Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 6 avril 2008

La flamme olympique s'est presque éteinte à Londres

Olympic torch.jpg

Aujourd'hui, 80 athlètes britanniques se sont relayés pour porter la Flamme Olympique sous la neige et sous les huées des manifestants qui protestaient contre les violences inacceptables exercées par la Chine au Tibet.

protesters in London.jpg

A un moment donné, ils ont presque réussi à éteindre la flamme avec un extincteur. Après ça, ils ont décidé de faire monter la flamme à bord d'un bus à deux étages pour se rendre à la Cathédrale Saint Paul.

A Trafalgar Square, des jeunes filles brandissaient des drapeaux Tibétains :

Trafalgar Square.jpg

Une autre manifestait son soutien au Dalaï Lama :

Dalai Lama.jpg

En ce qui me concerne, ma position reste la même. Je ne pense pas qu'il faille boycotter les Jeux Olympiques :

protester.jpg


Je pense par contre qu'il faudrait que Gordon Brown et les autres chefs d'états démocratiques boycottent la cérémonie d'ouverture :

Brown.jpg

En tous cas, une chose et sûre : on ne peux pas rester sans rien faire face à la tragédie que subit le peuple du Tibet ...

Tibetan activist.jpg

Demain, la Flamme Olympique va traverser Paris ...

Pour en savoir plus :
1. Manifestations et arrestations à Londres au passage de la flamme (AFP)
2. London police battle Tibet protesters on Olympic torch relays (AFP)
3. Clashes along Olympic torch route (BBC news)
4. Torch relay photos (BBC news)
5. A propos du boycott des J.O. de Pékin (Chez Luc)

Crédit photos : Lefteris Pitarakis, Yui Mok, Dylan Martinez, Stephen Hird, Pier Paolo Cito

Libellés :

18 Comments:

Blogger Patrick said...

Il me semble qu'on renverse un peu la situation. Les tibétains cherchent à instrumentaliser les jeux olympiques en provoquant les chinois pour attirer les regards du monde. Les violences chinoises, certes inacceptables, ne sont pas spontanées, mais bien en réponse à des troubles et provocations...

Et ça marche ! Tout le monde critique les chinois, personne les fauteurs de troubles tibétains !

Après, sur le sujet de la colonisation du Tibet par la Chine, je laisserai les commentateurs de pays qui n'ont pas de colonies s'exprimer sur le sujet. Je trouve que la France, avec ses nombreuses colonies d'outre mer (Caraïbes, Guyane, Océan Indien, Océan Pacifique, Nouvelle Calédonie, etc.) et ses néo-colonies africaines est un peu mal placée pour critiquer la Chine...

Enfin, sur notre bienveillance à remettre en selle un chef religieux à la tête d'un état, j'ai déjà exprimé mon étonnement, nous qui prônons si bruyamment ailleurs la démocratie républicaine et la laïcité !

dimanche, 06 avril, 2008  
Blogger Jack said...

Patrick! On croirait entendre Beijing Radio.
Ton rôle de contradicteur est essentiel sur ce blog, c’est bien de nous rappeler que lors de notre dernière guerre de décolonisation, il n’y a pas si longtemps, notre police jetait des fauteurs de troubles dans la Seine...
Sauf que la France et la Chine sont deux pays trop différents pour qu’on puisse hasarder une telle comparaison.
Tu remarqueras d’ailleurs que les puissances occidentales furent bien plus colonialistes et colonisatrices que la Chine, qui toujours vécut repliée sur elle-même.
En ce qui nous concerne, donc l'époque de la colonisation et de la décolonisation est terminée.
La Chine est une dictature, c’est même la première de toutes, si l’on considère le nombre de sujets asservis : tous font semblant de l’ignorer, au nom d'une certaine "real politique". L’attribution des Jeux à Pékin en 2008 en est la lumineuse démonstration.
Ceci étant dit, doit-on blâmer les tibétains de profiter de cette occasion qui leur donne une tribune exceptionnelle pour tenter de ne pas devenir une simple curiosité ethnologique, d'ici quelques décennies?

lundi, 07 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Jack, j'ai dis qu'il fut un temps (pendant la guerre froide), j'étais un auditeur assidu de radios telles que Radio Moscou, Radio Pékin, Radio Tyranna, mais aussi Voice of America, la BBC... et France Inter. J'ai à cette époque pris conscience qu'il pouvait y avoir des points de vue fort différents sur un même sujet ou un même évènement, et que celui qui était colporté par nos médias nationaux n'était pas forcément le plus crédible...

En me faisant l'avocat des chinois, je ne fais qu'essayer de contrebalancer un point de vue occidental très partial.

Mais être l'avocat d'une cause n'implique pas d'y adhérer ! L'avocat d'un assassin n'épouse pas pour autant la cause de l'assassin ! Pourtant le rôle de l'avocat est fondamental pour tenter de s'approcher de la vérité !

J'ajouterai pour enfoncer le clou que j'ai bien l'impression que l'occident (et les USA en particulier) a depuis fort longtemps instrumentalisé le Tibet et le Dalaï Lama pour servir une politique géostratégique contre la Chine - une sorte de reliquat de la guerre froide. Faut-il donc que nous soyons complice de cette instrumentalisation - sur le dos des tibétains ?

Le schéma n'est-il pas : les USA et l'occident instrumentatilisent les tibétains et le Dalaï Lama qui instrumentalisent les jeux contre la Chine ? Du billard à trois bandes, en quelque sorte ! Si c'est ça, l'attitude des chinois est plus compréhensible...

lundi, 07 avril, 2008  
Blogger Nathalie said...

Bonjour,
Je lis votre blog régulièrement et aujourd'hui je me permets une remarque. Je trouve toute la polémique autour du boycott des jeux assez ridicule et tardive. Les problème entre la Chine et le Tibet sont connus depuis des années mais personne n'a rien fait (ou quasiment...en tout cas pas la France). Lorsque la Chine a été choisi pour ces jeux olympiques, il y a eu des remarques mais rien d'aussi démonstratif qu'aujourd'hui. Alors je trouve les manifestations, les interviews, les articles sur ce sujet bien hypocrites. Mais ce n'est que mon avis.

Nathalie

lundi, 07 avril, 2008  
Blogger Jack said...

Excellent Patrick :
C'est bien pour cette (ou plus tôt ces) raison(s), que les jeux ont choisi Pékin, cela met le projecteur médiatique sur ce pays, en espérant faire bouger certaines choses.
La colonisation du Tibet est une de ces choses. Pour ma part, il n'est pas douteux que le Tibet profite de la tribune des jeux pour mettre en avant ses revendications : sont-elles pour autant illégitimes?
En quoi le fait que nous ayons colonisé le monde, jusqu'au milieu du XXième siècle, nous oblige à rester silencieux?
Tout bien réfléchi, on a bien fait d'organiser les jeux à Pékin.

lundi, 07 avril, 2008  
Blogger Jack said...

A propos des déploiements de polices à Londres et à Paris autour de la flamme olympique : nous sommes en pleine exploitation médiatique d’un événement qui normalement devrait garder une certaine « pureté ». Mais en choisissant Pékin, cette « pureté » n’a-t-elle pas été évacuée.

Ce matin Cantelou sur Europe évoquait la transmission de la flamme par un char Leclerc, puis par le porte–avion Charles De Gaule : c’est assez bien ciblé je trouve, autant de police autour de ce symbole a quelque chose d’effrayant.

Que dire du slogan du gros David Douillet
« pour un monde meilleur » : tentative de dépolitisation des jeux de Pékin.
Personnellement je suis pour les jeux à Pékin pour que ça bouge, pas pour bénir et encenser ce régime détestable.

Il n’y a pas si longtemps, je me suis interrogé ici sur l’évolution du monde : dans 10 ans le monde occidental ressemblera-t-il à la Chine d’aujourd’hui, ou le contraire ? Cela dépend sans doute un peu de ce qui se passe aujourd’hui, autour des jeux de Pékin.

lundi, 07 avril, 2008  
Blogger Audrey said...

La flamme vient de s'éteindre !!!!!!
Qui a fait le coup ???

lundi, 07 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Au sujet de notre statut de puissance coloniale "jusqu'à la moitié du XXème siècle". Je sais que ça froisse nos sensibilités, mais prétendre que la Guyane n'est pas une colonie (sans doute au prétexte que c'est un département français), c'est un peu comme prétendre que l'Algérie n'était pas une colonie (au prétexte que c'était un département français). Et toutes nos possessions outre mer sont à l'avenant... La France est bel et bien une des dernières puissances coloniales du monde (avec la Chine)...

Si nous prônons l'indépendance du Tibet et l'accession du Dalaï Lama à son gouvernement, prônons aussi l'accession au pouvoir suprême de Soane Patita Maituku, roi d'Alo, un des trois royaumes coutumiers de Wallis-et-Futuna. Et accordons illico l'indépendance à nos îles du Pacifique, à la Nouvelle Calédonie, sans oublier la Guadeloupe et la Martinique...

Pour la Corse, j'admets que ça se discute, alors gardons-là quelques temps...

lundi, 07 avril, 2008  
Blogger Luc said...

@ Nathalie : Bonjour, et bienvenue au Bar !

Ce blog n'existe que depuis 2005, mais on n'a pas attendu aujourd'hui pour parler du Tibet.

Voir par exemple : La réincarnation des lamas tibétains interdite par la Chine (Chez Luc - 26 août 2007)

lundi, 07 avril, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : A propos des "fauteurs de troubles tibétains", deux informations.

D'abord celles de Matthieu Ricard, que j'ai entendu ce matin sur France Inter :

"D’après tous ceux qui connaissent bien la situation ici, outre la proximité des JO, trois autres facteurs ont contribué au soulèvement.

1 - Beaucoup de tibétains ont perdu leur travail à Lhassa en raison de l’afflux de travailleurs chinois lié au train, travailleurs qui déplacent souvent les tibétains dans leur emploi.

2 - L’intensification de la sédentarisation forcée des nomades : le gouvernement fait construire des files de maisons par des travailleurs chinois, et forcent les nomades à les acheter à crédit (en devant rembourser avec leur produit sur 7 ou 10 ans) et a les habiter.

3 - Intensification des exploitations minières, avec les travailleurs chinois toujours. On parle aussi d’un renouveau de la rééducation patriotique dans les monastères au TAR. Une chose qu’à mon sens on ne met absolument pas assez en évidence, c’est l’habitude que le monde a pris de travailler à peu prés normalement avec la Chine sur le plan commercial (en dépit de certaines difficultés, le système commercial chinois s’est maintenant relativement adapté au système mondial) et d’accepter comme un état de fait les mensonges les plus aberrants qui passent comme une lettre à la poste. Si un ministre français proclamait que pas un coup de feu n’a été tiré alors que 100 personnes sont mortes, il devrait démissionner dans l’heure !"


Source : Nouvelles de Lhassa de Matthieu Ricard

Par ailleurs, si tu te demandes comment se fait-il que des moines tibétains non-violent aient pu mettre Lhassa à sac, la réponse est très simple, même évidente. C'était des soldats chinois déguisés en moines. Tu peux les voir sur cette photo avec leur déguisement se moine sous le bras. (Source : 拉萨首日冲突失序武警故意放纵?).

A lire aussi avec beaucoup d'intérêt : China Regime Implicated in Staging Violence in Tibet Protest

lundi, 07 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Luc, tu n'y es pas du tout. Sur la photo, ce sont évidemment des moines qui viennent de se déguiser en soldats chinois (d'ailleurs, on voit bien qu'ils ont encore leur tenue de moine soigneusement pliées sous le bras).

Comme quoi, on peut faire dire tout et son contraire à une photo !

lundi, 07 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

J'ai regardé le lien : "China Regime Implicated in Staging Violence in Tibet Protest".

Un modèle de désinformation (en réponse à une autre désinformation sans doute)... On nous montre des tortures évidemment mises en scène, des blessures horribles, on nous parle de prélèvement d'organes sur des prisonniers vivants. Tout juste si on ne nous montre pas des policiers chinois en train de déguster des nouveaux-nés.

Ce genre de procédé existe depuis que la photographie existe... Vous vous souvenez des photos d'Irakiens qui emmenaient des bébés prématurés Koweitiens dans des couveuses ?

De plus, évidemment, le site n'est pas signé. Emane-t-il de Taïwan, du Tibet, de la diaspora Chinoise, des fanatiques du Falun Gong, de la CIA ?

Un brin de sens critique permet de comprendre qu'il s'agit de pure propagande, pas d'information...

Mais quand même, au fond, on veut quoi, là ? Entrer en guerre contre la Chine ?

mardi, 08 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Au fait, si je lis bien, le train vient d'arriver à Lhassa. En octobre 2005. En effet, c'est scandaleux.

Et on construit des maisons pour les tibétains. C'est horrible.

Je suis en faveur du dynamitage des voies de chemin de fer et de la mise à sac des logements afin que le Tibet reste dans un état quasi moyen-âgeux, gouverné par une caste de prêtres. Bien entendu, il faut aussi leur couper l'électricité et l'eau courante. Pas de téléphone non plus. Comme ça ils seront bien.

mercredi, 09 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Et, à propos de ce train de l'infamie :

La première locomotive de la ligne de Chemin de Fer le plus haut du Monde entrait en gare de Lhasa le Samedi 15 Octobre 2005, après avoir traversé 1142 kms du Plateau Tibétain à une altitude moyenne de 4000 m. C'est un projet gigantesque qui a duré quatre ans et qui a coûté 4 milliards d'Euros. On traverse 2647 ponts, 11 tunnels et 34 gares entre Golmud, Capital du Qinghai - et Lhassa, Capital du Tibet . La gare la plus haute du monde se trouve à Tanggula situé à plus de 5000 m d'altitude ! La vitesse maximale des trains de cette nouvelle Ligne appelée " Qing-Zang " (Qing pour la Province de Qinghai et Zang pour Xi-Zang, Tibet en Chinois ) est de 100 km/heure. Les wagons sont équippés de bouteilles d'oxygène et ceux de 1ère classe sont pressurisés comme des cabines d'avion.

Tout ça est vraiment proprement scandaleux.

mercredi, 09 avril, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Je ferai un de ces jours un article expliquant la planification mise en place par les chinois pour éradiquer la population tibétaine et son mode de vie. Ce train en fait partie. C'est ça qui permet aux chinois "d'envahir" le Tibet. Ils sont en train de transformer Lhassa en "Las Vegas", avec des casinos, des centres commerciaux, des bordels et des boîtes de nuits. Pour voir à quoi ressemble "Le Nouveau Tibet" des chinois, tu peux aller voir : A New Tibet (TIME)

T'as raison, c'est super ! On devrait leur confier aussi La Vallée des Rois, Machu Pichu, Angkor Vat et le Taj Mahal. Je suis sûr qu'ils sauraient mettre tout ça en valeur avec un goût très sûr !

mercredi, 09 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

J'ai bien vu les photos du "nouveau Tibet" présenté par TIME. C'est extrêmement révélateur.

Horreur : Les chinois ont installé un distributeur de billets à Lhassa - comme dans mon patelin. Quel scandale ! Et il y a même une boîte de nuit (tenue par un tibétain) où il y a des chanteurs de Rock ! Sacrilège ! Il y a même des affiches publicitaires à Lhassa - une abomination ! Et il y a des cafés internet - quelle décadence ! Les jeunes de Lhassa font des efforts vestimentaires pour séduire leurs partenaires - c'est écoeurant ! Et, tenez-vous bien, il y a des jeunes qui dansent dans des boîtes de nuit à Lhassa ! ! !

Ben oui. Le Tibet n'est pas ce pays imaginaire qu'on a dans nos têtes (celui de Tintin au Tibet), avec des prêtres qui lévitent et qui soufflent dans de longues trompettes. Ca, c'est un fantasme d'occidental, quelque peu entretenu par le Dalaï Lama.

Le Tibet est devenu un pays laïque et moderne, tout simplement.

mercredi, 09 avril, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Tu as l'air d'approuver les actions menées par les chinois au Tibet.

Pendant le parcours de la flamme olymique à travers Paris, l'agence CAPA a filmé ce qui se passait, et ça a été diffusé jeudi soir dans l'émission "Envoyé Spécial" de France 2.

Au tout début du reportage, une femme tibétaine crie au monde son désespoir. Elle s'exprime en français. Moi, quand j'ai vu ça, jeudi soir à la télé, j'avais les lamres aux yeux et la rage au coeur.

Ecoute ce qu'elle a à dire,et après, on reparle de tout ça.

Pour voir cette émission, c'est ici :
"Retour de Flamme - 1 ère partie" (Dailymotion)

Si tu veux voir le reste de cette émission, c'est ici :
- "Retour de Flamme - 2 ème partie"
- "Retour de Flamme - 3 ème partie"

samedi, 12 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Pour ce qui est des actions menées par la Chine au Tibet, je vois essentiellement un rapide développement économique de la région qui profite à toute la population.

Que la diaspora tibétaine et que des religieux agitent des épouvantails et parlent de tortures et de viols de nonnes, ça me semble relever de la guerre de l'information (ou plutôt de la désinformation) qui est habituelle dans de telles circonstances.

Souvenez-vous de l'histoire des couveuses Koweitiennes enlevées par les diables Irakiens ! Ca avait choqué le monde, et favorisé la première guerre du Golfe. On s'est aperçu plus tard qe c'était une complète fabrication de la part des Koweitiens...

J'ai d'ailleurs relevé qu'on présentait comme une victime de tortures chinoises une pauvre femme victime d'un cancer du sein non traité c'est ici et c'est pas beau à voir). Le lecteur peu attentif sera horrifié - sans se poser la question se savoir pourquoi le prétendu tortionnaire chinois s'est acharné sur un sein et pas sur l'autre, et pourquoi il n'y a nulle trace de sévices ailleurs (cicatrices, etc.) !

Pour le site complet de désinformation, c'est ici : c'est ici.

La désinformation est reine dans cette affaire de Chine et du Tibet... Faisons un peu usage de sens critique !

samedi, 12 avril, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home