Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 27 mars 2007

Gaccio veut se payer Sarkozy

Guignols

Bruno Gaccio, c'est l'auteur "historique" des Guignols de l'info de Canal +. Les Guignols existent depuis 1988, et lui est arrivé en 1992, et il y est toujours. Depuis 15 ans, donc.

Et, dans un article de Libération du 24 mars, il déclare, je cite : «Ça fait cinq ans qu'on rit avec Sarko , ça suffit. Là, on ne rit plus avec, on rit contre.»

Donc, en clair, Bruno Gaccio, le chef des Guignols jusqu'en juin, a décidé d'utiliser sa notoriété et son pouvoir d'influence pour flinguer Sarkozy.

Cette déclaration n'a pas plu aux co-auteurs, Lionel Dutemple, Ahmed Hamidi et Julien Hervé, pas plus qu'au producteur de l'émission, Yves Le Rolland, qui refusent que les marionnettes soient instrumentalisées pendant la campagne. Et ils le font savoir deux jours après dans Le Monde.

L'humour et la caricature, c'est très bien, c'est sain et souhaitable. Mais le flingage en règle, c'est autre chose. C'est comme si moi, sur mon blog, je me mettais à flinguer systématiquement Ségolène Royal. Bon, c'est juste pour donner un exemple ...

Vous reprendrez bien du clafoutis ?

Pour en savoir plus :
1. Votez latex! (Libération)
2. Scènes de ménage chez "Les Guignols de l'info" (Le Monde)

Crédit photo : Canal +

Libellés :

6 Comments:

Blogger Jack said...

Il y a un grand moment que je ne regarde plus les guignols de l’info, d’abord parce que c’était un peu tôt ensuite parce que ça a fini par me lasser.
Par contre j’ai gardé Nicolas Canteloup qui ne manque pas d’épingler tous le monde avec un humour extrêmement juste (pour le faire à la Ségolène).
Le « c’est comme si moi, sur mon blog ... » est du second degré bien sûr ?

mardi, 27 mars, 2007  
Blogger Gi said...

Bon, Luc, pour moi ç´a été une "grande découverte" Les Guignols quand je suis arrivé en France, donc très difficile d´avoir un avis impartiel sur ce sujet. ;-) D ailleurs, j´adore les poupées, les blagues, tout et j´ai pu remarqué qu´ils se moquent de tout le monde. Mais c´est vrai que ce changement a un "côté politique", un intérêt caché. J´ai fait une "lecture dynamique" de l´article.

mardi, 27 mars, 2007  
Blogger Luc said...

@ Jack : Evidemment que c'est du zgon degré !

Vous reprendrez bien du kouglof ?

mercredi, 28 mars, 2007  
Blogger Philippe Piriac said...

Je vais te dire Luc
Au début ca m'irritait et puis je me suis dit. Prenons le comme il est ce Luc.

Errare humanum est
Perseverare diabolicum est

Mais bon...il y a de bons petits diables.
et comme chacun sait depuis le post eclipse, le diable est d'abord dans nos propre regard.



:)

mercredi, 28 mars, 2007  
Blogger Betty said...

Moi je ne dis rien car je me suis étouffée avec le clafoutis ;-)

jeudi, 29 mars, 2007  
Blogger Patrick said...

Quand on a un pouvoir d'influence, on s'en sert - pour faire passer ses idées personnelles. C'est vrai de la Presse, c'est vrai des Instituts de sondage, c'est vrai des Guignols de l'info... Rien de neuf sous le soleil...

jeudi, 29 mars, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home