Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 29 janvier 2005

L'effet de l'urbanisation sur la température

Il fait plus chaud à la ville qu'à la campagne. Tout le monde sait ça. C'est dû entre autres au bétonnage intensif qui accompagne l'urbanisation à comparer à la verdure rafraîchissante de nos campagnes.

Eh bien, si on examine l'évolution des températures à New York depuis 1880 à nos jous, on constate sans surprise que ça s'est réchauffé en un peu plus d'un siècle. Si par contre, on se déplace de juste 39 km à côté dans une zone rurale, à Boonton, on constate que la température, non seulement elle n'a pas augmenté, mais elle a même baissé !!!

Pareil chez nous, comparez simplement Lyon (urbain) et le Puy de Dome (rural), je pense que la comparaison de ces deux courbes côte à côte se passe de commentaires.

Donc, mes bien chers frères, il est tout à fait plausible que le constat de "réchauffement global de la planète", cela soit dû tout simplement au fait que un certain nombre de nos stations météo sont en ville.

Et, en plus, explorez les infos dans le site ci dessous : vous constaterez comme moi que, ces dernières années, on n'a plus que les données des villes. Ils sont flemmards ces météorologistes, ils vont plus relever les stations météo dans les campagnes ... Donc, si on élimine progressivement les températures froides des campagnes des moyennes annuelles pour ne plus garder que celle des villes, qu'est-ce qui se passe ?

Hein ? A votre avis ...

Pour avoir toutes les données du monde :
1. NASA GISS Station Data (en anglais)

Une autre source d'infos climatologiques :
2. United States Historical Climatology Network (en anglais)

--------
Quelques lieux intéressants (NASA GISS Station Data) :
3. New York Central Park (USA)
4. Boonton (USA)
5. Lyon (France)
6. Le Puy de Dome (France)
7. Reykjavik (Islande)
8. Base Amundsen-Scott (Pôle Sud - Antarctique)

9 Comments:

Blogger Patrick said...

Intéressante remarque - qui va dans le sens de données volontairement ou involontairement biaisées... Il semble bien qu'il y ait de moins en moins de stations "rurales" en exploitation en 2004... Normal : leurs données ne sont pas "écologiquement correctes" !

Je me suis penché sur les données de l'Islande et du Gröenland . Le graphe relatif à Reykjavik est intéressant (voir : http://www.giss.nasa.gov/cgi-bin/update/gistemp/show_station.py?id=620040300000&data_set=1&num_neighbors=1 ). Là, pendant des lustres et jusqu'en l'an 2000, la tendance était nettement à la baisse de température moyenne. Mais à partir de l'an 2000, il y a une remontée. Ne peut-on pas suspecter un biais (comme les données ne vont pas dans le "bon" sens, on donne un petit coup de pouce au thermomètre pour se mettre au diapason du réchauffement de la planête)... Et, même s'il n'y a pas de biais, ce graphe montre aussi que le glaciers ont dû sacrément avancer pendant les 60 dernières années où la température moyenne a baissé, et il ne faut pas s'étonner qu'ils régressent maintenant que les températures retrouvent leur niveaux des années '40 !

samedi, 29 janvier, 2005  
Blogger Patrick said...

Ah, la pendule est à l'heure. Merci, Luc !

samedi, 29 janvier, 2005  
Blogger Jack said...

Au pôle Sud au Dôme C la profondeur inouie de 3270.2 m, a été atteinte, le carotage est stopé à 6 mètres du socle. Cela va permettre d'analyser les petites bulles d'air emprisonnées dans la glace depuis 900 000 ans. Excusez moi, les enfants mais votre couplet sur les stations météo en ville et à la campagne joue petits bras.
Depuis combien de temps disposons nous du thermomètre ?
Et depuis quand relevons nous les températures dans des conditions standards ?
Ne vous faites aucun soucis, à cette échelle, l'effet de serre sera bientôt un "epiphénomène" et on ne va pas rester des milliards encore très longtemps."autre épiphénomène".
Même si l'on exploite tous les gisements d'énergies fossiles aujourd"hui encore inaccéssibles.
Par contre la planète reçoit en moyenne quelque chose comme 500w/h/m2 : c'est pas mal si on apprend à s'en servir intelligemment, sans parler de la source interne .

dimanche, 30 janvier, 2005  
Blogger Luc said...

Je te renvoie à mon post du 2 janvier "Changement climatique : réchauffement de la planète" (disponible dans le menu à gauche) dans lequel je donnais déjà toutes les infos concernant la station Vostok qui remonte déjà à 500000 ans... Mais ça, c'est un point de mesure. Ce que ces courbes petit bras démontrent c'est que, à la ville ça chauffe, et à la campagne, ça chauffe pas ! Et ce, sur 100 ans quand même.
Ceci étant dit, je suis d'accord avec toi concernant la "validité" de températures mesurées en 1880 ... Un autre sujet d'imprécision ...

Alors, les résultats du Dome C, c'est pour quand ?

dimanche, 30 janvier, 2005  
Blogger Caroline said...

TTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTUTTTTTTTTTTTTTTUTTTTTTTTTTTT!!!
Je me permet d'intervenir bruyamment sur le sujet...

Depuis deux semaines, New York est retombée dans l'ere glaciaire.
Parler de réchauffement climatique alors que des stalactites nous pendent
du nez, c'est de la provocation....

Merci d'être un peu plus sensible à l'actualité de ceux qui vivent outre-atlantique et qui doivent en plus raquer 500$ pour que leur "pet" puisse exister...

Comprendre "pet" dans sa signification anglo-saxonne soit "animal de compagnie" ce qui n'a donc absolument rien à voir avec le réchauffement climatique .

lundi, 31 janvier, 2005  
Blogger Luc said...

Oui, effectivement, ça caille sévère à NYC en ce moment. Et pas que là d'ailleurs, ce matin en Provence, quand je suis parti au boulot, il faisait -8°C ! Mais, bon, ça faisait moins froid que la semaine dernière, avec "que" -2°C, mais un Mistral d'enfer !

P.S. : J'ai bien rigolé avec le coup du "pet" !

lundi, 31 janvier, 2005  
Blogger Patrick said...

Vous êtes tous invités en Bretagne où il fait un "cozy" 8°C !

lundi, 31 janvier, 2005  
Blogger Jack said...

Je confirme, le froid dure en Provence et je ne vous parle pas du reste de l'Europe, qui est sous la neige. Si c'est vrai que la température augmente, alors nous aurons 50°C cet été.

samedi, 26 février, 2005  
Blogger Jack said...

Caroline,
Je ne vois pas le rapport entre la vague de froid à NY est la taxe sur les "pets". Et j'aimerais en savoir plus sur cette taxe.

samedi, 26 février, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home