Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 5 février 2006

Une montre approximative



Talus About Time est une montre qui donne "à peu près" l'heure. Grâce à un affichage à cristaux liquides, elle va afficher (en anglais) des messages du genre "bientôt 6 h 30", ou bien "autour de 7 heures". Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir la démo.

Lors de nos discussions sur la seconde intercalaire, nous avions débattu de l'écoulement du temps, de sa nature. Il est remarquable qu'un fabricant se soit donné du mal pour fabriquer une montre approximative. Il y a là une volonté de sortir du stress quotidien lié à la seconde qui s'écoule. J'imagine que vivre avec une montre comme ça au poignet doit être un peu différent qu'avoir une montre munie d'une trotteuse qui progresse inexorablement.

Cette montre aurait-elle des vertus thérapeutiques ?

Pour en savoir plus :
1. Talus Watch
2. Talus Watch (la démo)
3. La seconde intercalaire (Chez Luc)
4. Le temps (Wikipédia)

Crédit photo : Talus via BoingBoing

7 Comments:

Blogger Patrick said...

Cette montre est vraiment géniale.

Elle constitue un très net progrès par rapport aux montres à aiguilles (les montres à affichage digital étant évidemment une nette régression). En effet, elle indique très exactement ce qui nous importe vraiment : qu'il est juste passé cinq heures. Que nous importe en effet de savoir qu'il est 17h03mn34s ? Si notre montre nous affiche par exemple 12h57mn38s, il nous faut faire un effort mental pour conclure qu'il est pas loin d'une heure. Là, la montre l'indique directement. Génial. Voilà enfin une utilisation intelligente de la technologie numérique en matière de montres... Cette montre n'est pas "approximative" : elle est "exactement" adaptée à nos besoins de tous les jours...

dimanche, 05 février, 2006  
Blogger Jack said...

Une montre pour dire l'heure qu'il est tout en nous cachant le temps qui passe, en quelque sorte.
Dans le genre destressant, il y a aussi pas de montre du tout.
Ou bien je marche doucement vers une pendule...

dimanche, 05 février, 2006  
Blogger Patrick said...

Je suis très sérieux en disant que c'est la montre idéale. En effet, notre unité de temps "standard" est le quart d'heure. Quand on se donne rendez-vous, c'est pour une heure moins le quart - pas pour 12h47Mn34s. Un magasin ouvre ses portes à 8h30, jamais à 08h34mn56s... Donc une montre qui nous dit qu'il est bientôt une heure moins le quart répond très exactement à notre besoin. Le seul cas où il faut basculer en mode numérique "à la" 12h47mn34s, c'est quand on doit prendre un train ou un avion, car ces moyens de locomotion ont du mal à se plier au rythme humain - et c'est pour ça que c'est stressant...

lundi, 06 février, 2006  
Blogger Jack said...

Patrick,
Tu sais que tu amènes de l'eau à mon moulin "du temps qui n'éxiste pas"

lundi, 06 février, 2006  
Blogger Jack said...

Alors voilà Patrick, j’ai réfléchi à la pertinence de l’heure « à peu prés », en regardant la montre de mon tableau de bord ce soir (analogique). On a du t’apprendre à lire l’heure tout petit. Moi je me souviens, que mon grand frère m’avait fabriqué une fausse pendule en carton avec une petite et une grande aiguille, pour m’entrainer.
Nous avons donc été éduqué à lire l’heure sur une montre ou une pendule à aiguilles, nous étions déjà adultes quand les premières montres digitales sont sorties. Là aussi je me souviens, j’ai eu une des premières montres digitales à diodes électroluminescentes rouges, il fallait appuyer sur un bouton pour que l’heure s’affiche. (1975 ?)
Il n’était plus possible de se faire « voler » l’heure à sa montre...
Nous sommes donc de la génération des « montres à aiguilles » qui permettent de saisir d’un coup d’œil l’heure approximative, dont nous avons appris à nous contenter.
Un peu comme ceux de la génération de l’ancien franc qui jamais ne s’habituerons à l’Euro...

mardi, 07 février, 2006  
Blogger Patrick said...

Je ne sais pas si c'est une question de génération. Je pense que souvent, des produits apparaissent parce que la technologie le permet, mais sans que ça réponde vraiment à un besoin ou que ça améliore la vie. Ce n'est pas parcequ'on sait faire une montre à affichage numérique que c'est forcément mieux que l'affichage à aiguilles ! En revanche, le quartz est "mieux" que le mécanique puisqu'il assure une bonne tenue de l'information horaire dans le temps, et ça, c'est une valeur d'usage utile.

On m'a appris que "la qualité, c'est la convenance à l'usage". Or, des aiguilles conviennent mieux que des chiffres pour savoir d'un seul coup d'oeil si on va être à l'heure à son rendez-vous...

En revanche, si on est chronométreur de compétition sportive, l'affichage numérique est sans doute mieux (quoique...).

Un autre exemple est celui des magnétoscopes. Parce que la technologie permettait de leur faire faire des tas de choses, ils en devenaient inutilisables, et leur mode d'emploi était épais comme un roman de Victor Hugo (mais écrit en mauvais français)... Même chose pour certains fax...

On retrouve un peu ce défaut dans certains organiseurs de poche. Sous prétexte qu'on peut y mettre Word et Powerpoint, on l'y trouve (au prix d'une autonomie fort réduite). C'est idiot et ça ne sert à rien ! Mon PalmPilot convient bien mieux pour mon usage qu'un système sous Windows !

Souvent, les concepteurs de produits finissent par oublier la fonction première à laquelle le produit est censé répondre... Mais c'est aussi la pression du marché qui les y pousse... Il faut toujours plus de fonctions pour vendre (même si, au bilan, c'est néfaste à l'utilisation).

mercredi, 08 février, 2006  
Blogger Jack said...

Tout à fait d'accord, je me demande trés souvent si les ordinateurs, et leur suite de logiciel, qui ont envahi nos bureaux sont réellement utiles ?
Je veux dire globalement car ils sont biensûr irremplassables pour certaines tâches, mais ont aussi des effets pervers détestables.
Pour revenir au sujet, je suis sur que ta montre a des aiguilles? comme la mienne.
Claudine a une nouvelle montre, qui permet aisément de se tromper d'une heure, mais elle lui plait beaucoup...

mercredi, 08 février, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home