Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 31 mars 2007

Une nouvelle théorie pour la construction de la Grande Pyramide de Khéops

Kheops

L'architecte français Jean-Pierre Houdin a présenté vendredi une nouvelle théorie concernant la construction de la Grande Pyramide de Khéops.

Son idée est que la construction s'est opérée grâce à une rampe périphérique. Ca c'est une idée qui a déjà été présentée, mais lui il suggère que cette rampe faisait partie intégrante de l'ouvrage, et qu'elle a été ensuite recouverte par la couche de finition. Ce qui veut dire qu'on doit pouvoir trouver des traces de cette rampe dans la structure interne de la pyramide, si sa théorie est exacte.

Kheops

Ce qui me plaît surtout dans le dossier qu'il a présenté, c'est l'explication qu'il donne concernant la Grande Galerie inclinée qui se trouve à l'intérieur de la pyramide.

Kheops

Selon lui, il s'agirait d'une rampe inclinée qui aurait permis de monter à 43 mètres les blocs de granit de la Chambre du Roi, grâce à un système de contrepoids.

Ayant visité la Grande Pyramide, je me souviens du fait que je trouvais cette galerie de proportions imposantes et pas du tout décorée, très "utilitaire". Mais sa fonction me semblait inexplicable.

Jean-Pierre Houdin a trouvé là une justification tout à fait élégante et plausible, je trouve.

Pour en savoir plus :
1. Khéops révélé (Dassault Systèmes)
2. Khéops révélé (fichier .pdf - Dassault Systèmes)

Crédit images : Dassault Systèmes

5 Comments:

Blogger altreilcielo said...

Théorie "élégante" comme disent les matheux devant une belle démonstration : On devrait savoir assez vite si elle est démontrée ou infirmée, car les égyptologues sont assez minutieux et entraînés pour trouver les moindres vestiges de cette "rampe intérieure" s'il y en a, maintenant qu'ils savent quoi chercher. La théorie précédente de la rampe externe, provisoire, en briques, n'était pas invraisemblable : on voit encore derrière l'un des "pylônes" de l'entrée de Karnak, les restes de son "'échafaudage" de briques .

samedi, 31 mars, 2007  
Blogger Jack said...

Marrant que tu nous parles de cette théorie qui fait la couverture du Sciences & Avenir que j’ai reçu cette semaine.
Théorie « élégante » ou en tous cas séduisante.

samedi, 31 mars, 2007  
Blogger Patrick said...

Ca doit être la 100 ième théorie "élégante" - encore plus élégante grâce à l'infographie qui illustre la chose. Néanmoins, comme Luc, j'ai vu la Grande Pyramide, qui a perdu l'essentiel de son beau revêtement externe, mais je n'ai vu nulle trace de ce colimaçon supposé...

Il y a quelques années, il y a eu un petit tremblement de terre au Caire. Je me suis demandé ce que les quelques touristes qui étaient juste à ce moment-là au coeur de la pyramide avaient pu ressentir ! Ambiance "la vengeance du pharaon" garantie !

samedi, 31 mars, 2007  
Blogger Luc said...

Patrick : Exact. Mais si tu regardes bien la deuxième photo, tu vois que, à part le "pyramidion" qui est placé tout en haut, le reste des faces de la pyramide n'est pas lisse, bien sûr, mais elle est elle-même "en escaliers", comme on peut le voir sur quelques rectangles placés près des angles de la pyramide. En étendant cette structure à l'ensemble de la face latérale, on comprend mieux que, une fois le pyramidion mis en place, ils aient pu progressivement poser la dernière couche de blocs, en commençant par le haut. La structure de la rampe se serait alors fondue dans la masse pour donner l'aspect actuellement visible de la pyramide. Et je en parle pas ici de la dernière couche de finition, lisse, et encore visible en haut de la pyramide de Kephren.

Cette théorie-ci apporte un élément supplémentaire : les rampes d'accès ont fini par faire partie intégrante du monument. Donc, il n'a pas fallu de main-d'oeuvre supplémentaire premièrement pour construire une rampe d'accès monumentale, deuxièmement pour démonter cette rampe d'accès et en évacuer les matériaux.

C'est vrai qu'il y en au une palanquée de théories diverses et variées avant celle-ci. C'est cependant la première qui nécessite une main d'oeuvre compatible avec les ressources du pays à l'époque et le temps que cette construction a pris avec les moyens de l'époque.

Jusqu'ici le mystère ne résidait pas tant dans la méthode usitilsée, mais dans les ressources nécessaires pour mettre en oeuvre la méthode. On arrivait à des chiffres astronomiques ...

dimanche, 01 avril, 2007  
Anonymous Lheureux Philippe said...

Ce qu'il faut savoir , c'est que pour faire l'objet d'un article dans sciences et avenir ou dans science et vie, il suffit d'avoir l'aval d'un égyptologue connu.
C'est un peu comme si les journalistes scientifiques étaient incapables de juger par eux mêmes de la pertinence d'une théorie et qu'ils cherchent uniquement a se couvrir.
J'en sais quelque chose pour leur avoir proposé d'écrire un article concernant une nouvelle théorie démontrant que l'architecture interne n'est pas liée à la création d'un tombeau mais tout simplement à un mécanisme hydraulique qui n'a pas encore fonctionné.
Ceux qui sont intéressés par cette nouvelle théorie peuvent aller voir www.kheops.biz
Bien évidemment , comme ma théorie va à l'encontre de ce que disent les égyptologues , je suis censuré.
Les journalistes ont parfois une drôle de conception de la science :-)

dimanche, 28 septembre, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home