Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

jeudi 12 juillet 2007

On va pouvoir cloner un mammouth !

Baby mammoth

Des mammouths congelés dans le permafrost sibérien, on en a déjà retrouvé pas mal. Mais le bébé mammouth de 6 mois qui a été découvert au mois de mai près de la rivière Yuribei dans la péninsule de Yamal est exceptionnel. En effet, il est quasiment intact.

Des poils sont encore présents sur sa peau. Ces poils vont permettre la reconstruction de l'ADN nucléaire du mammouth, en vue de le cloner.

Le clonage du mammouth, ce serait pour la première fois la réapparition d'une espèce disparue depuis dix mille ans ....

Pour en savoir plus :
1. Un bébé mammouth retrouvé en Sibérie (Le Figaro)
2. Baby mammoth discovery unveiled (BBC news)
3. La disparition des mammouths laineux de Sibérie (Gaïa)

Crédit photo : NTV

7 Comments:

Blogger Jack said...

Je trouve que c’est une très bonne idée de faire réapparaitre le mammouth laineux. Il faudra ensuite lui trouver un espace vital, car si c’est pour le mettre dans un zoo...
Il ya en ce moment une pétition qui circule en faveur de l’ours Franska
, ourse slovène introduite dans le Pyrénées pour tenter de maintenir une population d’ours, après que les derniers ours indigènes eurent disparus.
Je pense que nous pourrions d’abord faire un effort pour conserver la biodiversité attaquée de toute part.
Beaucoup pensent, qu’il est légitime que les éleveurs pyrénéens défendent leur troupeau et que s’il faut que les ours disparaissent pour cela, ce n’est pas un drame. A ceux qui pensent ainsi : je répondrai qu’à chaque fois qu’une espèce disparaît sur cette terre, quelque chose d’irrémédiable se produit qui annonce la disparition de notre espèce.
Les ours mangent les moutons car cette nourriture est la plus facile qui soit à se procurer lorsque le troupeau est abandonné seul dans la montagne.
On comprend que les bergers, qui depuis longtemps ont déserté les alpages et la garde de leur troupeaux trouvent pénible de ne pas dormir avec leur femme chaque soir et regarder la télé, comme tout le monde.
Sauf que si l’on donne le même poids au confort des bergers et à la disparition d’une espèce : on a juste rien compris au monde.
J’ai lu aujourd’hui qu’en Chine il reste environ 1500 pandas et que 2 couples ont été offerts à l’Espagne et au Royaume Uni, pour tenter une reproduction en zoo, très rare semble-t-il.
Les pandas ne servent à rien non plus ...
Il y a de cela une trentaine d’années, au mois de Mai, lorsqu’on roulait la nuit le pare-brise des voitures était couvert d’une bouillie de hannetons.
Vous vous rappelez de la dernière fois que vous en avez vu un ?
Les hannetons aussi ne nous servent à rien.
Cet après midi, j’ai vu un lapin qui trottinait sur le bord de la route, il semblait bizarre et ne fuyait pas, je me suis arrêté à sa hauteur : il avait la myxomatose.
Vous savez cette maladie introduite en Australie pour réduire la population de lapins qui pullulaient, après que nous les ayons introduits sans prendre garde au prédateur qui manquait, rectifié ensuite avec les dingos... etc ...
Je m’arrête là, je serais intarissable.
En Provence, chaque année les nichée de lapin sont décimées par cette maladie qui continue d’exterminer les garennes depuis 70 ans, il n’y a pas que les chasseurs qui s’en plaignent, d’autres espèces se nourrissent de lapins elles exerceront leur prédation sur d’autres animaux, ou disparaitrons.
Tout le monde vivant est partie liée, si nous ne parvenons pas à le comprendre nous n’irons pas encore très loin ainsi.

jeudi, 12 juillet, 2007  
Blogger FrançoisFrançois said...

J'ai compris tout ce que vous avez écrit sauf la raison pour laquelle vous pensez que c'est une bonne idée de faire réapparaitre le mammouth. N'est–ce pas la même manière de pensée qui a fait tant de problèmes au passé? C'est–à–dire, un abus de notre pourvoir?

vendredi, 13 juillet, 2007  
Blogger Betty said...

@FrançoisFrançois : A la lecture de Jack, j'ai surtout compris qu'avant de penser à l'éventualité de "réintroduire" un Mamouth il faudrait déjà savoir préserver la faune (et la flore) existante.

vendredi, 13 juillet, 2007  
Blogger FrançoisFrançois said...

Merci pour l'explication!

vendredi, 13 juillet, 2007  
Blogger Jack said...

François-François : pour le mammouth laineux, je ne crois pas que l’homme en soit la cause, même s’il est prouvé que l’homme de caverne le chassa.
Il semble qu’une brusque catastrophe climatique (Younger Dryas = perte de 2 à 10 °C) soit la cause, provoquée par la chute d’une météorite il y a 13000 ans?
Par contre la plus part des espèces qui disparaissent aujourd’hui le doivent à notre présence : cela fait une différence.
Et comme le fait remarquer Betty, je mets la priorité à la conservation, avant la restauration. Les scientifiques sont formel à l’échelle temporelle de la vie des espèces nous provoquons actuellement à une extinction de masse.

A la Turballe les pêcheurs d’anchois pensent qu’ils ne sont pas la cause de la chute vertigineuse de la population ? Ils pensent sans doute que ce sont les espagnols ? Du point de vue des anchois qu’est-ce que çà change ?
Mais le plus important est sans doute de rembourser les emprunts des pêcheurs.

La pêche à la morue sur les bancs de Terre Neuve a été arrêtée, trop tard.
On attend toujours son retour...

dimanche, 15 juillet, 2007  
Blogger Jack said...

Pour ceux qui n’en ont jamais vu les hannetons c’est comme ça.

lundi, 16 juillet, 2007  
Blogger Guytout said...

Moi je suis pour les ours, le retour des tigres à dents de sabre, des dinosaures, du mammouth, du mégalodon et des insectes géants. Après tout, pourquoi n'y aurait-il que les bergers qui seraient emmerdés et obligés de se taper les fantasmes des autres? merde alors! il n'y a qu'à repeupler le reste du territoire et des océans avec de "charmants" animaux..

"drapeau rouge, cause de mégalodon dans les parages durant toute la saison de baignade!"

Nous avons fait un choix; ce choix est de faire reculer les territoires alloués aux animaux, de les transformer au profit de l'humanité sans cesse croissante. Aujourd'hui, on se sent mal à l'aise avec notre suprématie; si l'homme avait dû combattre les dinosaures, il l'aurait fait; que peut faire un T-rex tout puissant qu'il est, face à l'intelligence et au génie humain, soit, plein de munitions..?

L'humain est inéluctablement voué à sa propre perte; il est intrinsèquement la cause de sa propre disparition. La maitrise dont il fait acte souvent, n'a d'égale que sa folie. Lequel des deux fera basculer son histoire définitivement? sa folie bien entendu! Ce n'est qu'une question de temps.

jeudi, 03 décembre, 2009  

Enregistrer un commentaire

<< Home