Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 24 janvier 2005

A propos des gaz à effet de serre

Bon, alors on parle beaucoup du réchauffement de la planète et des gaz à effets de serre, moi le premier.

A propos, quelle est la composition chimique de l'atmosphère de notre bonne vielle terre ? Eh bien la voici, accrochez-vous !

Analyse de l'air atmosphérique sec :

Azote (N2) : 78,09 %
Oxygène (02) : 20,95 %
Argon (Ar) : 0,93 %
Gaz Carbonique (CO2) : 0,035 %
Néon (Ne) : 0,0018 %
Hélium (He) : 0,0005 %
Méthane (CH4) : 0,00017 %
Krypton (Kr) : 0,0001 %
Hydrogène (H2) : 0,00005 %

Le reste est dans des proportions encore plus infimes.
L'ozone (O3) est à 0,000001 % (0,01 ppm - parties par million)

Bon. Remettons les choses en perspective.

Imaginons un champ de 100 mètres de long.
L'azote et l'oxygène, à eux deux, cela représente 99 mètres.
Et le gaz carbonique, qui est passé, donc, de 278 ppm à 358 ppm, cela représente 2,78 centimètres, qui est passé à 3,58 centimètres, soit une augmentation, tenez-vous bien de 8 millimètres !

Sur un champ de 100 mètres, l'augmentation du CO2 dans l'atmosphère, cela représente 8 millimètres !!!!!

A qui on va faire croire que ça, c'est susceptible de chambouler complètement les équilibres de notre belle planète ?

Hein ??????

Pour en savoir plus :
1. L'atmosphère (Educnet)
2. Origine et composition chimique de l’atmosphère (G.D.E.S. 74)
3. Gaz à effet de serre (Wikipédia)

------------
P.S. (25 janvier) : Dans le même temps, donc sur 100 ans d'activité humaine industrielle, la teneur en méthane est passée de 0,7 à 1,7 ppm. Je concède que ça fait 1 ppm de plus en un siècle, mais quand même, 1 ppm, cela représente 1 dixième de millimètre sur une longueur de 100 mètres ! Alors ???

7 Comments:

Blogger Patrick said...

Ca alors, Luc, tu commences enfin à comprendre la supercherie ! Ou comment on manipule et qu'on se sert de la science pour essayer d'imposer des vues politiques (qui sont selon le point de vue généreuses ou utopistes). En résumé :

1 / Il faut que le Nord donne de l'argent au Sud.
2 / Mais ce simple propos n'est pas très "vendeur".
3 / On exploite donc une obscure découverte scientifique (la température de la planète augmente) et on la magnifie en mettant tout sur le dos des pays du Nord (qui produisent trop de C02).
4 / On propose alors une taxe sur les pays producteurs de CO2 (c'est à dire du Nord), qui devront acheter leurs droits à polluer aux pays du Sud (prétendument non pollueurs).
5 / D'où protocole de Tokyo, qui propose candidement aux USA de payer le maximum... Nous, on s'en fout, parce que avec nos centrales nucléaires, on n'aura pas besoin d'acheter des droits à polluer ! Ce qui nous rend très généreux !
6 / Sur ce, on se scandalise du fait que les USA qui seraient les dindons de la farce rechignent à signer ledit protocole ! ! !
7 / Au fait, que feront les pays du Sud avec cette manne ? Réponse évidente : ils se mettront à polluer. Mais on aura alors oublié tout ça et on sera passé à d'autres préoccupations, ou d'autres supercheries !

Enfin, voilà comment je vois les choses...

jeudi, 27 janvier, 2005  
Blogger Patrick said...

Luc, tu parles bien ici d'atmosphère sèche... Or, on sait que le plus important gaz à effet de serre, c'est la vapeur d'eau, qui est immensément abondante dans l'atmosphère réelle (je n'ai qu'à mettre le nez dehors pour en avoir la certitude... En ce moment, mon hygromètre indique une humidité de 67 % - relative ou absolue je ne sais pas, mais c'est assurément beaucoup). Mais ça, évidemment, on passe ça pudiquement sous silence, puisque ça minimiserait le rôle du CO2 et des méchants pays du Nord qui polluent...

jeudi, 27 janvier, 2005  
Blogger Patrick said...

J'ai bien suivi tes démonstrations avec le champ de 100 mètres. Pour plus de réalisme, peut-être faudrait-il pondérer chaque gaz par son pouvoir d'effet de serre (on dit par exemple que le méthane a un pouvoir d'effet de serre 27 fois plus élévé que le gaz carbonique). On a inventé le PRG (potentiel de réchauffement global) pour ça. Mais si on exclu la vapeur d'eau, ça n'a en tous cas aucun sens...

Pour la vapeur d'eau, il faut chercher assez profond dans l'Internet pour découvrir le pot-aux-roses : voir ici : http://13millennium.com/encyclo/ency25.htm
C'est une page qui m'apparait être bien documentée. On y découvre que l'eau de l'atmosphère contribue pour 55% à l'effet de serre, contre 39% seulement pour le gaz carbonique. Et pourtant, on cache soigneusement cette donnée au grand public, preuve que la tromperie est délibérée !

vendredi, 28 janvier, 2005  
Blogger Jack said...

8 mm, c'est le diametre d'une balle, çà peut faire la différence entre vivant et mort.
L'effet de seuil, déjà entendu parler?
Il est bien possible que le problème du CO2 et de l'effet de serre soit amplifié, mais l'analogie, certes trés imagée avec la longueur d'un champ ne montre rien de plus que la simple énumération de la concentration des principaux constituants de l'air, citée plus haut.
Si tu t'amuses à ce jeu avec le sytème solaire, je pense qu'on doit pouvoir négliger la Lune.
Pourtant elle à une certaine influence sur nos vies.
Plus pour toi Patrick qui vie au bord de l'océan.

mercredi, 02 mars, 2005  
Blogger Jack said...

L'ozone (O3) est à 0,000001 % (0,01 ppm - parties par million)
Remettons en perspective : je n'ai pas calculé les centiémes de mm sur la longeur du champ, mais il semble avéré que cette très faible quantité est concentrée en haute altitude et stop les UV qui rendraient la plupart des formes de vie impossibles sur terre...
Attention aux racourcis Luc.

mercredi, 02 mars, 2005  
Blogger cromignon said...

Pour qu'un plat soit inmangeable, quel pourcentage de sel faut-il mettre ?
Ramenez le à votre longueur de 100 m vous verrez que c'est insignifiant.

vendredi, 16 février, 2007  
Blogger Marc said...

bonjour Patrick et Luc,
bien oui, je vois ça , depuis 2005, nous sommes tres tres peu à voir l'enjeu du jeu, tous dans la Matrix, aveugles pour la plupart, mais dans les contes et les légendes , la vérité fini toujours par gagner...même si cela va prendre plusieurs générations de reveil : un jour c'est sûr, l'homme va sortir de sa torpeur et la vie va triompher.

En attendant, ça fait chaud au coeur de voir qu'on est plusieurs !
Merci

mercredi, 06 juin, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home