Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 26 avril 2006

Il y a 20 ans : Tchernobyl

Le 26 avril 1986 à 1h24 du matin, le réacteur N°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl explose ...


Crédit vidéo : Christoph Schwaiger pour Greenpeace

Comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous, le nuage radioactif ne s'est pas arrêté à la frontière française ....


Crédit photo : J. Smith & N. A. Beresford

Pour en savoir plus :
1. Chernobyl disaster (Wikipedia)
2. Special Report: Counting the dead (Nature)
3. Tchernobyl : l’ampleur réelle de l’accident (OMS)
4. Chernobyl.info
5. Chernobyl: La Simulazione dell'Incidente (Humus - Progetto di solidarietà)

6 Comments:

Blogger Patrick said...

Je suis un fervent supporter du nucléaire sûr. C'est pour ça que je n'aime pas du tout (mais alors vraiment pas du tout) l'idée de la privatisation de nos 58 centrales...

mercredi, 26 avril, 2006  
Blogger Patrick said...

A cette occasion, on apprend que Nuclear Jack, alors Premier Ministre, n'a pas voulu faire retirer certains légumes contaminés des marchés (comme cela avait été fait en Italie et en Allemagne et ailleurs) pour ne pas déplaire à son électorat-fétiche, les agriculteurs... Certains pourraient l'accuser d'avoir agit en empoisonneur... Mais il y a sans doute prescription. Quoique...

mercredi, 26 avril, 2006  
Blogger Patrick said...

Pour le film de GreenPeace, je suis d'accord avec le slogan "no more TherNObyls". Mais, dans la mesure où l'alternative au Thermique et au Nucléaire n'existe que dans les rêves, la seule solution est de sécuriser encore davantage le Nucléaire, pas de l'arrêter.

La position de GreenPeace d'arrêter le Nucléaire est aussi idiote que si on disait qu'il faut arrêter l'électricité parcequ'elle est dangereuse (on l'utilise même pour exécuter des condamnés à mort, c'est dire !). L'électricité est certes dangereuse, et c'est pourquoi on a maintenant des disjoncteurs sensibles, des tensions de sécurité là où c'est nécessaire, des prises de courant de sécurité qui empêchent d'y mettre les doigts ou un truc métallique, il y a des normes d'installation strictes, notamment pour les salles humides, etc. Pouvez-vous me citer un cas d'électrocution domestique depuis Claude François ?

Donc il faut que le Nucléaire conserve le très haut niveau de sécurité qu'il a déjà avec EDF, et qu'on l'augmente encore - quitte à payer la facture d'électricité un peu plus cher.

Mais, ne rêvons pas, les éoliennes qu'on voit à la fin du film, c'est une vaste tromperie...

jeudi, 27 avril, 2006  
Blogger Patrick said...

C'est rigolo, j'ai assisté hier soir à une émission de débat politique, au cours de laquelle Arlette Laguiller a défendu exactement la même position que moi : intensifier les efforts de recherche pour sécuriser encore davantage le nucléaire, et développer de nouvelles technologies nucléaires encore plus sûres et plus propres (je pense qu'elle faisait allusion aux EPR mais aussi aux futures centrales à neutrons rapides).

D'ici à ce que je vote pour Arlette aux prochaines élections, il n'y a qu'un pas !

vendredi, 28 avril, 2006  
Blogger Jack said...

Patrick,
Je suis de ton avis, mais ton parallèle avec l'électricité est un peu tiré par les cheveux. Ce qui est objectivement effrayant dans l’énergie nucléaire est le danger potentiel et les conséquences à long terme.
C’est un peu comme les OGM, sauf que pour ces derniers c’est juste un doute. L’énergie nucléaire a n’en pas douter est dangereuse et produit des déchets que nous laissons aux innombrables générations (enfin espérons le) qui nous succéderons.
En tous cas à ne pas mettre dans les mains du capitalisme privé qui nous n’a pas démontré se soucier du long terme.

dimanche, 30 avril, 2006  
Blogger Patrick said...

Bon, alors, aux dernières nouvelles, le brave Professeur Pellerin va être mis en examen pour avoir falsifié les cartes relatives à la pollution nucléaire sur la France due à l'explosion de Tchernobyl.

Mais, à votre avis, qui l'a instruit d'agir de la sorte ?

Un indice, tout de même : le Premier Ministre du moment, c'était Nuclear Jack, le bien-nommé (celui-là même qui, alors Premier Ministre, a vendu en 1976 la centrale atomique Osirak* à Saddam, et, cette fois-ci en tant que Président, a récemment menacé le monde d'utiliser la bombe contre le terrorisme).

* Certain l'ont irrévérencieusement appelé "Ô-Chirac"

lundi, 29 mai, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home