Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 19 février 2005

A propos de la puissance montante des blogs



Lors du forum économique mondial de Davos, Eason Jordan, le redacteur en chef de CNN, déclare que il avait conaissance du fait que non seulement 12 journalistes avaient été tués en Irak par les troupes Américaines, mais qu'en plus les troupes en question les avaient visés. Ce qui veut dire que l'armée Américaine a volontairement supprimé 12 journalistes en Irak.

Vu la nature de cette réunion, il n'y aurait pas eu de traces de cette affirmation, sauf que un businessman Américain, Rony Abovitz, a trouvé que ça valait quand même le coup d'en parler, et il a posté un article à ce sujet "Do US Troops Target Journalists in Iraq? ", sur le blog officiel de Davos !

Vendredi, suite au scandale créée par ce post, Eason Jordan a dû présenter sa démission ...

Peut-être que l'arrivée des blogs correspond à la réalisation ultime de la liberté de parole ? La voix est donnée "au peuple", l'information n'est plus confinée dans le petit cercle des journaliste. Qui a dit "l'information, c'est le pouvoir" ? Je ne sais pas, peut-être personne en particulier ...

En tous cas, le bon côté des choses, c'est que les journalistes devront désormais y réfléchir à deux fois avant d'annoncer (ou d'étouffer) telle ou telle information ...

La vérité, rien que la vérité, toute la vérité !

Les bloggeurs veillent dans l'ombre !

Attends, c'est quoi, que j'ai bu à midi ? Ben non, juste une petite bière, comme d'hab !

Pour en savoir plus :
1. Do US Troops Target Journalists in Iraq? (The World Economic Forum Weblog)
2. Resignation at CNN Shows the Growing Influence of Blogs (The New York Times)
3. CNN News Executive Eason Jordan Quits (Associated Press)
4. Blogs: The Explosion Of Free Speech (webpronews.com)
5. Et de deux ! (Allo la Terre ?)

7 Comments:

Blogger Jack said...

Oui,
La liberté de parole c'est excellent, attention toutefois au danger symétrique : la calomnie.

"La vérité n'est pas toujours une science exacte" si tu veux me passer cette maxime à la San Antonio.

samedi, 19 février, 2005  
Blogger Luc said...

Oui, c'est vrai. Dans le style, j'en ai une autre qui me plaît beaucoup :

"Le contraire d'une vérité profonde peut très bien être une autre vérité profonde."Sans rire, c'est une phrase à laquelle je pense bien souvent ...

samedi, 19 février, 2005  
Blogger Patrick said...

Le rédac'chef de CNN voulait vraiment lancer une bombe, là. L'ennui, c'est qu'il n'avait aucune idée de la véracité de son info, semble-t-il... Un peu choquant de la part d'un rédac'chef de CNN - d'ou un départ précipité très opportun, je pense... En y réfléchissant, la pseudo info était vraiment totalement folle : comme il est dit dans le blog "C'aurait fait ressembler l'histoire de la prison d'Abou Grail comme un conte pour enfants"... Non, pour moi, le repas qui précédait l'intervention du rédac'chef avait été trop arrosé, voilà toute l'histoire ! Enfin, j'espère !

samedi, 19 février, 2005  
Blogger Luc said...

Eason Jordan avait peut-être un coup dans le nez, mais il y avait du vrai dans ce qu'il disait. Moi, je me souviens très bien du caméraman de Reuters qui est mort le 8 avril 2003, quand un tank Américain a tiré sur l'hotel Palestine, lieu où se trouvaient tous les journalistes pendant l'invasion Anglo-Américaine de l'Irak, ce que savaient pertinemment les Américains ...

Pour plus de précisions, voir "In memory of Journalists killed in Iraq."

samedi, 19 février, 2005  
Blogger Luc said...

Pour ceux que ce débat intéresse, vous pouvez aller voir ici : Le directeur de l'information de CNN démissionne. Lire en particulier le commentaire de Samira, qui recentre bien le sujet ...

mercredi, 23 février, 2005  
Blogger Luc said...

En y réfléchissant, la pseudo info était pas folle du tout. Les Américains, ils visent bien les journalistes pour les tuer.

Bon, faut reconnaître, ils visent pas toujours bien. Giuliana Sgrena, il l'ont bien visée, mais ils n'ont réussi qu'à la blesser. Par contre, ils ont bien réussi à tuer Pier Scolari, l'agent secret Italien venu pour la libérer ... Donc, ce n'est qu'un demi-échec, finalement.

Non ?


Pour en savoir plus :
1. Giuliana Sgrena déclare aux magistrats que les tirs n'étaient pas justifiés (Le Monde)
2. Libération de Giuliana Sgrena: la polémique n'atteint pas les Etats-Unis (Le Monde)

samedi, 05 mars, 2005  
Blogger Luc said...

Une "pluie de feu" s'est abattue sur la voiture transportant Giuliana Sgrena, 56 ans, vers l'aéroport de Bagdad après sa libération après un mois de captivité, a raconté samedi la journaliste italienne à la chaîne de télévision RaiNews24.Une "pluie de feu" s'est abattue sur la voiture "au moment même où je parlais avec Nicola Calipari", 51 ans, l'agent des services spéciaux italiens mort en faisant bouclier de son corps, a-t-elle dit par téléphone depuis l'hôpital militaire Celio où elle a été transportée après son retour à Rome en fin de matinée."On n'allait pas très vite étant donné les circonstances (...) Le feu continuait. Le chauffeur n'arrivait même pas à expliquer que nous étions italiens", a ajouté Giuliana Sgrena."Giuliana avait des informations et les militaires américains ne voulaient pas qu'elle s'en sorte vivante", a affirmé par ailleurs le compagnon de la journaliste Pier Scolari en évoquant "une embuscade" américaine.Giuliana Sgrena : une "pluie de feu" s'est abattue sur la voiture (Le Monde)

samedi, 05 mars, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home