Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 13 mai 2006

Freedom of the Seas



Le baptème du "Freedom fo the Seas" a eu lieu hier à Bayonne (New Jersey).

Ce navire immense est un géant des mers. Il fait 158.000 tonnes et peut emporter 4370 passagers, avec un équipage de 1360 personnes. A titre de comparaison, le Normandie jaugeait 79.000 tonneaux, le Titanic 46.329 tonneaux, et le Queen Mary 2, 151.400 tonneaux.

Le "Freedom fo the Seas" mesure 339 mètres de long (6 mètres de moins que le Queen Mary 2 - Ouf ! L'honneur est sauf !).

Il a été construit dans les chantiers navals de Turku en Finlande, et son sistership, le "Liberty of the Seas" sera lancé en 2007.

Je pense que, sur un monstre pareil, les gens vont passer leur temps à faire la queue. La queue pour monter à bord, pour aller déjeuner, pour faire quoi que ce soit ...

Pour en savoir plus :
1. World's Largest Passenger Ship Christened (Yahoo news)
2. Freedom of the Seas (site officiel)
3. Freedom of the Seas (Wikipedia)

Crédit photo : Luke MacGregor

4 Comments:

Blogger Jack said...

En faisant la queue on peut faire connaissance, créer des liens...
C'est bien, non?
Et puis tous ces vieux pleins de fric, il faut bien leur trouver une occasion de le dépenser.
Ta statistique précise-t-elle le nombre de gérontologues et de pharmacies à bord ?

samedi, 13 mai, 2006  
Blogger Patrick said...

Ce que je trouve pitoyable, c'est l'architecture de ces navires. Ce ne sont vraiment que de gros porte-conteneurs dont les conteneur sont remplacés par des cabines préfabriquées qu'on empile bêtement les unes sur les autres... Ce genre de navire n'a pas intérêt à tenter une traversée de l'Atlantique Nord en hiver...

Où est la "belle" construction navale d'antan ? Parlez-moi de "Normandie", ça c'était un navire !

dimanche, 14 mai, 2006  
Blogger Patrick said...

Je ne croyais pas si bien dire en qualifiant de pitoyable la construction navale moderne :

je cite une info du 22 mai :

"" Le ferry Pont-Aven de la Brittany Ferries reliant Plymouth à Santander a été dérouté la nuit dernière après avoir été heurté par une vague scélérate.

"Fait rarissime" selon un porte-parole de la compagnie, une lame a violemment heurté la nuit dernière le navire Pont-Aven de la Brittany Ferries, alors que le ferry naviguait au large de l'île d'Ouessant. Plusieurs vitres du pont-promenade ont volé en éclats et des cabines ont été envahies par l'eau.

Pris dans la tempête vers minuit, le Pont-Aven a rapidement été dérouté vers Roscoff (Finistère), où il est arrivé à 5h ce matin. Parmi les 1 149 passagers, partis de Plymouth (Grande-Bretagne) pour rejoindre Santander (Espagne), cinq d'entre eux ont été pris en charge par les secours après des coupures dues à des éclats de verre. Certains voyageurs ont préféré annuler leur voyage pour gagnerl'Angleterre, tandis que d'autres devraient rejoindre l'Espagne... mais en autocar cette fois ! ""


Ils parlent de vague scélérate, mais c'était juste un coup de mer... J'aimerai bien voir ce "navire" dans l'Atlantique nord en hiver...

Amusant, parce que justement, j'ai emprunté le Pont-Aven au début du mois pour une escapade en Cornouailles (Cornwall).

mardi, 23 mai, 2006  
Blogger Jack said...

Insinuerais-tu que la construction navale moderne ne respecte pas les principes de sécurité en mer ? Les architectes navals seraient de simples urbanistes ?
A notre époque du 100% sécuritaire, non mais tu plaisantes ?
Non, c’est encore une histoire de climat qui se dérègle !

mercredi, 24 mai, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home