Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

jeudi 1 septembre 2005

Katrina

Donc, l'ouragan Katrina s'est abattu sur la Louisiane.

Voici l'arrivée de Katrina à Panama Beach, en Floride. Le Dan Russell Municipal Pier montre encore les traces de l'ouragan Dennis de juillet.

Crédit photo : Keena Baker pour CNN

Au large, des dizaines de plateformes pétrolières sont hors d'usage ou à la dérive. Voici la plateforme Shell TLP (Mars) qui produisait juste avant Katrina 80 000 barils de pétrole par jour.

Crédit photo : Dale

La dévastation est totale. Voici tout ce qui reste d'une autoroute sur pilotis.

Crédit photo : PBMax

Les digues ont cédé. Le lac Ponchartrain se déverse sur les quartiers bas de la Nouvelle Orléans, qui sont en dessous du niveau de la mer.

Crédit photo : Marc Serota / Reuters

Les habitants se réfugient sur les toits et font des signaux aux hélicoptères.

Crédit photo : Vidéo CNN "Desperate pleas"

Les habitants de la Louisiane n'ont plus que leurs yeux pour pleurer ...

Crédit photo : The NoniMan

Que dire de plus ? Rien, ces images ne donnent qu'une faible idée de la force de destruction qui s'est abattue là-bas ...

Pour en savoir plus :
1. Katrina : le cauchemar (Gaïa)
2. Katrina, l'oeil du cyclone (Gaïa)
3. Ouragan Katrina : la Nouvelle Orléans évacuée (Gaïa)
4. tag : Katrina (flickr)
5. Hurricane Katrina (Wikipedia)

10 Comments:

Blogger genorb said...

Clairement un vrai cauchemard. Et connaissant les USA, c'est pas certain que la majorite des gens soit bien assurés! Dans ce cas, tout est perdu. Franchement rien que d'y penser ca me met mal a l'aise. Moi qui a 30 ans me "bat" pour arriver a construire quelque chose, se dire quand une journee tout peut etre perdu, ca ma glace le sang.

"Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,"

Et dire que ce poeme de Kipling est souvent considere comme remarquable, franchement je le trouve assez neu-neu et debile. Drole de definition d'un homme je trouve!

jeudi, 01 septembre, 2005  
Blogger Luc said...

Si vous voulez voir à quel point George Bush se sent concerné par ce qui se passe en Louisiane, cliquez ici : A tale of two photos: Mississippi Goddamn. (BoingBoing)

jeudi, 01 septembre, 2005  
Blogger Jack said...

Luc!
Attention, là, tu t'égares encore avec WB.
Bon d'accord le cyclone c'est aux US qu'il a frappé, mais lâche lui un peu les baskets à WB, çà tourne à l'obsession!
Il ne commande pas encore aux cyclones et il sait bien qu'il peut compter sur les américains pour se démerder tout seuls.
Quand aux citoyens américains, ils n'ont que faire de sa compassion, je pense!

jeudi, 01 septembre, 2005  
Blogger Luc said...

Hé hé hé ...

Evidemment que Bush n'y est pour rien si Katrina a frappé la Lousiane. ce que je stigmatise ici, c'est son comportement en période de crise. Le mardi 30 août, alors que Katrina vient de frapper, il fait quoi ? Il joue de la guitare ... Alors que le maire de la Nouvelle Orléans a donné l'ordre d'évacutation dès dimanche, donc il pourra pas dire qu'il était pas prévenu !

Mais, comme un croquis vaut mieux qu'un long discours, vient voir ici, je crois que ça résume tout ...

Et puis, je vais te dire un truc : regarde bien comment il va gérer la crise, cet enfoiré. Ca commence à flinguer de partout en Louisiane, et c'est que le début ...

Ouais, t'as peut-être raison, ça tourne à l'obsession, ce mec ... :-)

jeudi, 01 septembre, 2005  
Blogger Jack said...

Comment l'Amérique va-t-elle affronter cette crise? grâce à tout un tas de dispositifs et d'organisations qui n'ont pas attendu ce président pour exister.
Encore une fois, trop d'importance accordée à une seule personne.
Qu'il fasse du oula-up où se précipite dans l'eau jusqu'à la ceinture dans les rues de la New Orleans ne change strictement rien.
De toutes les façons, il n'est pas rééligible!

jeudi, 01 septembre, 2005  
Blogger Patrick said...

Je suis de l'avis de Jack. Je suis toujours agacé quand notre Président se croit obligé d'aller sur les lieux d'un sinistre pour consoler les veuves éplorées (avec force couverture médiatique bien entendu). Franchement, je trouve qu'il a plus urgent à faire. Ou alors, il faut revenir à la quatrième République où la principale fonction du Président était d'inaugurer des crêches.

Bon, d'accord, "W" aurait quand même pu s'abstenir de jouer de la guitare ce jour-là... Si c'est vrai, son service de "Public relations" est en dessous de tout...

jeudi, 01 septembre, 2005  
Blogger Patrick said...

@Genorb : Kipling était peut-être d'un autre temps, et la noblesse de ses personnages peut sembler désuète... Mais quand même, moi, j'aime bien... Son poème "If" est d'ailleurs plus fort en VO :

"Or watch the things you gave your life to broken,
And stoop and build 'em up with wornout tools
(...)
If you can meet with triumph and disaster
And treat those two imposters just the same"


Ceci étant, Genorb, il y a de bonnes assurances en Europe !

vendredi, 02 septembre, 2005  
Blogger Patrick said...

Je ne voudrais pas faire de mauvais esprit, mais je trouve quand même que les ricains feraient bien de revoir leurs classiques - en particulier l'histoire des trois petits cochons et du grand méchant loup loup (Who's affraid of the big bad wolf, big bad wolf, big bad wolf...). Quand comprendront-ils que les maisons en bois, c'est vraiment pas solide, surtout dans des zones inhospitalières régulièrement ravagées par des ouragans ?

vendredi, 02 septembre, 2005  
Blogger Jack said...

Comme c'est curieux Patrick, "les grands esprits se croisent", j'ai fait à peu prés le même coment sur Gaïa, hier soir.

vendredi, 02 septembre, 2005  
Blogger Patrick said...

J'entends que le chiffre de 10 000 victimes a été prononcé (sans qu'il y ait encore de vrai décompte, d'ailleurs). Ca n'atteint pas encore nos 13 000 victimes de la canicule...

Quoi qu'il en soit, ça nous rappelle que les éléments sont d'une puissance gigantesque, qu'il est vain d'imaginer maîtriser ou contenir... Et qu'il est difficile de s'en prémunir (quoique, les Japonais font des efforts pour se prémunir contre les tremblements de terre)...

Quant à mettre en place en amont des organisations de secours... En France, on a le plan ORSEC - je me demande si les ricains ont un plan du même style ?

Ce qui est sûr, c'est que "W" est dans une situation inconfortable, là... Certains parlent déjà d'un(ou espèrent un) Katrinagate !

vendredi, 02 septembre, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home