Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 13 avril 2008

Le courage de Nathalie Kosciusko-Morizet

Nathalie Kosciusko-Morizet.jpg

Suite au Grenelle de l'Environnement, la France avait décidé de ne pas cultiver d'OGM en 2008. C'est le cas.

Mais, dans le même temps, il avait été décidé que la gestion des produits OGM feraient l'objet d'une loi. C'est cette loi qui a été débattue au Parlement et adoptée mercredi soir par 249 voix contre 228.

L'article 1 se conclut par la phrase suivante : « La liberté de consommer et de produire avec ou sans organisme génétiquement modifié, sans que cela nuise à l’intégrité de l’environnement et à la spécificité des cultures traditionnelles et de qualité, est garantie dans le respect des principes de précaution, de prévention, d’information, de participation et de responsabilité inscrits dans la Charte de l’environnement de 2004 et dans le respect des dispositions communautaires. »

Et il y a plein d'autres problèmes dans ce texte. Par exemple, alors que les travaux du Grenelle ont démontré que la coexistence entre cultures OGM et non OGM est impossible, le principe de la coexistence reste affiché dans le projet de loi.

Sur ce sujet très sensible, les lobbys agricoles se heurtent aux défenseurs de l'environnement, et c'est Nathalie Kosciusko-Morizet qui mène la bataille au parlement. Elle est bien seule, face à une UMP qui, c'est sûr, ne l'aurait pas nommée à ce poste. Si elle est là, c'est par la seule volonté de Nicolas Sarkozy de faire bouger les lignes.

C'est une jeune femme courageuse, comme Rama Yadé. La seule différence, c'est que Bernard Kouchner soutient Rama Yadé, alors que Jean-Louis Borloo abandonne Nathalie Kosciusko-Morizet toute seule en rase campagne. Au plus fort des débats, il était à la buvette de l'Assemblée Nationale, pendant qu'elle faisait front toute seule dans l'hémicycle.

Alors, je sais que les OGM c'est un sujet qui est tout sauf consensuel. Au moins, on a enfin le courage de prendre ce problème de front. Même la LPO et la Fondation Nicolas Hulot reconnaissent qu'il y a quelques pas en avant. Mais cela reste encore très insuffisant.

Alors, un message personnel à Madame Nathalie Kosciusko-Morizet : "Bats-toi, Nathalie. Sois courageuse. On est tous derrière toi !"

Pour en savoir plus :
1. Projet de loi relatif aux organismes génétiquement modifiés (Assemblée Nationale)
2. OGM : Mme Kosciusko-Morizet dénonce un "concours de lâcheté" dans la majorité (Le Monde)
3. Projet de loi OGM : quelques pas en avant (France Nature Environnement)
4. 249 députés adoptent le projet de loi sur les OGM (cdurable.info)
5. OGM: près de 8 Français sur 10 donnent raison à Nathalie Kosciusko-Morizet (AFP)
6. La France lance sa révolution écologique (Chez Luc)
7. La France ne cultivera pas d'OGM en 2008 (Chez Luc)

Crédit photo : Charles Platiau

5 Comments:

Blogger Patrick said...

Ouais... L'article L 531-2-1 stipule que "Les OGM ne peuvent être cultivés, commercialisés ou utilisés que dans le respect de l'environnement et de la santé publique".

N'est-ce pas une façon de dire : "allez-y, c'est tout bon" ?

On comprend la gène de NKM qui avait vaguement cru au Grenelle de l'environnement et à la sincérité du Président !

Le super Ministre d'Etat Boorlo n'est en effet qu'une ombre dans cette histoire. Cette histoire de super Ministre n'était qu'une manoeuvre électorale, finalement - chose qui me semblait d'ailleurs très clair depuis le début !

dimanche, 13 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Le petit problème de Nathalie, c'est qu'elle sait de quoi elle cause.

Polytechnicienne (promotion 1992), elle a choisi la biologie comme spécialité et est aussi ingénieur de l'École nationale du génie rural, des eaux et des forêts (ENGREF), et membre du corps des ingénieurs du génie rural, des eaux et des forêts.

Donc, quand elle cause des OGM, on ne lui en raconte pas.

Ce qui n'est évidemment pas le cas de la plupart des hommes (ou femmes) politiques qui l'entourent.

Donc, quand on veut lui faire dire que les OGM, c'est vachement bien, et que c'est sans danger, elle a du mal à avaler la couleuvre...

dimanche, 13 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Pour lui signifier notre soutien, c'est ici (pour ma part, je viens de le faire).

lundi, 14 avril, 2008  
Blogger Luc said...

Lu dans le Canard Enchaîné : "Borloo, c'est pas le Grenelle, c'est le gros nul de l'environnement !"

lundi, 21 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Comment ! Toi, Luc, tu lis le Canard, ce méprisable torchon !

D'un autre côté, si on veut vraiment savoir ce qui se passe, il n'y a guère d'autre source, de nos jours...

Même le mari de Carla a dit un jour que le Canard était un mal nécessaire...

lundi, 21 avril, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home