Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 2 juillet 2005

Echec du premier voilier solaire spatial Cosmos 1



Le 21 juin, le premier voilier solaire spatial a été lancé dans l'espace à partir d'un sous-marin Russe, le Borisoglebsk. Malheureusement, les boosters ne se sont pas séparés de la fusée Volna, et le lancement a été un échec après 83 secondes de vol.

Cosmos 1 était un projet privé, Russo-Américain, pour tenter de mettre en vol le premier vaisseau spatial à voiles solaires. Le principe était que, une fois dans l'espace, le vaisseau déroule ses voiles, et la propulsion est assurée alors par la pression photonique, c'est à dire l'impact sur la voile des photons émis par le Soleil. Dans le vide et en apesanteur, cette simple pression photonique permettrait d'atteindre une vitesse de 50 km/h en une journée, et 5000 km/h au bout de 100 jours, et 50000 km/h en 3 ans. A cette vitesse, on pourrait atteindre Pluton en moins de 5 ans.

Chaque voile faisait 15 mètres de long, et la voilure totale était de 600 mètres carrés.

En juin 2001, un premier test suborbital avait aussi été tenté à bord du sous marin Borisoglebsk dnas la mer de Barents avec une fusée Volna, et ça avait déjà été un échec.

Pour en savoir plus :
1. Cosmos 1, The First Solar Sail (The Planetary Society)
2. Cosmos 1, The launch video (The Planetary Society)
3. Solar Sail Official Blames Rockets (Yahoo news)

Crédit photo : The Planetary Society

Libellés : ,

2 Comments:

Blogger Patrick said...

Hum... Ca doit pas être facile de remonter au vent... Donc, pour le voyage de retour, il faudra autre chose !

Nota : Quelle drôle d'idée de lancer ça d'un sous-marin ! ! !

samedi, 02 juillet, 2005  
Blogger Luc said...

En Russie, il y a énormément de sous-marins nucléaires hérités de la guerre froide qui ne servent plus à rien. Mais ces sous-marins sont encore équipés de missiles ballistiques intercontinentaux. Il suffit donc de remplacer l'ogive nucléaire par la charge que tu souhaite envoyer dans l'espace et le tour est joué !

Je pense qu'ils ont trouvé là le moyen le plus économique d'envoyer leur objet dans l'espace ... à condition que ça marche, bien sûr !

dimanche, 03 juillet, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home