Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 29 avril 2006

La fin de "l'American way of life"

Aux Etats-Unis, le prix à la pompe devient de plus en plus élevé, et donc, quand l'américain moyen va faire le plein de sa petite voiture, ça devient douloureux ...


Crédit photo : Paul Sancya

Alors, bon, bien sûr, face à ce problème qui a le mauvais goût de surgir en pleine année d'élections de mi-mandat, George W. Bush s'est découvert tout d'un coup un amour immodéré pour la voiture à hydrogène. Et dans la foulée, d'autres élus républicains lui ont emboité le pas avec autant de conviction et de sincérité. Vous pouvez voir ci-dessous le député républicain Dennis Hastert haranguer la foule à Washington dans une station service le 27 avril en faveur du développement des voitures à hydrogène.


Crédit photo : Jonathan Ernst

Et, pour donner plus de poids et de conviction à son discours, il va quitter l'assemblée à bord de deux voitures hybrides à hydrogène.

Mais, que voulez-vous, on ne se refait pas. Son truc à lui, c'est évidemment pas les voitures hybrides, c'est son gros 4x4 mahousse costaud qui pollue bien, et dans lequel il va remonter vite fait dès qu'il a tourné le coin de la rue, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous :


Crédit photo : Pablo Martinez Monsivais

C'est vrai que le prix du baril ne cesse de monter, et qu'il n'est pas près de baisser. En fait il est déjà au delà de 70 dollars, et il devrait grimper assez vite vers 100 dollars, en particulier grâce au développement hyperbolique de la Chine.

Le baril à 100 dollars ? C'est la fin de "l'American way of life". Tout simplement.

Alors, que faire ?

Eh bien un certain nombre d'américains ont trouvé la solution : arrêtons de parler, et mettons nous à prier.


Crédit photo : Jim Young

Nous voilà sauvés !

Pour en savoir plus :
1. Bush soutient les voitures à hydrogène (Gaïa)
2. Le prix du baril dépasse 70 dollars (Gaïa)
3. Le pic de production de pétrole mondial, c'est pour cette année. (Gaïa)
4. La Chine s'éveille (Gaïa)
5. La fin de "l'American way of life" (Gaïa)

6 Comments:

Blogger Vicnent 31415 said...

De toute façon, les américains n'auront bientôt plus de grosses voitures : les chinois et autres japonais, qui vendent déjà de meilleures voitures que nous au même prix que nous, n'ont qu'à baisser les prix pour gagner des parts de marché et continuer à s'en foutre plein les poches. D'ailleurs, c'est parti aux états unis où GM et Cie ferment usine après usine. (déjà 12 usines...). Le plus inquiétant, c'est que après les états unis, ça va être l'Europe... (et source sure, ça...)

Sinon, une autre bonne nouvelle : je sais de source sure (aussi) que les états unis n'attaqueront pas l'Iran. Ouf...

samedi, 29 avril, 2006  
Blogger Erwan said...

moi, ce qui me désolé un peu, c'est de remarquer que les américains prient pour que le pétrole ne monte plus, mais pas pour que la guerre du pétrole cesse...

Cest peut etre pour ca qu'ils ont de grosses voitures : comme ils ne voient pas plus loin que le bout de leur pare-choc, ca leur permet de voir plus loin ! ;-)

Erwan

samedi, 29 avril, 2006  
Blogger Jack said...

@ Vincent : tu es sans doute bien renseigné concernant les fermetures d’usine automobiles aux USA, en Europe nous en sommes exactement au même point avec la Chine. Mais il y a une différence entre Europe et EU : de l’autre côté de l’Atlantique, ce sont de vrais patriotes, pas seulement pour aller se battre, mais aussi de vrais patriotes économiques qui font de la résistance au tout chinois et je suis certains qu’ils s’en tireront mieux que nous de ce point vue.

Pour moi le pétrole à 100 ou 150 $ est une excellente nouvelle, nous allons enfin diversifier nos sources d’énergie et ne plus dépendre d’une seule : en terme d’approvisionnement, c’est bien la situation actuelle qui est complètement aberrante.
Encore que nous sommes assez cons pour nous entretuer pour les derniers barils, plutôt qu’inventer autre chose.

La possibilité de se déplacer aussi facilement que nous le faisons aujourd’hui, cette liberté de se mouvoir partout sur la planète, de faire traverser les océans à des tas de produits rend-t-elle les hommes plus heureux ?

samedi, 29 avril, 2006  
Blogger Philippe Piriac said...

Le Développement durable décollera ( comme l'a fait la Qualité) le jour ou les consommateurs et les producteurs penseront que ca leur rapporte ici et maintenant.
Ca vient tout doucement, mais ca vient.
Déjà, ils commencent à comprendre que leurs enfants vont trinquer, que réparer c'est plus couteux que de de pas émettre( exemple CO²), que le carburant vert c'est possible... ne soyez pas si pessimiste: on y vient.

lundi, 01 mai, 2006  
Blogger Jack said...

On voit tout de suite que Dennis Hastert est un gars sincère ...
Bon c’est un gros c... d’homme politique comme nous en avons décidément beaucoup trop !
Je crois qu’il va falloir remettre la « veuve » en route sur la place de grève, un peu partout.
Trop c’est trop...

mardi, 02 mai, 2006  
Blogger Patrick said...

La solution à la crise énergétique ? Le Nucléaire... C'est du moins l'opinion clairement exprimée par James Lovelock, auteur de la "Théorie Gaïa", dans son nouvel opus "The Revenge of Gaïa". Le chapitre 5 long d'une quarantaine de pages, traite entièrement des sources d'énergie, et conclue : "My strong pleas for nuclear energy come from a growing sense that we have little time left in which to install a reliable and secure supply of electricity".

On peut douter de ses élucubrations sur la nature "vivante" de la terre, mais ce James a les pieds sur terre lorsqu'il s'agit de choses sérieuses...

lundi, 08 mai, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home