Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 9 juillet 2008

La solution pour la voiture de demain : l'hydrogène à domicile !



Finalement, la solution pour remplacer le pétrole au niveau des voitures, c'est apparemment la voiture à hydrogène.

Les voitures à hydrogène existent déjà sur le marché. Le problème, c'est où trouver l'hydrogène.

Une compagnie anglaise basée à Sheffield, ITM Power, propose une solution intéressante : on vous installe une pompe à hydrogène dans votre garage. Cette pompe fabrique de l'hydrogène avec de l'eau et de l'électricité. Vous n'avez plus qu'à faire le plein, le matin avant de partir de chez vous, et hop ! Le tour est joué !

Elle est pas belle, la vie ?

Pour en savoir plus :
1. Hydrogen refuel station unveiled (BBC news)
2. ITM Power (site officiel)

Crédit photo : BBC news

8 Comments:

Blogger Jack said...

25 milles (=40 km), on ne va pas bien loin pour l'instant.
Mais l'idée est très séduisante.
En repensant la voiture et en la construisant autour du réservoir, ont peut sans doute atteindre une autonomie acceptable pour une voiture citadine.(vraiment citadine, non pas comme les hybrides)

mercredi, 09 juillet, 2008  
Blogger Luc said...

@ Jack : A propos d'hybrides, une Toyota Prius à panneaux solaires, c'est plutôt une bonne idée, non ?

mercredi, 09 juillet, 2008  
Anonymous Cédric said...

Moi, je me pose quand même certaines questions.

Combien le litre d'hydrogène?

N'est ce pas dangereux d'avoir une réserve d'hydrogène chez soi?

Il y aura sans doute un entretien couteux pour ce type de station à domicile. Cela fonctionne sur le principe de l'electrolyse. Besoin de changer l'anode et la cathode?

Je reste persuader que nous aurions pu arriver à ce type de solution depuis plus de 20ans.

jeudi, 10 juillet, 2008  
Blogger Patrick said...

Tout ça n'a de pertinence qu'en France : on a un surplus d'énergie électrique pas chère la nuit (grâce au nucléaire). Donc on pourrait produire son hydrogène perso la nuit, qu'on consommerait le jour. Par ailleurs, l'utilisation de moteurs à explosion un peu modifiés règle facilement la question du moteur (pas besoin de pile à combustible). Ca fera toujours autant de bruit, mais ça sera à pollution atmosphérique zéro, et on pourrait ainsi faire la nique à l'OPEP.

En revanche, ailleurs, par exemple en Allemagne, où l'essentiel de l'électricité est d'origine thermique (merci Les Verts), tout ça n'a guère de sens. Que ce soient les centrales thermiques allemandes qui polluent ou les bagnoles allemandes, ça polluera toujours autant ! Et ils continueront de subir la loi de l'OPEP (merci Les Verts).

A noter quand même que c'est une des utilisations pertinentes des éoliennes. Quand il y a du vent, on produit localement de l'hydrogène. Quand le vent ne souffle pas, tant pis, on attend - mais on ne met surtout pas en route une centrale thermique pour compenser.

jeudi, 10 juillet, 2008  
Blogger Patrick said...

Pour la Prius à panneaux solaires, c'est un peu gadget, car les panneaux ne concernent que la climatisation. Mais bon. 10% de gain par ci et 10% par là, ça finit par faire de réelles économies de fonctionnement - mais malheureusement, pas du tout à l'achat !

jeudi, 10 juillet, 2008  
Blogger Julien said...

avec de l'eau potable ?

jeudi, 10 juillet, 2008  
Blogger Jack said...

Mon cher Nuclearpat, un rapide calcul de coin de table montre qu'il sera nécessaire de construire quelques nouvelles centrales pour fabriquer tout l'hydrogène nécessaire au remplacement du carburant fossile consommé par nos "magnifiques" limousines, nos "superbes" camions et autres mobiles.
Pas juste un vague surplus nocturne.

jeudi, 10 juillet, 2008  
Blogger Patrick said...

Jack, tu as raison. Pour alimenter tous les véhicules de France, il faudra des centrales supplémentaires. Mais dans un premier temps, le surplus nocturne pourrait être utilisé pour alimenter des flottes "captives" genre véhicules de La Poste...

Bon. Ceci étant, l'hydrogène, c'est "un peu" explosif. Il faudra régler ce petit détail...

vendredi, 11 juillet, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home