Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

vendredi 10 février 2006

Jacques Brel



Et voici la vidéo du vendredi.

Cette semaine, je suis d'une humeur un peu nostalgique. Il m'est tombé plein de trucs dessus, et j'ai eu envie de faire un petit voyage dans le passé. Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Je vous parle d'un temps où les chansons racontaient une histoire, amenaient de l'émotion. Je me souviens très bien, la première fois que j'ai entendu Ne me quitte pas, c'était en 1959, j'avais onze ans. On était à table, en famille, avec les parents, il y avait une toile cirée à carreaux, et pendant le repas, cette chanson est passée à la radio. C'était la première fois qu'elle passait. J'ai fondu en larmes devant mon assiette. Depuis, d'autres chansons m'ont beaucoup ému, comme par exemple "Marie-Jeanne" de Joe Dassin. Mais craquer comme ça en écoutant une chanson, ça ne m'est arrivé que cette fois-là, en écoutant Jacques Brel.

Voici donc Jacques Brel, un des plus grand chanteurs de l'histoire, un chanteur du "plat pays" : la Belgique.

J'ai choisi de vous faire écouter Le dernier repas, une chanson pas très connue, truculente, pleine d'émotion, de force et de fragilité. On pense à Brueghel, aux Flandres, aux collines d'Ardennes, au pays où l'on n'arrive jamais.

Voilà, Jack. Tu vois, je t'ai mis Jacques Brel aujourd'hui. Ca te plaît mieux que les groupes anglo-saxons ?

D'autres chansons de Jacques Brel :
1. Ne me quitte pas (YouTube)
2. Le Moribond (YouTube)
3. Amsterdam (YouTube)
4. Les vieux (YouTube)

Les vidéos du vendredi :
1. "Fire" par Jimi Hendrix (20 janvier)
2. "Imagine" par John Lennon (27 janvier)
3. "Come together" par Do As Infinity (3 février)

Crédit vidéo : Bibi

Libellés :

4 Comments:

Blogger Jack said...

Assurément Luc,
Et tant pis pour ceux qui nous trouverons « ringards ».
Brel et Brassens après toutes ces années n’ont pas pris une ride.
Ces derniers temps, en voyant notre jeune juge pathétique, je fredonnais « Gare au gorille-iille » en songeant « au jeune juge en bois brut »
On cherche en vain quelqu’un qui pourrait arriver seulement à la cheville de ces deux là.

vendredi, 10 février, 2006  
Blogger Audrey Hepburn said...

"Ne me quitte pas" m'arrache toujours des larmes! Pourtant je n'ai plus 11 ans... ;-) Une chanson puissante.
J'aime beaucoup "Jeff" aussi. Certaines des chansons du grand Jacques sont très poignantes. Cet aspect-là perdure à travers les années quelle que soit notre génération.
Notons au passage qu'au moins on en comprend les paroles. Cela tranche avec la plupart des nouveautés d'aujourd'hui qui se fourvoient à la sauce anglo-saxonne pour mieux se vendre.

samedi, 11 février, 2006  
Blogger Eve said...

J'etait en train de chercher les paroles de "Jeff" quand google m'a guide ici. est-ce que par chance un de vous a une version ecrite ces paroles de cette chansons?
merci

samedi, 25 mars, 2006  
Blogger Luc said...

Bonjour Eve, bienvenue parmi nous. Tu pourras trouver les paroles de la chanson qui t'intéresse ici : "Jef", par Jacques Brel.

dimanche, 26 mars, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home