vacqueyras ...

Le plan de Dieu.jpg

Et puis la pluie s'est mise à tomber. Le ciel au dessus du Plan de Dieu se découpait en plusieurs plans. A l'arrière-plan, un cumulo-nimbus s'élève à des hauteurs ensoleillées, pendant que le Ventoux disparaît sous l'orage. Les Dentelles de Montmirail se détachent en contre-jour.

La pluie est venue, la pluie est là.

Sur le même thème :
1. Nuées ... (Chez Luc)
2. Aujourd'hui la pluie est venue (Chez Luc)

Crédit photos : Luc

Libellés :

mercredi 21 novembre 2007

Le dernier ours blanc

Le dernier ours blanc

Je vous présente ci-dessus la photo du dernier ours polaire qui a pu être prise par un avion de reconnaissance avant que le dernier iceberg ne s'effondre sous lui, et qu'il périsse noyé dans l'immensité de l'Océan Arctique, libre de toute banquise. Cette photo a été prise le 26 août 2040.

Ce que je viens d'écrire, c'est le début de l'article que je publierai en septembre 2040, dans 33 ans, si rien ne change d'ici là.

Dans Gaïa, un de mes autres blogs, je publie régulièrement le bulletin de santé de notre belle planète qui a de la fièvre en ce moment. En effet, une espèce particulière appelée l'homo sapiens s'est mise à proliférer à la surface de la Terre, un peu comme un virus.

Alors, je peux vous dire que, depuis quelques années déjà, la fièvre monte. Et, donc, la banquise disparaît. Et les ours blancs aussi.

Mais ce n'est pas si grave, après tout. Vu qu'on a des photos, on pourra montrer à nos enfants à quoi ils ressemblaient, ces ours. Juste pour info, Arctique veut dire "avec des ours". Peut-être faudra-il renommer l'Océan Arctique en "Océan Antarctique", ce qui veut dire "océan sans ours" ?

Si vous vous sentez concernés, vous pouvez lire les articles listés ci-dessous sur ce sujet.

Sinon, en ce moment, il y a la Star Ac, les grèves, et le foot, qui a repris en Ligue 1.

Pour en savoir plus :
1. Les ours polaires sont menacés par le réchauffement climatique (Gaïa)
2. La banquise arctique va disparaître l'été d'ici 2040 (Gaïa)
3. La banquise arctique fond 10 à 15 fois plus vite qu'avant (Gaïa)
4. Le Groenland perd 100 milliards de tonnes de glace par an (Gaïa)
5. On peut arriver en bateau au Pôle Nord ! (Gaïa)
6. L'effondrement de la banquise d'Ayles (Gaïa)
7. Le passage du Nord-Ouest est ouvert (Gaïa)

Crédit photo : ukimagehost.com

Libellés :

mardi 20 novembre 2007

7ème jour de grève SNCF et RATP


lien direct vers YouTube


Le 13 novembre à 20 heures, la SNCF s'est mise en grève, comme la RATP. En effet, l'augmentation de l'espérance de vie et la pyramide des âges imposent une réactualisation des régimes de retraites, vu qu'on est dans le système par répartition, et non pas par capitalisation. Alors, tout le monde doit faire un effort. Les cheminots comme les autres.

Seulement, voilà : les cheminots ont un pouvoir de nuisance hors du commun. Alors, ils en usent et en abusent. A chaque automne, on a droit aux feuilles mortes et aux grèves SNCF. Alors, c'est la galère pour tous les usagers. (A la SNCF et à la RATP, il n'y a pas de clients, il n'y a que des usagers ...)

Remarquons tout de même que la réforme des régimes spéciaux, c'est déjà bouclé depuis longtemps à l'EDF, à GDF et à France Télécom. Mais à la SNCF, ça coince. Pourquoi ?

Eh bien parce que ça fait plus de 50 ans que la CGT cultive l'affrontement pour l'affrontement et refuse chaque fois de négocier et de signer des accords. La grève, à la SNCF et la RATP, c'est devenu presque une culture. Faire chier l'usager, pour la base, c'est presque devenu une vocation, un sacerdoce.

Alors, aujourd'hui, on arrive à la situation surréaliste suivante : Bernard Thibault, le patron de la CGT, aimerait bien négocier. Mais il est pris de court face à Sud-Rail, un syndicat minoritaire d'extrême gauche, qui a bien l'intention de tout bloquer jusqu'à ce que les thèses irréelles de Besancenot soient ratifiées (37,5 années de cotisation pour tout le monde, cheminot ou pas). Thibault, ça fait des années qu'il bloque le système. Alors, maintenant qu'il voudrait négocier, forcément, ça coince.

Besancenot, parlons-en. Depuis que le PS est devenu complètement inaudible, il reste seul en lice face à l'UMP. Alors, lui, son grand truc c'est d'obtenir dans la rue une victoire qui effacerait les 2% qu'il a obtenu au 1er tour des législatives. C'est précisément pour cela qu'il a obtenu que les négociations à la SNCF ne s'ouvrent que demain, donc après la fameuse "jonction" avec la grève des fonctionnaires qui a eu lieu aujourd'hui même. (A ce propos, ma factrice préférée est venue nous porter le courrier en expliquant qu'elle ne faisait pas grève. Comme quoi ...)

Mais le "grand soir" n'aura pas lieu. Novembre 2007, ce n'est pas Mai 68. C'est même le mouvement de grève le plus impopulaire de toute l'histoire des mouvements de grève.

A ce titre, et sans doute à ce titre seulement, nous avons vécu aujourd'hui un jour historique et fondateur. Aujourd'hui est le jour où les cheminots de la SNCF et de la RATP se sont à jamais discrédités au yeux des "usagers" qui ont vécu aujourd'hui leur septième jour d'enfer, juste au motif que ces messieurs-dames veulent rester à l'écart de l'effort de solidarité nationale qui est nécessaire pour conserver notre système de retraite par répartition ...

Pour en savoir plus :
1. Le point sur les perturbations mardi, les prévisions pour mercredi (Le Nouvel Obs)
2. Toutes les grèves de novembre : transports, justice, fonction publique... (Le Nouvel Obs)
3. La CGT joue sa survie (Challenges)
4. Jour de grève (Chez Luc)
5. Client ou usager (Chez Luc)

Crédit vidéo : Mister Olive via Charles Bremner

lundi 19 novembre 2007

Etes-vous cerveau droit ou cerveau gauche ?



Regardez bien la fille ci-dessus : elle tourne vers la droite, ou vers la gauche ?

Si vous la voyez tourner vers la gauche (c'est à dire dans le sens des aiguilles d'une montre si vous la regardiez par dessus), vous êtes plutôt "cerveau droit".

Le cerveau droit, c'est l'analogie, l'empirisme, l'intuition. C'est aussi le siège du traitement de l'image et de la communication non verbale. C'est la vision globale, la philosophe et la religion, la fantaisie, la prise de risque.

Si vous la voyez tourner vers la droite (c'est à dire dans le sens inverse des aiguilles d'une montre si vous la regardiez par dessus), vous êtes plutôt "cerveau gauche".

Le cerveau gauche, c'est l'analyse, la logique, les mathématiques. C'est aussi le siège du langage. C'est les détails, les côtés pratiques, le savoir, la sécurité.

Bon, moi, spontanément, je la vois tourner vers la gauche. Je suis donc "cerveau droit". Pas vraiment les pieds sur terre, donc.

Mais, si je veux, je peux la regarder tourner dans l'autre sens. Pour y arriver, je regarde les pieds et décide qu'elle tourne vers la droite. Au bout d'un petit moment, je la vois tourner vers la droite, effectivement.

Alors, et vous ? Vous la voyez tourner vers la droite, ou vers la gauche ?

Pour en savoir plus :
1. Right Brain v Left Brain (Herald Sun)
2. Asymétrie cérébrale (Wikipédia)

Crédit photo : Herald Sun via A Different Voice

dimanche 18 novembre 2007

La comète Holmes est devenue plus grosse que le Soleil !

Holmes 1.jpg

La comète Holmes a été découverte le 6 novembre 1892 par l'astronome amateur britannique Edwin Holmes. C'est une comète ordinaire, de très faible magnitude. Elle passe nous voir tous les 7 ans (6,9 années pour être exact).

Et là, brusquement, dans la nuit du 23 au 24 octobre 2007, la comète Holmes est devenue cinq cent mille fois plus brillante. Elle est passé de la magnitude 17 à la magnitude 2,5 en quelques heures. De ce fait, elle était très visible à l'oeil nu, dans la constellation de Persée, juste en dessous de la constellation de Cassiopée, dont la forme en "W" est très facile à repérer dans le ciel.

Et puis, la taille de sa chevelure a atteint 1,4 millions de kilomètres le 9 novembre. A cet instant, la comète est devenue plus grande que le Soleil. Sur l'image ci-dessous, on a rajouté Saturne à l'échelle, pour avoir une comparaison supplémentaire :

Holmes 2.jpg

Pourquoi la comète Holmes a explosé le 24 octobre ? C'est un mystère.

Le 4 novembre, la NASA a braqué le téléscope spatial Hubble sur le coeur de la comète et a obtenu l'image ci-dessous (à droite) :

Holmes 3.jpg

La cause de ce cette super brillance reste un mystère. Comment un objet de glace et de rocher, de 3,6 kilomètres de diamètre seulement, arrive à produite une aura plus grande que le Soleil ?

Pour l'instant, l'hypothèse la plus probable est qu'un gros morceau s'est détaché du noyau et s'est désintégré en fines particules de glace et de rocher.

Mais à présent la comète est déjà à 240 millions de kilomètres, et elle ne reviendra qu'en mars 2014.

Pour en savoir plus :
1. Incredible Comet Bigger than the Sun (Space.com)
2. Hubble Zooms in on Heart of Mystery Comet (NASA)
3. Comet Holmes (Wikipedia)

Crédit photos : Doug Murray, University of Hawai et NASA

Libellés :

samedi 17 novembre 2007

"Le vol de l'âme", de Louis Janmot (1851)

Le vol de l'âme

La semaine dernière, je vous ai déjà parlé de ma rencontre avec l'oeuvre romantique de Louis Janmot lors de ma visite au Musée des Beaux-Arts de Lyon. Eh bien, dans ce musée, il y a une salle entière consacrée à son oeuvre majeure, "Le Poème de l'âme", ensemble composé de 18 tableaux de même format, qui illustre un poème qu'il a lui-même écrit.

Je suis tombé en arrêt devant le seizième tableau, "Le vol de l'âme", que vous pouvez contempler ci-dessus. (cliquez sur l'image pour le voir en plus grand) Il représente deux jeunes femmes qui sont en vol au dessus d'un paysage paisible, dans la lumière du matin.

Ce tableau, très onirique, vous entraîne dans le monde du rêve. L'expression de la jeune femme est particulièrement sereine et heureuse :

poeme de l'ame 2.jpg

Le vol se poursuit sur le tableau suivant, intitulé L'idéal :

idéal.jpg

Connaissant ma fascination pour la lévitation, vous comprenez pourquoi j'ai passé de longs moments à contempler ces tableaux !

Pour en savoir plus :
1. Louis Janmot (Wikipédia)
2. "Fleur des Champs", de Louis Janmot (1845) (Chez Luc)
3. Première lévitation réussie et photographiée ! (Chez Luc)

Crédit photos : RMN / R.G. Ojeda et Musée des Beaux-Arts

Libellés :

vendredi 16 novembre 2007

"Deutschland", par Bernard Kouchner


lien direct vers YouTube


Ce soir, pour la vidéo du vendredi, je vous propose "Deutschland", une chanson de R’n’B interprétée par, tenez-vous bien : Bernard Kouchner !

Alors, il n'est pas tout seul : il est accompagné par Frank-Walter Steinmeier, le ministre allemand des affairs étrangères, et par le chanteur germano-turc Muhabbet, du label Plak Music.

Ce clip a été enregistré à Berlin le 12 novembre.

Rigolo, non ? Je ne savais pas que Bernard Kouchner allait devenir le roi du R’n’B !

Les vidéos du vendredi :

Les cinq dernières :
1. "Two months off", par Underworld (9 novembre)
2. "La mer n'existe pas", par Art Mengo (2 novembre)
3. "Au commencement", par Etienne Daho (19 octobre)
4. "Sweet Dreams", par Térez Montcalm (12 octobre)
5. "Samba Saravah", par Pierre Barouh (5 octobre)

Le top dix :
1. "Come together" par Do As Infinity
2. "Pure Devotion" par Freeloader
3. "Der Letzte Tag", par Tokio Hotel (warp mix)
4. "Invincible" par Astonvilla
5. "Le cafard des fanfares", par Ours
6. "Where The Streets Have No Name" par U2
7. "Dream On" par Depeche Mode
8. "Sliding" par Dzihan & Kamien
9. "Cherish The Day" par Sade
10. "Heima", par Sigur Rós

Crédit vidéo : Politblog

Libellés :

jeudi 15 novembre 2007

Les quatre saisons

4 seasons.jpg

Voici une étonnante photo où les quatre saisons apparaissent simultanément.

Une belle métaphore du temps qui passe ....

Il y en a d'autres ici.

Pour en savoir plus :
1. Four Seasons In Each Picture (Linkinn)

Crédit photo : Linkinn

mercredi 14 novembre 2007

Jour de grève

jour de grève.jpg

Nous sommes le 14 novembre, et c'est un jour de grève.

Les universités d'abord, où des étudiants bloquent l'entrée de l'université à ceux qui veulent travailler, et ce, même en cas de vote positif pour la poursuite des cours. Quel est le motif de cette grêve ? La loi Pécresse, débattue en juillet et votée au mois d'août. Une loi qui a été votée il y a plus de trois mois, donc. Cette loi va donner liberté et autonomie aux universités françaises, ce qui va peut-être les motiver pour figurer parmi les meilleures universités du monde. Et quel est l'argument massue des grèvistes pour bloquer les cours ? Tenez-vous bien : "Ca va créer de la compétition entre les universités !".

Voilà donc pourquoi certains étudiants sont en grêve : il risque d'y avoir de la compétition entre les universités ! C'est pas beau, ça ?

Et puis, il n'y a pas que les étudiants. Il y a aussi les cheminots, qui continuent à afficher un mépris total de leurs clients, qu'ils appellent des "usagers". Alors, certes la situation des cheminots n'est sans doute pas aussi exceptionnelle que certains voudraient le faire croire, mais, à force, ça devient n'importe quoi. Et ces grèves à répétition qui pénalisent des travailleurs et travailleuses (comme dirait Arlette) qui sont beaucoup moins bien lotis qu'eux, à force, ça lasse. Ce mouvement, d'ailleurs, est en passe de battre tous les records d'impopularité. D'après Le Monde, 59% des français soutiennent le gouvernement face aux grèves de cheminots. D'ailleurs, on n'entend pas les socialistes sur le sujet. Il faut dire qu'ils sont occupés à nous faire une grosse déprime ...

J'ai une pensée compatissante pour tous ceux qui subissent ces grèves totalement injustifiables. Je pense en particulier au galères des franciliens qui doivent rentrer chez eux après le boulot.

Moi ça va. J'ai choisi il y a bien longtemps de quitter la région parisienne et de venir vivre et travailler en Provence. Bien sûr, j'ai dû faire des sacrifices pour ça. Mais, vous voyez, ce soir en rentrant du boulot, ça roulait plutôt bien, comme vous pouvez le constater sur la photo qui illustre cet article.

Pour en savoir plus :
1. Loi relative aux libertés et responsabilités des universités (Wikipédia)
2. Fermeture de l'université de Rennes-2 malgré un vote sur la poursuite des cours (Le Nouvel Obs)
3. Classement 2007 des meilleures universités dans le monde (Observatoire Boivigny)
4. The Times Higher World University Rankings 2007 (the Times Higher Education Supplement)
5. Client ou usager (Chez Luc)
6. Vive la sncf (hoaxbuster.com)
7. Retraites: 59% des Français approuveraient le gouvernement (Le Monde)

Crédit photo : Luc

mardi 13 novembre 2007

Vaincre sa peur


lien direct vers YouTube


Gi, notre amie brésilienne qui passe nous voir au bar de temps en temps, ne va pas très bien. Elle a de gros soucis d'argent. De très gros soucis d'argent.

Pour nous raconter sa détresse et pour se donner du courage, Gi a illustré son article "Peau de pêche - pele de pêssego - O dia do fico" sur son blog avec le clip de pub ci-dessus, qui a été tourné par l'agence péruvienne Fat Free Films (Lima) pour la chaîne de grands magasins Saga Falabella. (Cet article a disparu de son blog, mais vous pouvez encore le voir en cache.)

Ce clip illustre avec beaucoup de sensibilité des femmes qui doivent vaincre leurs peurs. Je le trouve très émouvant. Il se termine par les mots suivants en espagnol : "Vence tus miedos. Atrevete. Cambia." Ce qui veut dire : "Vaincs tes peurs. Change." (Je n'ai pas trouvé ce que voulait dire Atrevete ...)

Une des femmes du clip est "modèle vivant" : elle doit vaincre sa peur de se dénuder face aux artistes. La belle Gi "peau de pêche" a été modèle vivant et connaît cette peur, parmi d'autres.

Gi va arrêter son blog, où il n'y a plus actuellement qu'un message d'adieu.

Mais Gi est persévérante, elle nous le dit elle-même : "Vous pouvez retirer le link de mon blog de vos "espaces-web". Merci. Au revoir. À la prochaine. Je ne reviendrai que pour donner de bonnes nouvelles. Et avec une autre page-Url, bien-sûr."

A bientôt, Gi. Et donnes-nous de tes nouvelles, qui seront bonnes, j'en suis sûr !

Pour en savoir plus :
1. Atemporal (le blog de Gi qui va disparaître)
2. Peau de pêche - pele de pêssego - O dia do fico (Atemporal - en cache)

Crédit vidéo : Fat Free Films, Lima

lundi 12 novembre 2007

Une très belle aurore boréale

Aurora borealis

Comme vous le savez, j'ai un faible pour les aurores boréales. Celle-ci, photographiées en juin 2007 par la mission STS-117 est particulièrement belle.

Notre belle planète bleue se pare parfois de rivières de lumière qui resplendissent dans l'espace. Ca fait rêver, je trouve.

Pour en savoir plus :
1. Aurora (Wikipedia)
2. STS-117 (Wikipedia)
3. 11 phenomenal images of earth (deputy-dog)
4. One day in space (Dark roasted blend)

Sur le même sujet :
1. Une aurore boréale vue de l'espace (Chez Luc - 8 novembre 2005)
2. Aurores boréales (Chez Luc - 1er février 2006)
3. Aurores boréales (Chez Luc - 9 octobre 2006)
4. Une aurore australe vue de l'espace (Chez Luc - 2 juillet 2007)

Crédit photo : NASA

Libellés :

dimanche 11 novembre 2007

Coup de foudre à Manhattan

SubwayMap.jpg

Dimanche 4 novembre, 21h30 : Patrick Moberg, 21 ans, monte dans une rame du métro de la Ligne 5, à Union Square. Et là, à peine monté dans la rame de métro, il remarque une jeune fille, qui est assise pas loin de lui. Elle est inhabituelle. Elle a une jolie coiffure, avec des tresses et des fleurs dans les cheveux, sur le côté. Elle est penchée sur un bloc-notes sur lequel elle écrit.

Pour Patrick, c'est le coup de foudre, le vrai, celui de toute une vie. C'est elle la fille dont il a toujours rêvé. Elle est là, assise à quelques mètres de lui. Et lui, il la regarde, très ému, en train de se demander s'il va avoir le courage de l'aborder.

Les stations de métro défilent, la rame de métro est bondée. Puis, ils arrivent à Bowling Green, la station du sud de Manhattan, à Battery Park. C'est là qu'il descend. Elle aussi. Elle se lève, leurs regards se croisent, il se passe quelque chose. Mais la foule est là qui les bousculent, et elle s'en va, emportée par la foule ...

Il n'ose pas courrir après elle pour l'aborder. Pour lui dire quoi, ça aurait l'air de quoi ? A présent elle est partie, il ne la reverra plus.

Alors Patrick rentre chez lui, désespéré. New York c'est immense. Comment retrouver la fille de ses rêves ?

Alors, il ne fait ni une, ni deux : il ouvre un site internet "NY girl of my dreams.com", avec juste cette image (cliquez dessus pour la voir en plein format) :

nygirlofmydreams 430.jpg

Sur cette image, il dessine la jeune fille aux joues roses, et il donne son numéro de portable et son e-mail.

Patrick Moberg travaille chez vimeo, un site de stockage de vidéos, genre YouTube. Et là, il se confie à son ami Jakob.

Son appel est relayé dès lundi par Laughing Squid, un des blogs les plus branchés de San Francisco. Et là, tout va s'emballer. Lundi, tout New York se passionne pour cette histoire romantique : un garçon prend le métro, il tombe amoureux d'une fille, il ouvre un site internet pour la retrouver ... Tous les célibataires New Yorkais sont scotchés à cette histoire. Il y aura même des passages sur CNN ... Son e-mail va exploser et son téléphone ne va pas arrêter de sonner. Il va même recevoir un e-mail d'une fille qui va lui dire qu'elle n'est pas la fille du métro, mais que sa recherche est tellement romantique qu'elle craque et qu'elle voudrait bien le rencontrer. Mais lui, c'est la fille du métro qu'il veut retrouver, et pas une autre.

Et puis mardi matin ...

BlackBook est un magazine branché de New York, la ville qui ne dort jamais, qui publie aussi des guides d'hôtels et de restaurants. Evidemment, à BlackBook, on est passionnés par l'histoire de Patrick Moberg, mais il faut reconnaître que le dessin de Patrick Moberg est un peu rudimentaire. Mais tout d'un coup, pour Jason, le responsable du secteur de la mode à BlackBook, ça lui apparaît comme une révélation : la fille du métro, c'est Camille Hayton, une jeune australienne de 22 ans, qui travaille au journal ! Immédiatement, il envoie un mail à Patrick Moberg une photo de Camille qui traînait au journal :

camille.jpg


Patrick répond immédiatement : "C'est elle !"

Pour Camille, ça avait été plutôt une mauvaise semaine. Elle ne prend jamais le métro. Si, ce soir-là elle avait pris le métro, c'est parce que son appartement à SoHo avait brûlé la nuit d'Halloween, et qu'elle allait passer la nuit chez des amis à Battery Park. Elle n'avait pas vraiment le moral, et elle écrivait dans son journal intime pour se changer les idées ...

Quand on lui apprend que c'est elle la fille du métro dont tout le monde parle, d'abord elle n'y croit pas. Et puis, mardi soir, ils vont se rencontrer pour la première fois. Et elle va être séduite par la douceur et le romantisme de Patrick, qui n'est pas comme les autres jeunes américains.

Patrick & Camille.jpg

Patrick est heureux, il a retrouvé la fille de ses rêves. Le reste de l'histoire leur appartient ...

Pour en savoir plus :
1. nygirlofmydreams.com
2. Help Patrick Moberg Find The NY Girl Of His Dreams (Laughing Squid)
3. Patrick Moberg's Crush is BlackBook's Camille Hayton! (BlackBook)
4. NYgirlofmydreams proves just that (New network - Australia)
5. Exclusive: Subway Couple Together! (vidéo ABC news)

Crédit plan métro : Columbia University
Crédit dessin : Patrick Moberg
Crédit photos : BlackBook et Janet Durrans

samedi 10 novembre 2007

Jours de mistral

Le Barroux 1.jpg

Le mistral souffle depuis des jours et des jours. Du coup, il fait quand même froid, au moins au niveau du ressenti. Les plantes aussi ont l'air d'avoir un peu froid : hier matin, au Barroux, les cerisiers bien rouges tranchaient avec la vigne encore verte.

Le Barroux 2.jpg

Alors, bien sûr, le mistral nous amène un ciel bleu. Presque sans nuages. Il y en avait quand même quelques uns hier matin, égarés çà et là, au dessus de Caromb.

Sarrians.jpg

Et puis, la vraie question, c'est : le mistral, on s'y habitue, ou pas ? Moi, je vis avec. Les moutons et les agneaux qu'on pouvait voir hier après-midi près d'Aubignan n'avaient pas l'air de s'en soucier non plus ...

Sur le même thème :
1. L'automne en Provence (Chez Luc)

Crédit photos : Luc

Libellés :

vendredi 9 novembre 2007

"Two months off", par Underworld


lien direct vers YouTube


Et voici le moment culte de la semaine : la vidéo du vendredi !

Alors, jusqu'à présent, j'ai essayé de vous présenter une sélection de clips émouvants, drôles ou exceptionnels, mais toujours "fréquentables". Mais, ce soir, je vais faire du hors-piste. Voilà : je vous entraîne dans le domaine hypnotique de la techno-trance progressive.

Le clip de ce soir, c'est "Two months off", d'Underworld, enregistré en concert live en Australie en 2003.

Le mode d'emploi est le suivant : vous mettez la sono à fond, et vous écoutez la vidéo quatre fois de suite. La première fois, pour ceux qui ne connaissent pas, ça déconcerte. Limite on n'aime pas du tout. Mais il faut écouter, écouter encore. Et là, il se passe un étrange phénomène : la musique vous rentre dans la tête, et vous devenez "addict" !

C'est qui m'est arrivé en 2003 quand une copine m'a initié à Underworld. Alors, j'ai acheté A Hundred Days Off (2002), d'où est extrait le morceau que je vous présente ce soir, mais aussi l'extraordinaire Beaucoup Fish (1999), sans oublier Second Toughest in the Infants (1996). Et je me suis passé ça en boucle dans la voiture ...

Si ça vous a plu, vous pouvez essayer d'écouter Cowgirl (live), extrait de leur tout premier album dubnobasswithmyheadman (1993).

Underworld, c'est à mon avis ce qui se fait de mieux actuellement en techno-trance. A consommer avec modération, quand même ... (Dites-moi si ça vous a plu. Si c'est le cas, je vous emmènerai faire du hors-piste encore un peu plus loin ...)

Les vidéos du vendredi :

Les cinq dernières :
1. "La mer n'existe pas", par Art Mengo (2 novembre)
2. "Au commencement", par Etienne Daho (19 octobre)
3. "Sweet Dreams", par Térez Montcalm (12 octobre)
4. "Samba Saravah", par Pierre Barouh (5 octobre)
5. "Heima", par Sigur Rós (28 septembre)

Le top dix :
1. "Come together" par Do As Infinity
2. "Pure Devotion" par Freeloader
3. "Der Letzte Tag", par Tokio Hotel (warp mix)
4. "Invincible" par Astonvilla
5. "Le cafard des fanfares", par Ours
6. "Where The Streets Have No Name" par U2
7. "Dream On" par Depeche Mode
8. "Sliding" par Dzihan & Kamien
9. "Cherish The Day" par Sade
10. "Heima", par Sigur Rós

Crédit vidéo : Leojoris

Libellés :

jeudi 8 novembre 2007

Les oiseaux de mon jardin

Allez, je vais vous faire profiter un peu de mes contemplations quotidiennes.

Je vous ai préparé une liste des 24 espèces que je vois le plus couramment, sauf pour la chouette que je vois très peu mais que j’entends presque chaque jour.

Accenteur mouchet : si on n’y prend pas garde on pourrait le prendre pour un moineau, son bec très fin révèle un vrai insectivore, tandis que le moineau avec son bec fort est un mangeur de graines

Fauvette à tête noire : c’est la plus fidèle, elle ne manque jamais de me laisser contempler son bain, la femelle porte une calotte marron. (Une calotte, pas une culotte, bande de vicieux)

Roitelet huppé : il ne tient pas en place tout comme son cousin à triple bandeau, c’est le plus léger d’entre tous, je me demande toujours comment il fait pour sortir par grand mistral.

Roitelet triple bandeau : muni d’une couronne d’or tout comme son cousin avec en pus un bandeau blanc, aussi léger que son cousin.

Troglodyte mignon : le plus discret, sa queue toujours bien dressée vers le ciel.

Pinsons des arbres : vrai granivore et mal nommé, on devrait l’appeler pinson « sous les arbres », car il est le plus souvent au sol, toujours en bandes.

Chardonneret élégant : autre vrai granivore, son bec fort explose une graine de tournesol en un tour de bec.

Verdier d’Europe : Carduelis chloris c’est son nom latin qui décrit le mieux sa couleur vert-jaune, c’est un autre bec fort.

Moineau domestique : curieusement je le vois assez rarement, sans doute le signe de ma « campagnitude » (c’est un oiseau urbain)

Mésange Bleue : en ce moment le bleu est un peu passé, il faudra attendre la mue pour retrouver un bleu plus net.

Mésange charbonnière : plus forte et plus ronde, plus mignonne aussi : elle prend une graine de tournesol, s’envole sur une branche elle la décortique patiemment en la tenant fermement avec sa patte sur une branche. Son bec d’insectivore est trop faible pour ouvrir la graine, elle y fait un trou... c’est plus long.

Mésange huppée : elle ne passe que rarement.

Rouge-gorge familier : lui porte bien son nom, toujours dans mes pattes quand je bouge des feuilles, de la terre ou du bois pour chercher les insectes que je dérange. Ses tic tic n’arrêtent pas en ce moment, il défend son territoire même l’hiver. C’est un querelleur. Lors de leur bataille territoriales il n’est parait-il pas rare qu’à force de se faire peur 2 individus meurent simultanément de crise cardiaque, hier j’ai trouvé l’un d’eux mort sans trace apparente de blessure : crise cardiaque ?

En voici un qui y met tout son cœur sur un toit non loin du moulin de Birlot sur l’île de Bréhat

Rouge-queue noir. : Plutôt visiteur de l’été.

Rouge-queue à front blanc : il est reparti en Afrique passé l’hiver au chaud, son retour signera l’arrivée du printemps, début Avril.

Grive musicienne : il en reste quelques unes que les chasseurs ont manquées, chez moi elles ne risquent rien.

Merle noir : cette année il s’est fait plus rare.

Rossignol Philomèle : on l’a aperçu ces jours-ci, il se tient généralement plus loin du village.

Geai des chênes : j’en ai un qui habite à l’année, comme les écureuils il cache des glands un peu partout et les oublie, devenant un auxiliaire important de la dissémination du chêne.

Tourterelle turque : toujours en couple, leur passage dans la mangeoire ne laisse pas grand-chose aux suivants.

Pie bavarde : visiteuse de l’été, toujours à plusieurs elle faisait reculer mes chats (quand j’avais encore des chats)

Corneille noire : toujours en bande à brailler autour des buses qui survolent régulièrement l’endroit.

Buse variable : un couple siffle régulièrement au dessus de nos têtes.

Faucon crécerelle : ce printemps une femelle cherchait visiblement un trou pour y faire son nid, elle a du le trouver ailleurs

Chouette Hulotte : nous berce de son chant presque tous les soirs.

Remerciement à Oiseaux net : une mine de renseignements ornithologiques et de photos pour tous ces liens.

Libellés : ,

A propos du "seuil de pauvreté"

Migrant mother


"En France, 7,1 millions de personnes, dont 2 millions d'enfants, vivent sous le seuil de pauvreté".

Paf ! Vous vous prenez cette information en lisant le Figaro du 17 octobre en buvant votre café-crême au troquet du coin. Et, bien sûr, votre croissant vous reste sur l'estomac.

7 millions de personnes ! Plus d'une personne sur dix est un clochard ! Tiens, c'est bizarre. Il y a un vrai problème de pauvreté en France, c'est indéniable. Mais 7,1 millions, ça fait un peu plus que ce que vous pensiez, je suis sûr ...

Alors, bon d'abord, c'est quoi, "le seuil de pauvreté" ? Eh bien, selon la définition officielle de l'INSEE, c'est un revenu égal à 50% du revenu médian des français.

Bien.

Pour ceux qui n'ont pas suivi des cours de statistiques, j'explique :

On prend tous les français, et on les classe par revenu, du plus riche au plus pauvre. Le "revenu médian", c'est le revenu de celui qui est au milieu. Celui là, il y a la moitié des français qui gagnent plus que lui, et la moitié des français qui gagnent moins que lui. Ce n'est pas le revenu moyen, c'est le revenu de celui qui est pil poil au milieu de la liste.

Alors, on prend ce revenu. Et 50% de ce revenu, c'est, par définition "le seuil de pauvreté". Tous ceux qui gagnent moins de la moitié de celui qui est au milieu sont déclaré "pauvres".

Alors, vous réalisez tout de suite une constatation assez fascinante : Si, par un coup de baguette magique, on multiplie par dix tous les revenus des français, le salaire médian est multiplié par dix, le "seuil de pauvreté" aussi ... et il y a toujours 7,1 millions de "pauvres" en France. Sauf un léger détail : ils gagnent juste dix fois plus d'argent qu'avant !

Voili voilà.

Vous pouvez faire ce que vous voulez pour relever le niveau de vie des français, il y aura toujours autant de pauvres ... selon la définition de l'INSEE (à courbe répartition des revenus à profil identique, bien entendu). Et, suivant la définition d'Eurostat et des pays européens, c'est encore pire, vu qu'on met la barre à 60% du salaire médian au lieu de 50%. Ce simple changement de règle fait passer les "pauvres" en France de 6% à 12% !

Entendons-nous bien. Je n'ai pas écrit cet article pour nier le réel problème de la pauvreté en France, illustré en particulier par la nécessité continuelle de poursuivre l'action des Restos du Coeur. J'ai écrit cet article pour deux raisons :

(1) Pour vous redonner un peu le moral. Il y a des problèmes, c'est vrai, mais c'est sans doute moins grave que ce que vous racontent les journaux.

(2) Quand vous lisez les journaux, vous saurez un peu mieux de quoi vous parlent réellement les journalistes qui cherchent à vous manipuler ...

Pour en savoir plus :
1. Définition officielle du seuil de pauvreté (INSEE)
2. Niveaux de vie et pauvreté en France : les départements du Nord et du Sud sont les plus touchés par la pauvreté et les inégalités (INSEE)
3. Une journée pour faire reculer la pauvreté (Le Figaro)
4. La pauvreté de la mesure de la pauvreté (Le Figaro)

Crédit photo : Dorothea Lange

Nicolas Sarkozy ovationné par les membres du Congrès



Je suis très satisfait du rétablissement des bonnes relations avec nos amis américains. J’ai souvent clamé mon aversion pour l’anti-américanisme viscéral, et je n’ai jamais caché que les positions de la France, notamment juste avant la seconde guerre du golfe, m’ont semblé complètement contre productives – j’avais même suggéré que notre soutien imbécile au dictateur avait rendu l’intervention inéluctable.

Bien. Les ricains vont pouvoir se gaver à nouveau de french fries, et nous acheter plus de champagne. Peut-être même autoriseront-ils à nouveau l’importation de fois gras ? Plus sérieusement, nous allons pouvoir peser sur la politique mondiale, notamment sur des dossiers délicats comme l’Iran, la Syrie - et même ailleurs - et ce sera bien pour tout le monde.

En revanche, était-il vraiment nécessaire pour ces retrouvailles d’évoquer Elvis Presley, Marilyn Monroe et John Wayne ? On semble passer d’un anti-américanisme primaire à une admiration sans bornes pour tout ce qui est « made in USA » ! Au point que, l’avez-vous remarqué, notre Président a adopté une démarche de Cow Boy, comme s’il était né sur un cheval ! Le papa de Nicolas, au lieu d’émigrer en France, aurait dû pousser jusqu’au USA, et alors le petit Nicolas aurait été comblé ! Enfin, passons sur la forme, les ricains ont apprécié, c’est l’essentiel.

Néanmoins, il ne faudrait pas, de mon point de vue, oublier que la physionomie du monde a bien changé depuis vingt ans. La menace soviétique n’existe plus. La chine a émergé (et bien plus qu’émergé, vous en conviendrez). Les schémas atlantistes qui avaient un sens il y a vingt ans n’ont plus forcément de pertinence. Par exemple, il ne faudrait pas que notre nouvelle idylle avec les USA nous détourne de la construction européenne. Je suis aussi très en faveur d’un réchauffement des relations avec la Russie, qui certes se trouve dans une situation précaire en ce moment, mais qui, fort de ses immenses ressources naturelles, de l’intelligence de son peuple et de sa culture, ne manquera pas de se redresser bientôt. Et n'oublions pas que la grande majorité des russes, ce sont des européens à tous les sens du terme... Il ne faudrait pas que notre fascination pour les USA conduise à une crispation à l’Est…

Nicolas nous avait envoyé un message clair avant les élections. La, c’est sans bavure, il tient parole !

mercredi 7 novembre 2007

"Fleur des Champs", de Louis Janmot (1845)

"Fleur des Champs", de Louis Janmot (1845)


Comme je vous l'ai déjà dit, ce week-end, on a été à Lyon. Ca faisait longtemps que j'avais envie d'aller à Lyon, pour me régaler dans des "bouchons" et visiter les musées qu'il y avait à visiter. Et donc, nous avons visité le musée des Beaux-Arts de Lyon, place des Terreaux.

Et, dans ce musée, je suis tombé en arrêt devant le tableau "Fleur des Champs", peint en 1845 par le peintre lyonnais Louis Janmot, dont je n'avais jamais entendu parler. Il y a comme ça des "rencontres" artistiques, au détour d'une salle de musée, comme la bohémienne aux Offices à Florence.

"Fleur des Champs", de Louis Janmot (1845)

J'ai trouvé que le visage de cette jeune femme était étonnamment serein, contemplatif, et très actuel aussi. Ce visage qui a plus de cent cinquante ans n'est pas vraiment "daté". Ca pourrait être une fille d'aujourd'hui.

Si vous passez par Lyon, allez la voir de près, vous verrez comme elle dégage une paix et une sérénité infinie ...

Pour en savoir plus :
1. Louis Janmot (Wikipédia)
2. Musée des Beaux-Arts de Lyon (site officiel)
3. La bohémienne de Boccaccio Boccaccino (Chez Luc)

Crédit photos : linternaute.com et Artzari.fr

Libellés :

mardi 6 novembre 2007

Une journée de boulot ... au bureau !


lien direct vers YouTube


A la maison, j'ai un Mac, bien sûr, comme tous les gens biens ... ;-)

Mais au boulot, on a un réseau avec des *&+@! PC Windows. Je vous dis pas les crises de frustrations que je me prends quand le PC décide de partir en live juste au moment de la facturation mensuelle. Mais, bon, faut faire avec. Donc, je fais avec.

Bon, je suis d'accord, j'ai des journées de boulot plutôt sympa (voir ci-dessous). Et c'est précisément pour ça que j'ai une pensée émue pour les pauvres gars dont la journée de boulot consiste à se farcir un écran de PC à longueur de journée ...

Ce qui manque dans la vidéo hilarante ci-dessus, c'est un poster de Bill Gates au mur, avec plein de fléchettes plantées dedans !

Mes journées de boulot :
1. Le premier jour du printemps (Chez Luc)
2. L'automne en Provence (Chez Luc)
3. L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt (Chez Luc)

Crédit vidéo : Maverick51883 via neatorama