Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 4 juillet 2006

Des cailles dans la Drôme

Cet après-midi, j'étais à Sahune, dans la Drôme, sur un petit chemin communal de montagne quand, tout à coup, une caille, suivie par sa portée de petits, a traversé le chemin.

Cailles

C'était très joli. Les petits, effrayés par la voiture, ne suivaient pas à la queue leu leu. La photo est pas extra, mais j'ai voulu quand même vous faire partager ce moment ...

Cailles 2.jpg

Sur le même thème :
1. Un petit faon dans la Drôme (Chez Luc)

Crédit photos : Luc

Libellés :

4 Comments:

Blogger Patrick said...

Luc, tu ne nous dis pas : elle était bonne, au dîner, la caille ?

mardi, 04 juillet, 2006  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Hé hé .. je l'attendais celle-là ! :-)

Mais voyons, tu sais bien que je ne mange pas les petits oiseaux !

mercredi, 05 juillet, 2006  
Blogger Jack said...

Luc,
Çà n’est pas pour de faire de la peine, mais ces cailles là sont probablement échappées d’un poulailler. Une maman caille qui se promène, avec ses poussins en plus, sur une route à découvert ne peut être que domestique.
Heureusement qu’elles sont tombées sur toi, d’autres comme Patrick les auraient fait cuire...

mercredi, 05 juillet, 2006  
Blogger Luc said...

@ Jack : Eh bien, j'ai bien l'honneur de te détromper. La "route" que j'ai empruntée ce jour là était une piste, accessible seulemnt avec un 4 x 4 ou un tracteur, qui sillonne les pentes abruptes de la Drôme sauvage aux alentours de Sahune, et qui est traversée assez fréquemment par des animaux sauvages que l'on peut surprendre au détour d'un virage.

Avant cette maman caille que j'ai pu photographier en brandissant mon appareil par la fenêtre en conduisant de l'autre main, on avait déjà vu un peu plus haut une autre maman caille, avec une portée d'oisillons beaucoup plus petits, qui venaient manifestement de naître. Mais je n'ai pas eu le temps de dégainer à temps pour les prendre en photo.

Je suis donc persuadé qu'il ségissait là de cailles tout à fait sauvages, ce qui m'a été confirmé par René, qui était assis à côté de moi ! ;-)

jeudi, 06 juillet, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home