Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

vendredi 21 avril 2006

La circulation aux Indes



Pour ce vendredi, j'ai choisi une vidéo qui n'est ni une chanson, ni un sketch. C'est simplement un moment d'eternité.

C'est la vision hypnotique d'un carrefour dans une ville indienne. Il n'y a ni feu, ni stop, ni policiers pour faire la circulation. Et tout ça a l'air de très bien se passer.

Regardez en particulier :
- Le piéton qui se fait momentannément bloquer entre une voiture et un scooter.
- La voiture blanche qui arrivent en haut de l'image en sens inverse.

Je n'ai jamais été aux Indes. Je ne suis pas sûr que j'arriverais à y conduire ...

Crédit vidéo : higgums via BoingBoing

Libellés :

4 Comments:

Blogger Betty said...

Des amis ont vécu à Pondichéry ils m'ont dit que là bas, la circulation se résume à : "c'est le plus gros qui à raison !" un jour, qu'ils circulaient à vélo, ils ont faillit mourrir écrasé entre un mur et un.... éléphant !!

vendredi, 21 avril, 2006  
Blogger Vicnent 31415 said...

1/ c'est un peu comme à Marrakech, les coups de klaxon en plus.
2/ Attention, la vidéo est accéléré. Donc... c'est forcément bcp plus impressionnant... ça se voit (je le sens...) sur les mobylettes, et c'est évident sur les piétons (voir celui en bas à droite, tout à la fin)

vendredi, 21 avril, 2006  
Blogger Luc said...

@ Vincent : Je ne pense pas que la vidéo soit accélérée. Pour moi elle est en temps réel, et ce pour deux raisons :
(1) J'ai bien regardé les piétons, ils avancent d'un pas citadin tout à fait normal.
(2) La bande son. Quand on accélère un film, quid du son ?

Mais ta remarque est amusante : ça paraît tellement improbable que ta réaction c'est : c'est pas possible, c'est en accéléré !!!! :-)

samedi, 22 avril, 2006  
Blogger Patrick said...

Même si c'est accéléré de 10 ou 15%, c'est impressionnant quand même...

Ca me rappelle un petit film tourné à peu près en 1920 par un des cinéastes commandités par le banquier philantrope Albert Kahn, dans le cadre de son projet de constituer une Archive de la Planète. Ce film muet montre un carrefour dans une ville d'Inde. A cette époque, la seule voiture de l'état était la Rolls dorée du Maharadja. Les seuls autres "véhicules" étaient des éléphants. Et il y avait au milieu du carrefour un policier indien habillé à l'anglaise qui réglait avec des gestes martiaux la circulation... des éléphants !

samedi, 22 avril, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home