Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

jeudi 24 avril 2008

Je vais me recycler en Rock Star !



Venant d’acheter à vil prix un PC portable, je me devais de suivre la recommandation du constructeur de réaliser une sauvegarde du système afin de pouvoir redémarrer en cas de pépin. Il me fallait pour cela deux disques DVD vierges.

Mon fournisseur habituel sur internet me propose 10 pièces pour 15,90 euros. Bien. Mais en farfouillant un peu dans le Net, je tombe sur des offres à 3,99 euros les 10 disques. Quatre fois moins cher, ça mérite réflexion. Tiens, le fournisseur est au Luxembourg ! Tout s’explique : les produits vendus au Luxembourg ne subissent pas la « taxe pour copie privée ». Combien, la taxe ? Réponse : 1,10 euros par DVD, soit une taxe à hauteur d’environ 400 % du prix hors taxes initial de l’article. Parce que, bien entendu, la TVA est en sus… Chapeau ! Qui dit mieux ?

La taxe en question rapporte environ 150 millions d'euros. Avec ça, on pourrait s'en payer, des choses ! Pas un porte avion, mais peut-être une dizaine de kilomètres de ligne TGV en plus chaque année, par exemple...

Mais au fait, où va la taxe ? Eh bien, par exemple, via la SACEM, dans la poche de Johnny Hallyday - vous savez, le grand copain du mari de Carla, qui s’est confortablement installé en Suisse pour ne pas payer d’impôts en France…

Ledit Johnny ne refuse néanmoins pas que la taxe que je paye sur le DVD qui va me servir à sauvegarder mon système lui soit en partie reversée…

Donc, en résumé, quand je fais une sauvegarde de mon système (ce qui n’a strictement rien à voir avec Johnny), une partie du prix que je paye sur le DVD vierge est versé en Suisse pour enrichir ledit Johnny qui ne paye pas d’impôts en France.

J’envisage sérieusement de me recycler en Rock Star…

6 Comments:

Blogger Paul said...

Cela peut entraîner deux types de commentaires :
1- "Cette taxe est absurde, d'ailleurs il faudrait prendre exemple sur le Luxembourg et supprimer la plupart des impots"

2 "Les paradis fiscaux sont une des plus grandes plaies du monde moderne et un frein à toute politique fiscale cohérente".

Personnellement je choisis le 2.

jeudi, 24 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Je viens de prendre conscience qu'une partie de la taxe va aussi à la nouvelle épouse de Nicolas. Mais bon, elle au moins, elle paye des impôts en France, je pense...

jeudi, 24 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

La remarque de Paul est pertinente. Ceci étant, la seule ressource d'un paradis fiscal, c'est justement d'être un paradis fiscal. Ca va être dur de mettre ça à plat... Le cas de la Suisse est discutable, quand même...

Mais je m'inscris en faux devant l'idée qu'une taxe est un bonne solution pour suppléer au fait qu'une certaine industrie est incapable de s'adapter à l'évolution technologique.

L'ère du disque 78 tours a vécu, remplacé avec succès par le microsillon, lui-même remplacé avec succès par le CD. Mais l'industrie du disque française n'a pas su trouver le modèle économique pour passer la marche suivante qui est la dématérialisation. Conclusion : ils demandent que tout soit taxé - en vrac CD et DVD vierges, mémoires d'ordinateurs, mémoires pour appareils de photo, disques durs, et bientôt forfaits téléphoniques, etc. toutes choses qui n'ont pas forcément de rapport avec l'industrie du disque...

Franchement, pourquoi diable une PME qui s'équipe d'un PC devrait-elle sponsoriser Johnny Hallyday (taxe sur la mémoire et sur le disque dur du PC) ?

Ben non. Il faut que l'industrie française s'adapte. Aux USA, il semble que le modèle économique iTunes fasse son chemin - et pas besoin de taxes spéciales pour ça...

jeudi, 24 avril, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Surtout si tu t'achètes un Mac à vil prix, vu que, chez Apple, ils ont le bon goût de te livrer dans le carton les disques avec le back-up du système (au nez et à la barbe de Johnny !)

:-)

jeudi, 24 avril, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : "Je vais me recycler en Rock Star !"

Alors, comme ça, tu vas ressortir ton chapeau noir ?

;-)

jeudi, 24 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Un Mac à 299 euros ? car c'est ce que j'ai payé pour un PC ACER flambant neuf - entrée de gamme, bien sûr, mais tout complet avec Vista et tout... Avant qu'Apple tombe à ce niveau, les PC seront à 100 euros !

vendredi, 25 avril, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home