Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 3 juillet 2005

A la recherche d'Utopia



Cette année, l'invité d'honneur au Festival d'Avignon est Jan Fabre, un artiste belge qui est à la fois sculpteur, metteur en scène de théatre, écrivain. Et donc, l'affiche du festival cette année est cette photo superbe d'une scuplture de Jan Fabre, "A la recherche d'Utopia", qui est installée sur la plage de Nieuwpoort en Belgique, face à la mer du Nord.

Pour en savoir plus :
1. Jan Fabre (the-artists.org)
2. Festival d'Avignon 2005 (site officiel)

Crédit photo : Dirk Pauwels

5 Comments:

Blogger Ally said...

Mais elle est gigantesque cette tortue !!!

dimanche, 03 juillet, 2005  
Blogger Luc said...

Oui, c'est incroyable.

Si tu veux voir d'autres photos de cette tortue :
1. trekearth
2. cybershot

dimanche, 03 juillet, 2005  
Blogger Philippe said...

Je n'avais jamais entendu parler de l'existance de cette tortue, mais c'est magnifique. Il faudra que j'aille voir ça très bientôt.

lundi, 04 juillet, 2005  
Blogger Patrick said...

Euh... Elle pourrait faire 5 mètres de diamètre (échelle 1), cette tortue... ou 50 cm (échelle 1/10)... Alors, en vrai, c'est quoi ?

lundi, 04 juillet, 2005  
Blogger Luc said...

Je cite :

A Nieuport, face à la mer se dresse, superbe, la Tortue géante, réalisée en bronze et d'un poids de plus de cinq tonnes, de Jan Fabre, chevauchée par l’artiste.
Il y a belle lurette que le monde animal chatouille l’imagination de Fabre pour qui « l’art est une forme de protestation poétique et agressive »…
Ici, il n’est question que de tortue. Depuis l’enfance elle fascine Jan Fabre qui en possédait deux. L’une d’elles, Mieke, vit toujours au milieu du salon. Gamin, il lui collait sur le dos de petits personnages en plasticine, prémices sans doute à la tortue d’aujourd’hui intitulée « Searching for Utopia » qui relève de l’imaginaire et sur le dos de laquelle Jan Fabre fixe l’horizon « poussé par la quête des années perdues derrière l’horizon »…


Pour en savoir plus : trekearth.

Si elle fait cinq tonnes, elle doit faire un peu plus que 5 centimètres. Non ?

lundi, 04 juillet, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home