Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 30 mars 2008

"Au clair de la Lune" (1860)

Phonautograph-cent2.jpg

C'est un document extraordinaire. Des chercheurs californiens ont réussi à restaurer le plus ancien enregistrement sonore connu. Il s'agit d'une chanson, "Au clair de la Lune", qui a été enregistrée le 9 avril 1860 par Édouard-Léon Scott de Martinville sur un phonautographe, appareil de son invention. Cet appareil, qu'on peut voir ci-dessus, se composait d'un pavillon relié à un diaphragme qui recueillait les vibrations acoustiques, celles-ci étant transmises à un stylet qui les gravait sur une feuille de papier enduite de noir de fumée enroulée autour d'un cylindre rotatif.

En numérisant l'image de la feuille de papier qui avait été conservée, ils ont pu reconstituer numériquement ce premier enregistrement.

Ci vous voulez entendre cette chanson très émouvante qui a traversé près d'un siècle et demi pour parvenir jusqu'à nous, vous pouvez écouter le fichier mp3 que voici : "Au clair de la Lune" (1860).

La qualité n'est pas excellente, mais l'effet produit assez saisissant !

Pour en savoir plus :
1. "Au clair de la Lune" (1860) (fichier .mp3)
2. Au Clair de la Lune--French folk song (1860 Phonautogram) (First Sounds)
3. Un papier ancien trouve sa «voix» (Radio-Canada)
4. Researchers Play Tune Recorded Before Edison (The New York Times)
5. The history of phonautograph (talkingmachine.org/)

Crédit image : Wikipedia

3 Comments:

Blogger Patrick said...

Belle invention qui ne servit à rien... La première "WOM" - Write Only Memory, puisqu'on ne savait pas lire l'enregistrement ainsi réalisé...

lundi, 31 mars, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Exact. Le phonautographe permettait d'enregistrer un son, mais pas de l'écouter !

Il aura fallu attendre 148 ans pour arriver à écouter ce qui avait été enregistré en 1860 ...

lundi, 31 mars, 2008  
Blogger Patrick said...

N'empèche, Thomas Edison a dû s'en inspirer pour son phonographe (il suffisait de remplacer la fumée de carbone par le la cire chaude)...

lundi, 31 mars, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home