Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 16 avril 2008

Un procès pour empêcher la Fin du Monde ...

L'étoile mystérieuse


Le 11 juin 2006, dans un article intitulé A la recherche de la particule de Dieu, je vous avais expliqué que le CERN allait mettre en service le LHC (Large Hadron Collider), le plus puissant accélérateur de particules du monde durant l'été 2007. En effet ils vont être capables accélérer les particules jusqu'à une énergie de 7 TeV (ce qui nous amène à une énergie de collision frontale du double, soit 14 TeV), ce qui est du jamais vu. Et, à ces niveaux d'énergie, on peut arriver à produire un quark étrange stable.

C'est à dire, en langage courant, un trou noir !

Et, ce trou noir, s'il apparaît, va engloutir tout ce qui l'entoure, par simple effondrement gravitationnel. D'abord le détecteur ATLAS, puis le CERN, puis la Savoie et la Suisse, puis l'Europe, puis la Terre. Le tout devrait durer entre 4 minutes 30 et 7 minutes. Et, là, une petite pause, avant que la Lune tombe dedans. Et, un peu plus tard, le Soleil et le Système Solaire devraient suivre ...

Pour ceux qui n'auraient pas tout à fait réalisé de quoi on parle, voici un petit film assez explicite :



Vous pouvez aussi regarder cet autre petit film (frisson garanti !).

Et tout ça grâce à cette machine :

29collider.span.jpg

Alors, est-ce que le LHC va produire de la matière étrange, ou strangelet, ou même le trou noir évoqué ci-dessus ? Personne ne peut répondre à cette question.

C'est pourquoi l'américain Walter L.Wagner et l'espagnol Luis Sancho ont décidé d'intenter un procès au CERN affirmant que les expériences prévues “pourraient créer un trou noir susceptible d’engloutir la Terre et peut-être l’univers entier”... A leur avis, il est certain à 75% que la planète Terre va disparaître d'ici quelques mois.

Le problème, quand on annonce la fin du monde, c'est que de deux choses l'une. Si on a tort, on est ridicule. Mais si on a raison, il n'y aura pas grand monde pour le constater ...

Mais après tout, si ça se trouve, tout va bien se passer !

Initialement, les savants du LHC devaient appuyer sur le bouton durant l'été 2007. Mais le 27 mars 2007, une explosion a eu lieu dans le tunnel de 27 km de circonférence. Les dégâts on été massifs, et le programme a été repoussé d'un an. Ils devraient appuyer sur le bouton cet été.

Donc, si vous avez un rêve que vous vouliez accomplir avant de disparaître, c'est le moment. ;-)

Moi, c'est fait !

Pour en savoir plus :
1. A la recherche de la particule de Dieu (Chez Luc - juin 2006)
2. Asking a Judge to Save the World, and Maybe a Whole Lot More (The New York Times)
3. France builds Doomsday Machine... (The Misunderstood Universe)
4. Large Hadron Collider - The Legal Defense Fund Site (Walter L. Wagner)
5. Ce mois d'août, la Terre sera dévorée par un trou noir fabriqué en Suisse (Libertés & Internet)
6. La fin du monde (ou pas) (Blogal)
7. On va tous mourir ! (Dr. Goulu)
8. RX J1856.5-3754 : la première étoile étrange ? (Chez Luc - décembre 2005)

Crédit dessin : Hergé
Crédit photo : Valerio Mezzanotti via neatorama

Libellés :

14 Comments:

Blogger Genorb said...

En fait si j'ai bien tout suivi la situation est la suivante. Le quark s est instable et se désintègre via l'interaction faible en quark u et d plus léger. C'est comme par exemple le neutron qui à l'état libre a une demi-vie de 15 minutes environ. Mais le neutron est stable dans les noyaux atomiques. Par exemple 2 protons et 2 neutrons forme un noyau d'hélium (encore appelé particule alpha) qui est stable. Donc l'interaction forte qui lie les protons et les neutrons entre eux stabilise le neutron.

L'idée avec le quark s est similaire. L'interaction forte pourrait stabiliser le quark s. Mais on sait déjà qu'il faut suffisamment de quarks. Car par exemple le baryon lambda qui contient 2 quarks u (ou d peu importe) et 1 quark s n'est pas stable. On pense qu'avec suffisamment de quark u, d et s on pourrait créer un état qui contiendrait des quarks s et qui serait stable. Cependant ce n'est pas simple à créer. En effet, par exemple si pour créer un état stable il suffit de 2 particules, alors c'est simple il suffit de mettre 2 particules en contact, dès qu'elles se rencontrent, cela forme un état stable (comme pour le deuton, 1 proton et 1 neutron). Si maintenant il en faut 3, c'est un peu plus compliqué car il faut amener ces 3 particules au même endroit pour créer un état stable, la probabilité de réussite diminue fortement. Et ainsi de suite. Donc plus il faut de composants élémentaires pour créer un état stable plus la probabilité qu'il existe est faible. C'est pourquoi le fait que le deuton soit stable fût important dans la création de la matière et de la vie donc.

Jusque là par de problème. En effet, le fait de créer un "nouvel" état stable n'est pas dangereux en soit. Le problème est qu'on pense que cet état serait plus stable que la matière connue actuellement (sans quark s) et que cette stabilité augmenterait à mesure qu'on ajoute des quarks. Donc dès qu'on crée un état stable contenant des quarks s, cet état aurait tendance à absorber la matière ordinaire autour de lui pour se stabiliser davantage (minimisation de l'énergie). Ensuite une fois qu'il devient suffisamment massif, la force de gravitation qu'il génère deviendrait suffisamment importante pour prévaloir sur l'interaction forte. Cette fois cet état absorberait la matière via la force de gravitation et non plus via la minimisation de l'énergie au niveau de l'interaction forte. Ensuite si la masse est suffisamment concentrée, la théorie de la gravitation nous dit qu'on forme un trou noir (l'attraction gravitationnelle est tellement forte que même les photons ne peuvent plus échapper à ce corps massif).

Voilà en gros le scénario catastrophe comme je l'ai compris. Mais bon il y a beaucoup de conditionnels à tout cela et on est loin d'être certain de tout ceci. Ça reste très spéculatif, mais peut-être pas impossible, donc vous savez ce qu'il vous reste à faire: profiter de la vie ;) .

mercredi, 16 avril, 2008  
Blogger Alexandréa said...

Donc je disais entre ça cet été et Apophis (en 2029), nous avons tout intérêt à profiter de la vie :) !

jeudi, 17 avril, 2008  
Blogger Véronique S said...

ENFIN! C'est pas trop tôt!
Dis, monsieur, est-ce que ça va faire mal?

jeudi, 17 avril, 2008  
Blogger Goulu said...

Bon article, mais plusieurs fautes. Par ordre de fausseté :

1) "Et, là, une petite pause, avant que la Lune tombe dedans. Et, un peu plus tard, le Soleil et le Système Solaire devraient suivre". Non. si la Terre se transformait en trou noir, sa masse ne changerait pas d'un gramme, donc la gravitation ne se modifierait pas d'un iota et La lune continuerait à tourner tranquillement sur la même orbite. Ce n'est qu'à petite distance (quelques kilomètres) de ce qui est actuellement le centre de la Terre que la gravitation serait effectivement très forte.

2) "un quark étrange stable... c'est à dire, en langage courant, un trou noir !". Non. Un trou noir est une étoile effondrée, voire une masse de millions de masses solaires autour duquel des galaxies se forment. On en connait des milliers. Dans le LHC, la collision de protons pourrait engendrer une zone femtoscopique (un mot que je viens d'inventer, mais qui sonne bien) ou la densité de matière ou d'énergie (c'est la même chose selon mon pote Albert) serait identique à celle d'un trou noir, mais ce serait la seule similitude entre ces deux phénomènes.

3) "est-ce que le LHC va produire de la matière étrange, ou strangelet, ou même le trou noir évoqué ci-dessus ? Personne ne peut répondre à cette question." Bien sur qu'on peut : C'est le but ! Pour convaincre les politiques de nombreux pays de verser des milliards pour construire le LHC, il a bien fallu leur promettre qu'on allait trouver quelque chose. Notamment comprendre pourquoi il n'y a pas de femto trous noirs ni de strangelets dans l'Univers actuel, et d'où vient la matière étrange. Le truc excitant, c'est justement qu'on sait qu'un pico Big Bang n'est pas dangereux, puisque l'Hyper Méga Géant ne l'a pas été ;-)

vendredi, 18 avril, 2008  
Blogger Luc said...

@ Goulu : Sympa ! Merci de ta visite !

Je suis d'accord avec toi. Cet article est un peu lapidaire, je l'admets volontiers, mais je n'allais pas reprendre tout le détail de l'article que j'ai écrit il y a bientôt deux ans, A la recherche de la particule de Dieu dans lequel je parlais de tout ça, bien avant Walter L.Wagner et Luis Sancho se réveillent.

Alors reprenons tes trois remarques, dans l'ordre :

1) "si la Terre se transformait en trou noir, sa masse ne changerait pas d'un gramme, donc la gravitation ne se modifierait pas d'un iota et La lune continuerait à tourner tranquillement sur la même orbite." Sur le fait que la masse de la Terre transformée en trou noir ne change pas d'un gramme, tu as bien évidemment raison. Et, par voie de conséquence, ni l'orbite de la Lune, ni le Système Solaire s'en trouve perturbés, on a juste la Lune qui tourne autour d'un trou noir ...

Indiscutable.

Cependant, juste une question. On sait que le champ gravitationnel déforme l'espace. C'est ce qui explique l'existence des lentilles gravitationnelles qu'avaient prévues ton pote Albert. Mais que sait-on de la déformation de l'espace à proximité d'un trou noir ? On sait qu'un trou noir peut provoquer des puits gravitationnels vertigineux. T'es sûr que la Lune va s'en tirer aussi simplement que ça ?

2) "une zone femtoscopique". Là encore, excuse le raccourci entre matière étrange et trou noir. Je connais bien sûr la différence entre un trou noir et une étoile étrange. J'en avais d'ailleurs déjà parlé en décembre 2005 : RX J1856.5-3754 : la première étoile étrange ?. Mais là, la question que tu poses, et qui est l'argument massue des tenants du "dormez, braves gens, il n'y a rien à craindre", c'est la différence d'échelle colossale entre les "mini trous noirs" qui ont déjà été réalisés au RHIC de Long Island, avec "seulement" 200 GeV, et les trous noirs qu'on peut voir dans l'espace. Les "mini-trous noirs" du RHIC sont restés très fugitifs, c'est vrai.

Mais c'est tout le coeur du débat : Un trou noir, ça naît comment ? Et à partir de quelle "masse critique" un trou noir devient-t-il "stable" ?

That is the question. Et on va avoir "the answer" cet été avec les 14000 GeV du LHC ... On va pouvoir faire des "mini trous noirs" 70 fois plus gros que ceux du RHIC. Sympa ...

3) "un pico Big Bang n'est pas dangereux, puisque l'Hyper Méga Géant ne l'a pas été"

Nous voilà tout à fait rassurés ! ;-)

vendredi, 18 avril, 2008  
Blogger Luc said...

@ Genorb : Merci pour ta démonstration, qui est un peu plus compréhensible en gardant sous les yeux le tableau du modèle standard.

T'as raison : profitons de la vie !

vendredi, 18 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Ah, zut, goulu m'a précédé sur l'histoire qu'un trou noir issu de l'effondrement gravitationnel d'une étoile en fin de vie, c'est pas tout à fait comme une zone femtoscopique où la matière a une densité très très élevée.

Par ailleurs, les 14 000 Gev (14x10^12 ev) du LHC sont bien peu de choses en comparaison des centaines d'Eev (1 Eev ou exa électron-volt= 10^18 ev) de certains rayons cosmiques qui nous bombardent journellement. Il me semble que si on pouvait créer un méga trou noir juste en bombardant je ne sais quoi avec des particules de très haute énergie, les rayons cosmiques auraient déjà fait le boulot et il y aurait belle lurette que tout l'univers ne serait qu'un grand trou noir...

Luc : c'est la masse de la Terre qui déforme l'espace et qui fait que la Lune tourne sagement autours. Que la masse soit concentrée ou non ne change rien à l'affaire... Donc, si la Terre devenait un mini trou noir, la Lune continuerait de tourner sagement autours de ce mini trou noir... Par ailleurs, un trou noir a un "horizon" au delà duquel "l'effet trou noir" est inexistant (heureusement d'ailleurs, sinon, on y serait déjà tous passés !

Enfin, vu les lenteurs de la justice, l'issue du procès intenté par Walter L.Wagner et Luis Sancho interviendra seulement après les premières expériences. Donc soit les juges ne seront plus là pour juger, soit leur verdict coulera de source !

vendredi, 18 avril, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Ah oui, bien sûr, l'event horizon. Je l'avais oublié, celui-là ...

Bon, si la Terre se transforme en trou noir, son rayon de Schwarzschild sera d'environ 9 millimètres.

T'as raison, la Lune va pouvoir continuer à tourner autour de la Terre tranquillement ...

vendredi, 18 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Moi, j'ai dit Stangelet, Stangelet, comme c'est bizarre ! Pourquoi aurais je dit Strangelet, Strangelet ?

- en paraphrasant Louis Jouvet dans "Drôle de Drame" de Marcel Carné (adapté et dialogué par Jacques Prévert, 1937)

mardi, 22 avril, 2008  
Blogger helfya said...

salut les tronches
pour l'inculte que je suis pouvez vous m'expliquer cette unité de mesure: Eev de preference le plus simplement possible( le metre mesure une distance, le volt une tension ) merci. par ailleur la lune ne bougeras peu etre pas mais nous "on va morfler" ( je mets des "" car je ni crois pas du tout a cette theorie[j'ose esperer]) tchö

mardi, 22 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Ah, merci Helfya, je ne résiste pas à étaler ma science !

Un électronvolt, c'est l'énergie cinétique qu'acquiert un électron soumis à un champ électrique de 1 volt. Le grand "E" devant, c'est juste pour dire milliard de milliard (10^18). En effet, après Méga et Giga que tout le monde connaît, il y a Téra, Péta et Exa.

L'eV vaut 1,602 176 53×10^-19 joule en unités SI (donc pas grand chose, parce que la masse de l'électron est très petite).

Et donc un EeV vaut 0,16 joule.

Nota : j'avais écrit par erreur Eev, mais c'est bien EeV (car le volt est nommé en l'honneur du physicien Volta, et prend donc une majuscule).

mercredi, 23 avril, 2008  
Anonymous Anonyme said...

Moi j'ai une question simple, vous y croyez a la fin du monde suite a cette expérience?

jeudi, 04 septembre, 2008  
Blogger Luc said...

@ Anonyme : Non !

(à question simple, réponse simple ...)

dimanche, 07 septembre, 2008  
Anonymous Anonyme said...

ET VOUS TROUVEZ NORMAL D AVOIR COLLE CE JOUET INTERSIDERAL EN LISIERE D UN CENTRE ECONOMIQUE ET DE POPULATION IMPORTANT?
Une habitant de Genève qui vient d'apprendre que ce méga bordel est à 3 km vol d'oiseau de la crèche de son gamin de 3 ans qu'elle aimerait voir grandir..dans ce monde qui a déjà eu la bonne idée de la bombe atomique..sciences sans conscience n'est que ruine de l'âme. Dc post mortem, j'en passe and co, les prétentieux qui se prennent pour Dieu.

mercredi, 10 septembre, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home