Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 30 août 2005

Une idée pour dopper l'économie française.

Bon, la compétition mondiale est incontournable.
En France, il n'y aura bientôt plus que des retraités, des fonctionnaires et des chômeurs et quelques malins : il faut faire quelque chose!
On a de la place, il y a plein de gens qui veulent venir chez nous et/ou qui voudraient nous vendre des trucs.
J'ai une idée géniale (enfin je trouve)
On met en vente aux enchères 3 ou 4 départements, du genre de la Creuse ou de la Meuse ou d'autres en Bretagne, au bénéfice des pays les plus pauvres.
J'y vois 2 avantages au moins :
On renfloue les caisses de l'état qui en ont bien besoin.
On crée au beau milieu du pays une zone où la main d’œuvre est bon marché et par ricochet et stimulation on réactive l'économie nationale.
Imaginez que nous vendions le Creuse à la Pologne : vous voyez tout l'avantage qu'on pourrait en tirer. Nous aurions le plombier polonais à domicile et en toute légalité...
Plus besoin de délocaliser.
Génial!

5 Comments:

Blogger genorb said...

Je prefere leurs infirmieres ;). Mais c'est les gens de la Creuse qui vont pas etre content...

mercredi, 31 août, 2005  
Blogger Luc said...

Hé hé ... rigolo comme idée, Jack ! Comme dit Genorb, quid de la réaction de nous amis de la Creuse ou de la Meuse ou de la Bretagne ?

Mais, si on y va, que va dire le plombier de l'Aubrac s'il y a un plombier polono-creusois juste à sa porte ?

Plus sérieusement, le concept de zone à main d'oeuvre non surtaxée, et donc meilleur maché existe déjà, ça s'appelle des zones franches.

mercredi, 31 août, 2005  
Blogger Jack said...

C'est bien çà Luc, tu l'as dit une zone franche, mais un vrai bout de Pologne avec le zloty, la juridiction polonaise, tout bien pareil comme en Pologne.
Bien sûr je déconne : mais seulement à moitié...
Puisque nos élites bradent notre industrie à l'étranger : importons l'étranger, on gagnera du temps et les coûts de transport, avec le baril qui s'affole, c'est interessant.
J'aime bien pousser les comportements absurdes et suicidaires jusqu'au bout de leur logique, çà peut faire pousser des idées ...

jeudi, 01 septembre, 2005  
Blogger Philippe Piriac said...

je te savais fumeur de brunes
mais la moquette c'est pas mal non plus.
Merci de cette remise en cause de nos petits blocages.

jeudi, 01 septembre, 2005  
Blogger Jack said...

Philippe, il ya dèjà un moment que j'ai arrêté les brunes...

On va plutot mettre çà sur le compte de la fatigue, donc.

Même si, historiquement, l'idée n'est pas si farfelue, nous avons bien acheté Nice et la Corse, et vendu la Louisianne.
Plus récemment on concède bien nos autoroutes.
Et chaque jour des milliers de fumeurs vont en Espagne en Italie et aux Luxembourg pour acheter des cigarettes.
Penses aux pauvres fumeurs qui habitent au centre du pays, ils aimeraient bien, eux aussi pouvoir faire un peu de contrebande.
Et puis le brassage des populations, il en sort toujours du positif, non?
Si çà marche ont pourrait en vendre d'autres, ce ne serait pas si grave!
Regarde l'annuaire téléphonique est déjà plein de noms italiens, espagnols et polonais...

jeudi, 01 septembre, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home