Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 31 octobre 2005

Le chant des dunes



Au 13ème siècle, Marco Polo avait dit que "les sables qui chantent parfois remplissent l'air avec les sons de toutes sortes d'instruments de musique, et aussi le bruit des tambours et du choc des armes".

Effectivement, certaines dunes peuvent émettre un grondement qui peut durer jusqu'à 15 minutes et être entendues jusqu'à 10 kilomètres. Et certaines dunes le font chaque jour.

Le son est en fait émis par une avalanche de sable sur le flanc de la dune. Pour que la dune "chante", il faut qu'il n'y ait pas de vent et pas de nuages de façon à ce que le soleil puisse sécher le sable complètement.

Dans son article paru dans Physical Review Letters, Bruno Andreotti explique que le chant de la dune se situe entre 95 et 105 Hertz. En effet, les vagues de sables qui se produisent dans l'avalanche provoque des ondes et transforment le flanc de la dune en un immense haut-parleur.

Bon, alors, évidemment, vous voulez entendre une dune chanter .... En voici une :


Et voici le chant d'une autre dune :


Imaginez ... vous êtes Marco Polo, perdu au 13ème siècle au beau milieu du désert du Taklamakan et vous entendez ceci :


... il y a de quoi croire aux esprits, non ?

Pour en savoir plus :
1. Singing Sand Dunes: The Mystery of Desert Music (Live Science)
2. The Song of Dunes as a Wave-Particle Mode Locking (Physical Review Letters)
3. The song of dunes as a wave-particle mode locking (École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris)
4. Sound-Producing Sand Avalanches (F. Nori)

Crédit photo : Bruno Andreotti

7 Comments:

Blogger Philippe Piriac said...

Quel beau sujet.

Je me souviens de mes premiers cours de physique des milieux hétérogènes.

A cette époque, un professeur de physique déjà célèbre , et qui allait le devenir encore plus , venait d'arriver à la Direction de cette belle école de Physique parisienne.
En guise de premier contact, il nous avait dit .
"Le jour ou on comprendra vraiment la physique du tas de sable, on aura fait un pas gigantesque."

Quelques années plus tard, jeune ingénieur, il me fut donné de rencontrer un ami cher qui m'expliquait que de toute sa vie, il se souviendrait de son premier prix de construction de chateau de sable sur la plage Benoît à la Baule.

Sans qu'ils n'en sachent rien, mon esprit les a reliés: tous les deux avaient ( et ont) la meme capacité à revisiter le monde avec les yeux du poête ou de l'enfant

Il y a des moments dans la vie où vos rencontres sont des chances.

Cordialement

lundi, 31 octobre, 2005  
Blogger Philippe Piriac said...

Pour info sur de Gennes,

http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/dossier93-1.php

lundi, 31 octobre, 2005  
Blogger Patrick said...

Dans la baie de Studland, dans le Dorset Anglais, il y a une plage avec des « Singing Sands ». Les sables chantent lorsque le vent balaye la plage. Et lorsqu’on marche dessus, ils émettent un crissement mélodieux… Je les ai moi-même entendus – c’est très curieux… Le son est plus aigu que celui des dunes du Sahara, ça évoque plutôt des voix de femmes - ou de fées pour ceux qui sont « initiés » ;-)

P.S. : Philippe, je crois reconnaître dans l'homme au tas de sable le brillant physicien, Pierre Gilles de Gennes, prix Nobel 1991... Quant au constructeur de châteaux, ça manque un peu d'indices, mais sa capacité à "revisiter le monde" m'oriente vers un certain protagoniste de ce blog. Je me trompe ?

lundi, 31 octobre, 2005  
Blogger Philippe Piriac said...

Va savoir..
Pour de Gennes c'est bien celà
Pour le deuxième personnage, ce que tu me dis n'est pas improbable

Il faudrait demander aux esprits du sable de cette plage de nous répondre ou à ceux qui ont le regard féerique :)

lundi, 31 octobre, 2005  
Blogger genorb said...

Alors Luc si tu te mets a citer Physical Review Letters (PRL pour les intimes), je te tire mon chapeau bien bas... Ca devient du tres serieux ton blog!! (PRL est une des revues prestigieuses de la physique pour ceux qui ne savent pas, et ce serait bien normal de ne pas le savoir, c'est quand meme une revue pour specialiste, mais il y a parfois des articles plus accessible)

mercredi, 02 novembre, 2005  
Blogger Luc said...

Merci genorb, le compliment me va droit au coeur, particulièrement venant d'un scientifique comme toi.

mercredi, 02 novembre, 2005  
Blogger Luc said...

Sur le chant des dunes, écoutez l'émission d'Arte : "Le mystérieux tambour des dunes".

mardi, 23 mai, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home