Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 23 septembre 2006

Le conseil de l’ordre des médecins :

On peut lire dans Wikipedia que François Mitterrand le qualifiait d’offense à la démocratie.
Mitterrand est mort et ce « machin » est toujours là.
J’ai entendu ce matin sur Europe le témoignage de Claude Frémont Directeur de la caisse de SS de Nantes (La fraude sera-t-elle encore possible, au Seuil) raconter qu’un psychiatre était en consultation 365 jours par an et 366 les années bissextiles, la caisse a fini par s’en apercevoir et a évalué la fraude à 1 million de francs.
La punition du conseil de l’ordre : 3 mois d’interdiction dont un ferme, pendant les vacances, moi j’appelle çà un encouragement : prescrivez sans crainte et multipliez les actes...
A quoi sert ce syndicat corporatiste s’il n’élimine pas les brebis galleuses en son sein ?
C’est l’honneur de tous les toubibs exerçant honnêtement leur métier qui est ici sali.
En cette période pré-electorale souhaitons qu’un candidat mette cette réforme là dans son programme et l’applique, mais les médecins ont-ils envie que cela change ?

S’ils en ont envie peut-être peuvent-ils s’en occuper eux-mêmes de leur conseil, pas besoin d’attendre les élections pour çà. Non ?

7 Comments:

Blogger wata said...

Bonjour les amis,
"mais les médecins ont-ils envie que cela change ?" dites-vous.
Eh bien, il me semble bien qu'aux dernières présidentielles, un certain nombre de médecins avaient pris les patients en otage pour soutirer une augmentation au gouvernement Raffarin, non ?
Alors, j'en serais fort étonné!

lundi, 25 septembre, 2006  
Blogger Jack said...

Ne pas se méprendre sur mes propos :
Les médecins font de longues et pénibles études, ils sont en charge de notre santé : il faut qu’ils soient rémunérés convenablement.

21€ pour une consultation de 20’ est un salaire de plombier.
A tel point que l’on assiste à une réelle défection pour la carrière de généraliste. Par contre d’autres se gavent ! En pratiquant des horaires fixes et sans prendre de garde.
Mais 21€ pour un mauvais diagnostic ou pas de diagnostic : c’est très cher.

C’est à l’ordre des médecins que je m’adresse, il ne me semble pas prendre en compte sérieusement les défis qui se présentent. A l’heure de l’aggravation continue des déficits sociaux, le laxisme, voir la complaisance vis-à-vis des escrocs qui déshonorent le caducée est intolérable.

Par contre on pourrait attendre du politique qu’il se saisisse du problème de la judiciarisassions (quel vilain mot) des rapports médecins-patients, qui ne tardera pas à pourrir le système. Laisser croître les primes d’assurance ne me semble être la bonne manière de régler le problème. Les assurances font payer à tous la capacité de quelques-uns à mettre la justice en branle.

Ce n’est pas à la justice de faire la chasse aux médecins et chirurgiens dangereux : mais bien à leurs pairs et à la sécurité sociale (il s’agit bien de sécurité).
Que chacun se prenne en charge.

lundi, 25 septembre, 2006  
Blogger Jack said...

Le Conseil de l’Ordre canadien n’est pas complaisant, lui...

mercredi, 27 septembre, 2006  
Blogger Patrick said...

Mouais... Le Conseil de l'Ordre, édicté par Pétain, n'a pas toujours bonne presse.

La plupart des médecins disent que ça ne sert à rien, et que ça coûte très cher. Néanmoins, il leur arrive de sévir, et c'est bien.

Une anecdote : Un Président régional du Conseil de l'Ordre des dentistes (dentiste lui-même) a récemment été interviewé par FR3 à l'occasion de l'éviction d'un dentiste peu scrupuleux. Mais FR3 a montré la photo dudit Président à la place du dentiste indélicat. Il s'en est suivi une grande émotion chez les clients du Président-dentiste, qui a dû passer beaucoup de temps pour rectifier le tir ! Mais le journaliste continue sans doute ses exploits sur FR3 !

L'idée, quand même, c'est que pour juger de la pratique d'un médecin, il faut sans doute être médecin soi-même... Un policier n'y entendrait pas grand chose...

A noter enfin qu'en France, la Sécu a ses "médecins conseils" qui épluchent les ordonnances de leurs confrères et qui enquêtent sur des anomalies ponctuelles ou statistiques...

Finalement, je pense que peu de médecins ou dentistes franchement dangereux passent au travers des mailles... Quand aux seulement médiocres...

vendredi, 29 septembre, 2006  
Blogger Jack said...

Patrick,
Ceux qui tappent dans la caisse sont dangereux pour notre système de protection.
Je suis bien de ton avis pour que l'autodiscipline régisse les médecins, plus que les juges et les assureurs.
Et je m'adresse au conseil de l'ordre car c'est bien cet organisme qui est officiellement chargé de la déontologie et de la discipline.
C'est lui qui délivre le droit d'excercer la médecine.

samedi, 30 septembre, 2006  
Blogger guiguilepou said...

Juste pour l'anecdote, je suis tout jeune dentiste.. Pas encore installé, et ce cher conseil de l'ordre me demande une cotisation annuelle de 344 euros... Juste pour son bon fonctionnement... Nous sommes en france 41 200 dentistes... Une petite multiplication s'impose et hop, plus de 14 millions d'euros sont ainsi collectés chaque année....
Il est vrai que le siège du Conseil National de l'Ordre se trouve en plein 16° arrondissement de Paris, et que les petits fours de chez Fauchon sont de plus en plus chers... Les sages du conseil de l'ordre sont plus agés que le politburo de feu L'URSS... Ils se sont enrichis durant les années fric (80's) et comme d'habitude, ce sont les générations suivantes qui doivent payer la note... La dessus, je ne rentrerai pas dans les détails des cotisations pour la Caisse Autonome des Chirurgiens Dentistes (800 euros par mois au début de carrière, augmentant ensuite selon le chiffre d'affaire), dont la cagnotte excédentaire a mystérieusement disparu dans les caisses de l'état..... Mafia quand tu nous tiens.....

mercredi, 14 mars, 2007  
Blogger Jack said...

Oui, tout ce confirme donc...

Alors prenez-vous par la main, organisez vous, prenez le pouvoir ou créez le conseil de l'ordre réformé...si vous laissez pourrir le sytème, tout le monde va écoper médecins et patients.

mercredi, 14 mars, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home