Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 12 avril 2008

Mais où est donc passé le Ponant ?



Bon tout est bien qui finit bien, tout le monde est sain et sauf et nos braves marins ont même récupéré la moitié de la bande et une demi-rançon.

Une fois assuré la sauvegarde des vies humaines, curieux, j’ai cherché à savoir où était passé le bateau, c’est tout de même une belle « pièce » un voilier de plaisance de 88 m de long et 12 de large à 4 ponts, 32 cabines et accueillant 62 passagers. (Voir le lien avec le site du Ponant)

Je ne suis pas un spécialiste des bateaux et le chantier qui produit ce genre de yacht n’a pas l’habitude de publier ses tarifs, mais c’est un joujou à plusieurs dizaines de millions d’Euros, je suppose.

Nous avons tous pu voir dans la presse des photos de l’équipage sur des zodiaques en route vers le Jean-Bart.

Aucune photo du navire et pas un mot c’est comme s’il s’était volatilisé.

Et qui s’occupe du navire, où est-il ? fait-il partie de la rançon ? Un nouvel équipage l’a-t-il pris en charge ?

J’ai la vague impression qu’on nous cache quelque chose... devrais-je appeler la compagnie pour réserver une place sur la prochaine croisière : "de la riviera à la Sicile" départ le 2 Mai 2008, pour en savoir plus ?

Entre nous, si on veut calmer ces pirates, ce ne devrait pas être si difficile de leur tendre quelques bons guets-apens, de quoi décourager cette vilaine pratique...

La piraterie est semble-t-il une pratique suffisamment fréquente pour faire partie des 10 causes de détresses répertoriées dans les alertes de détresse en VHF numérique (ASN).

Pour en savoir plus :
Site officiel du Ponant (CMA CGM)

Crédit photo : Ferries Croisières

4 Comments:

Blogger Luc said...

Le voilier livré à lui-même de longues minutes sera récupéré par les militaires français en bon état. Il va mettre le cap au nord, en direction de la base militaire française de Djibouti où il est attendu en début de semaine selon l’armateur « CGA-CGM ».

(source : TF1)

samedi, 12 avril, 2008  
Blogger Jack said...

Pour tout dire, le fait que l’équipage ait du être évacué sur le Jean Bart m’est apparu suspect. Je n’avais pas perçu le scénario en 2 temps, l’équipage a quitté le Ponant pendant que les pirates comptaient la rançon portée par des militaires au large. Sans doute sont-ils retournés sur le Ponant pour faire route vers Djibouti, une fois les « opérations » terminées.

Le fait que les marins en bonne santé abandonnent leur navire en bon état m’était incompréhensible. Merci Luc pour ces précisions toutes récentes.

samedi, 12 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Peut-être pensaient-ils que le bateau était truffé d'explosifs ?

dimanche, 13 avril, 2008  
Blogger Luc said...

@ Jack : Pour lire tous les détails sur la résolution de cette prise d'otages, lire ici : Le Ponant : l'histoire secrète d'une libération (Le Figaro).

C'est rassurant de savoir qu'on a un vrai chef à l'Elysée, qui sait rester calme et lucide en cas de crise grave. T'imagines, si on avait eu Bayrou aux manettes, ou pire, Royal ?

lundi, 14 avril, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home