Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 17 septembre 2006

De quoi Benoit 16 s'excuse-t-il ?



Benoit 16 fait un discours sur le rapport entre foi et raison : trés vieux sujet!
Même si c'est long il faut lire l'intégralité du discours de Ratisbonne pour comprendre qu'il n'appelle aucune excuse car dans tout ce qui concerne l'Islam, ce n'est que faits et citations.
La liste des méfaits et massacres commis au nom de Dieu est interminable et concerne toutes les religions.
Les faits sont cependant là pour qui veut les voir y compris dans les réactions disproportionnées à ce discours : on voit ou se trouve la violence.
Dans les 4 évangiles on a beau chercher on ne trouve aucun appel à la violence.
C'est un fait...

Le 13 mai 1981, Jean-Paul II est victime d’un attentat. Dix sept mois après que Mehmet Ali Ağca lui a tiré dessus sur la place Saint-Pierre à Rome, devant une foule de 20 000 fidèles, le pape s’est rendu dans sa cellule pour lui accorder son pardon.
En voici un autre...

Libellés :

8 Comments:

Blogger Patrick said...

Très juste.

L'avantage des évangiles, c'est qu'ils sont courts, lisibles, et très cohérents dans leur esprit. Il est facile de se faire une opinion à leur sujet. Il est patent que la violence en est totalement exclue.

L'ancien testament est interminable et moins cohérent, me semble-t-il. Peu de lecteurs dépassent le stade de la Genèse...

Quand au Coran, il semble qu'il y a à boire et à manger, qu'on y trouve tout et son contraire, et qu'on peut y trouver autant de messages de paix et de fraternité que d'appels à la violence envers les infidèles...

Ceci étant, reconnaissons que, historiquement parlant, la Chrétienté ne s'est pas privée de brandir les armes pour défendre ou imposer la foi... Même aujourd'hui, certains discours de certains présidents Chrétiens sont encore teintés de cette déviance abominable (que le Pape vient justement de fustiger)... Le courant catholique a ceci de positif qu'il dispose d'un guide suprème qui dit le bien, et qui, me semble-t-il ne lance de fatwas contre qui que ce soit, et qui au contraire appelle à la fraternité universelle, concept que je n'entends pas dans tous les discours musulmans...

Mais, bien entendu, tout comme il y a de nombreux courants dans la Chrétienté, il y a de nombreux courants Musulmans, et il ne convient pas de mettre tout le monde dans le même pot... Les médias nous servent plus volontiers les messages haineux que les messages de paix !

dimanche, 17 septembre, 2006  
Blogger Jack said...

Notre région est proche d’un fief protestant, aussi quand je parle de massacres je pense d’abord à ceux perpétrés par l’église catholique ou du moins par ceux qui agissaient en son nom. Les évangiles ne contenant aucun message de violences ont tout de même permis de tels agissements (peut-être ne les avaient-ils pas lu ). Lorsqu’au contraire des textes religieux invitent à la violence : on peut tout craindre...

Une chose est certaine on a jamais converti qui que ce soit en lui coupant la tête !
Mais çà c'est la raison dont parle justement Benoit, pour ceux qui l'on lu là aussi...

dimanche, 17 septembre, 2006  
Blogger Luc said...

Il faudrait un jour expliquer à tous ces braves gens que dieu n'existe pas, et que toutes les religions diverses et variées ne sont que des contes pour rendre la vie plus supportable et ne plus avoir peur de la mort.

Vu la vivacité la réaction de certains musulmans à des caricatures danoises ou à des propos papaux, il y a encore du boulot ...

dimanche, 17 septembre, 2006  
Blogger Jack said...

Je m’aperçois que je manque de subtilité sur les méthodes de « conversion ».
Lorsqu’on use de la violence il est certain que l’on ne cherche pas à convertir l’autre, mais sans doute vise-t-on à terroriser les témoins et les pousser à la « conversion », pour éviter de se faire massacrer. C’est la technique des dragons contre les Huguenots.
Mais il y a une foule de techniques plus subtiles encore, les croyants sont exemptés d’impôt, seuls les infidèles paient l’impôt : çà peut aider « à convertir » ; c’est le système en vigueur sous le Califat de Cordoue, très tolérant comme chacun sais.
Dans un autre domaine non religieux :
Quand tu travailles dans une petite équipe et que tu ne veux pas adhérer au syndicat majoritaire, il faut t’attendre à ce que personne ne te parle et que tous te fassent les pires vacheries : au bout de quelques temps pour mener une vie « normale » tu adhères. (ou plus tôt tu craques ! ) .
Et surtout tu là fermes.
Lorsque j’étais enfant dans ma natale Lorraine, j’étais le seul de ma classe à ne pas fréquenter le caté : je sais ce que signifie être différent et je m’en souviens.
Les intolérants sont partout et prêts à tout pour "normaliser" le monde.

dimanche, 17 septembre, 2006  
Blogger Patrick said...

"Il faudrait un jour expliquer à tous ces braves gens que dieu n'existe pas"...

Si cette affirmation est une évidence pour toi, Luc, le contraire est aussi une évidence pour d'autres. Et ça ne m'étonnerai pas que "les autres" soient majoritaires dans le monde (en comptant toutes les religions et tous les Dieux, bien entendu) ! Et, par simple effet de la démographie, le ratio ne va pas s'inverser dans les prochaines années, me semble-t-il...

A essayer d'expliquer aux "autres" ton point de vue, tu risques donc fort de recevoir une Fatwa ou pour le moins un anathème sur le crâne !

mardi, 19 septembre, 2006  
Blogger Philippe Piriac said...

BOn , on peut toujours parler du contenu du discours, . Qu'il soit mal compris est une évidence. mais cela excuse til le bug intial:

Dans le cas présent, il me semble le vrai sujet est qu'il est hasardeux de parler en pape comme on parlait en théologien. Ce sont deux rôles différents.

mercredi, 20 septembre, 2006  
Blogger Jack said...

Que ce soit toi Philou qui se permette de dire que le Pape bug serait à mourir de rire, si...
Si je ne sentais derrière cette remarque l'idée assez rependue qu'il ne faut pas exciter les excités.
Quoi que vous fassiez où disiez vous ne les arrêterez pas en restant silencieux.
Les intolérants éliminent, contraignent, forcent, bâillonnent, juste parce que tu es différent.
Exactement le contraire de nos valeurs.
Et la première mission du Pape et de délivrer librement son message en Pape ou en théologien peu importe.
Bien qu’athée je crois que l’église exerce une influence globalement positive sur le monde (globalement j’insiste et ne suis bien sûr pas d’accord sur tout, loin s’en faut) on ne peut certainement pas en dire autant des intolérants.
Pourquoi se taire ?

mercredi, 20 septembre, 2006  
Blogger Jack said...

Tu la troubles lui dit le Loup...

mercredi, 20 septembre, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home