Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 17 octobre 2005

Le message politique des prix Nobel 2005



Ole Danbolt Mjoes, le président du comité Nobel a déclaré : "Ceci n'est pas un coup de pied dans le tibia d'aucune nation, d'aucun leader.", voulant par là démentir que le choix de Mohamed ElBaradeï, directeur général de l'IAEA, pour le Prix Nobel de la Paix était un coup porté aux Etats-Unis à propos de la guerre en Irak.

C'est d'autant moins crédible que le Prix Nobel de la Paix est le plus "politique" de tous les prix Nobel, et tout le monde se souvient que ElBaradeï a affirmé en Janvier-Février 2003 qu'il n'y avait aucune arme nucléaire en Irak, se ralliant en cela aux déclarations de Hans Blix le patron des inspecteurs de l'ONU, et donc s'était opposé aux justifications brandies par l'administration Bush pour attaquer en envahir l'Irak.

S'il fallait une preuve supplémentaire de la tonalité politique de la cuvée 2005, notons que le Prix Nobel de Littérature a été décerné à Harold Pinter, monument du théâtre britannique et fervent opposant de la guerre en Irak. La coalition pacifiste Stop The War (Arrêtez la guerre) a salué jeudi l'attribution du prix à l'écrivain.

Pour en savoir plus :
1. Le Nobel de littérature à Harold Pinter, monument du théâtre britannique (Nouvel Obs)

Crédit photo : Erlend Aas

6 Comments:

Blogger Patrick said...

Harold Pinter méritait très certainement son prix Nobel de Littérature pour sa littérature... Quand à son engagement politique, je lis en effet qu'il était résolument contre l'intervention en Irak, mais aussi contre l'intervention au Kosovo et contre l'intervention en Afganistan... Ca s'appelle un pacifiste. C'est bien, il en faut.

lundi, 17 octobre, 2005  
Blogger Patrick said...

Ceci étant, les pacifistes sont les meilleurs alliés des tyrans... Alors je pense vraiment qu'Harold Pinter a été couronné pour son oeuvre littéraire - à laquelle je vais dorénavant m'interesser...

mardi, 18 octobre, 2005  
Blogger Patrick said...

Au fait, Luc, j'aime bien tes messages subliminaux : on a dit qu'on ne parlait plus de Bush, mais tu arrives quand même à l'introduire subliminalement dans les sujets abordés ! Pourtant, relisez bien, le nom de Bush n'apparaît pas. Bravo, Luc, ta cure de désintoxication commence à porter ses fruits !

mardi, 18 octobre, 2005  
Blogger Jack said...

Au fait le procès de Sadam va commencer, j'entends ici et là, que les droits de la défense seraient un peu bafoués.
Je suppose qu'il sera à huis clos ce procès, enfin çà vaudrait mieux pour tous ceux qui ont fait des trucs pas très nets avec Sadam.
A moins qu’il ne soit frappé d’amnésie et ne se souvienne de rien, çà serait aussi bien pour tous le monde, y compris pour les « défenseurs de la démocratie dans le monde »

mardi, 18 octobre, 2005  
Blogger Luc said...

@ Patrick Pourtant, relisez bien, le nom de Bush n'apparaît pas.

Euh ... j'ai malheureusement bien peur que non ...

Voici :

justifications brandies par l'administration Bush pour attaquer en envahir l'Irak

mercredi, 19 octobre, 2005  
Blogger Patrick said...

@Jack : "tous ceux qui ont fait des trucs pas très nets avec Saddam"... Oui, et il y en a pas mal, et même aux plus hauts niveaux des états, semble-t-il...

Moi, je trouve qu'il est bien traité, le Saddam... En son temps, Ceaucescu n'a pas eu ces égards...

mercredi, 19 octobre, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home