Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

jeudi 5 octobre 2006

L'imaginaire de Roger Dean

Flights Of Icarus

Roger Dean, c'est un illustrateur mythique des années 70. Comme tout le monde, je l'ai d'abord remarqué pour ses couvertures de disques du groupe "Yes". Et puis, j'ai acheté ses livres d'illustrations (Les vols d'Icare, Views).

C'est dans ces livres que j'ai découvert les créations architecturales de Roger Dean.

sydney village

Il a inventé un concept de maison dans lequel on a vraiment envie de vivre. Il a commencé par la chambre à coucher, conçue comme un nid, comme si on dormait dans le ventre de sa maman ...

bedroom woods

Puis après il a construit le reste de la maison autour de la chambre et sur le même concept ...

bathroom

bed via stairs

Vous me direz peut-être "Tiens, ça me rappelle la maison des hobbits !". Je vous répondrai que ça a été conçu plus de trente ans avant le film de Peter Jackson !

En tous ças, ça doit être quelque chose, de vivre dans une maison comme ça ...

Pour en savoir plus :
1. Roger Dean (site officiel)
2. Galerie d'images (rogerdean.com)
3. L'architecture de Roger Dean (rogerdean.com)
4. Roger Dean (Wikipedia)

Crédit image : Roger Dean

10 Comments:

Blogger Patrick said...

Amusant, certes, ces chambres "comme dans le ventre de sa maman". Mais certainement extrêmement angoissantes...

J'ai récemment visité une maison dont les chambres avaient des murs non parallèles. Sur le moment, je n'ai pas compris la raison de mon inconfort. Un spécialiste de l'architecture médiévale m'a expliqué que, au fil des âges, l'homme s'est habitué à vivre dans des chambres à plan rectangulaire. Dans un tel plan, il se sent en sécurité. Mais tout autre plan génère un inconfort, voire une angoisse.

Conclusion : il vaut mieux vivre "au carré", même si c'est moins romantique !

jeudi, 05 octobre, 2006  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Il y a une dizaine d'années, je projetais de m'acheter une maison Domespace. On a été en visiter une, et on s'y sentait très bien, dedans, immédiatement.

C'est une maison ronde sans aucun angle droit. Tu devrais aller voir, c'est à Skaer, pas très loin de chez toi ...

jeudi, 05 octobre, 2006  
Blogger Jack said...

Je ne vois pas ce que le carré peut avoir de confortable, rien n’est droit ni carré dans la nature, qui est rappelons le, le modèle des architectes et designers de l’école de Nancy tout en courbes et inspirés des plantes et de la nature.
Rien d’angoissant dans les courbes tout au contraire.
Si nous construisons carré, avec les meubles qui vont bien avec des murs droits, c’est juste parce que nous manquons d’imagination et que nous avons le gout de la standardisation.
Et si les poules ne font pas encore des œufs cubiques, pour mieux les ranger, c’est juste parce que le gènes de culs de poules carrés n’a pas encore été découvert.
J’adore les maisons de hobbits, pour les meubler il faut faire soit même ses meubles, c’est l’inconvénient.
Voir la Maison Battlo de Gaudi
et l’intérieur ici
ici
...et ici

jeudi, 05 octobre, 2006  
Blogger Jack said...

Et pourquoi ne l'as tu pas acheté?
D'abord ronde ou carré une maison en bois à quelque chose de plus qu'une maison en pierre.
Je suis trés attiré par ce type de construction, je vais demander les tarifs.
Je crains une difficulté au niveau de l'urbanisme, trop loin des sentiers battus.

vendredi, 06 octobre, 2006  
Blogger Patrick said...

C'est une chose que d'admirer, une autre d'y vivre.

Dans une architecture "au carré", quand on voit un mur devant soi, on "sait" où et comment est le mur derrière soi. C'est en cela qu'on se sent en sécurité. Dans une architecture tordue, on ne sait jamais où on est vraiment sauf à scruter constamment tout l'environnement, et c'est en cela que c'est psychologiquement inconfortable.

Je l'ai moi-même resssenti sans comprendre, mais l'explication qui m'a été donnée a posteriori me semble juste...

Même chose pour un lit par exemple : pourquoi pas circulaire, où on se mettrait n'importe comment ? Eh bien, justement, c'est très sécurisant d'avoir un lit bien rectangulaire, où on sait qu'on aura la tête ici et les pieds là. On n'a pas à se poser de question, on sait où on est, c'est un cadre tranquillisant.

Mais, bon, il peut y avoir des sensibilités différentes, et certains peuvent sans doute se sentir à l'aise dans des pièces "rondes" et même des lits circulaires...

A noter quand même que, poussé à l'extrème, on arrive aux "crazy houses" des fêtes foraines, où tout est réuni pour tromper et déstabiliser le visiteur...

vendredi, 06 octobre, 2006  
Blogger Betty said...

Luc tu veux dire Scaër (dans le 29) ? A Caudan il y a une maison ronde tout en bois, en bordure de route, ça va bien dans le paysage !

Je suis comme Patrick les maisons rondes ça me perturbe, j'ai l'esprit trop carré ! Enfin disons que c'est surtout si l'intérieur est tout en rondeur, comme sur les photos, les méandres dans ma maison ça me déconcerte !

Et oui cette maison ressemble à la maison des Hobbits, bien avant le film mais pas avant le livre !..

Bon sinon super contente de savoir que vous aimez les courbes !! ça, par contre, ça me rassure ;-)

vendredi, 06 octobre, 2006  
Blogger Luc said...

@ Betty : Arrête avec tes courbes, j'en peux plus, là ... ;-)

Bon, un peu de sérieux : oui, c'est bien Scaër dans le Finistère (désolé, mais le 29, j'peux pas, je fais un blocage ...), et non pas à Skaer comme me l'avait soufflé mon cerveau Celtique ...

Et puis, évidemment que c'est bien après le roman de J.R.R. Tolkien ! (je me doutais bien que quelqu'un allait le relever ...)

@ Jack : Pourquoi je ne l'ai pas acheté ? J'ai pas osé, c'est tout. Aussi simple que ça.

@ Patrick : Tu as raison, un truc bien carré, c'est très sécurisant. Je me souviens, à l'armée, à la caserne, on nous faisait faire nos lits au carré, c'était bien. Rassurant.

Je me souviens aussi avoir dormi dans un refuge "rond" (octogonal en fait), c'était pas confortable, mais rigolo. J'ai très mal dormi, mais pour des raisons qui je pense n'avaient rien à voir avec les ondes de forme de l'endroit.

J'ai une fois été dans une pièce parfaitement sphérique, à l'hélice terrestre de Jacques Warminski, et, effectivement, je m'y suis senti très mal à l'aise.

Par contre j'étais très bien dans mon sac de couchage sous ma petite tente canadienne dans les dunes en Bretagne ... génial !

Et puis, à bord du Carpe Diem, un First 38, notre cabine n'avait rien de rectangulaire, et, après une bonne journée de navigation, je dormais comme un petit bébé !

Hé hé hé ...

vendredi, 06 octobre, 2006  
Blogger Philippe Piriac said...

@luc

ah Carpe Diem,...
C'est vrai que avec le bercement de la vague dans un bateau les cabines ont un petit coté nid doullet sympathique et rassurant
mais quand ca bouge vraiment de trop, mieux vaut qu'elles soient bien carrées et etroites. sinon, c'est l'enfer.

samedi, 07 octobre, 2006  
Blogger Jack said...

Je vois qu'il y a ceux qui sont pour les courbes, le contradicteur de service et les consensuels qui ménagent la chèvre et le choux...
Mais en réalité on vit tous dans des maisons carrées parce qu'on est pas assez gonflés pour changer...

samedi, 07 octobre, 2006  
Blogger Jack said...

Les maisons rondes, certains les aiment à la folie : allez donc faire un tour dans la banlieu de Ulan-Bator...c'est proprement incroyable des yourtes sur un petit terrain ceint d'une palissade à l'infini.

dimanche, 08 octobre, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home