Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 9 avril 2008

La Flamme Olympique et les "hommes en bleu"


lien direct vers YouTube


Regardez bien la vidéo ci-dessus. C'est un épisode assez significatif du fait que la flamme olympique était tout le temps sous le contrôle d'une escouade de chinois en survêtement bleu, qui ont eu un comportement totalement ahurissant, tant à Londres qu'à Paris. On y voit un "homme en bleu" carrément éteindre la Flamme Olympique au moment où David Douillet, double champion olympique en 1996 et 2000, allait faire le passage de relais à Teddy Riner, champion du monde de Judo.

Le Figaro pose la question : Qui sont les «robots» du comité olympique chinois ?

Ce Groupe de protection de la flamme olympique des JO de Beijing a été très officiellement fondé en août 2007 par Jiang Xiaoyu, vice-président du Bocog (comité d'organisation des jeux de Pékin). Selon le Wall Street Journal, un officiel chinois a confirmé que l'escorte de la torche provenait bien des troupes de la « police spéciale », élite de la Police Armée de Chine, une force de 660.000 hommes, distincte de l'Armée Populaire de Chine.

En tout cas, le comportement de ces "hommes en bleu" est inqualifiable. Manifestement, ils n'ont pas l'habitude de défiler dans des démocraties où existe la liberté d'expression.

A Londres, Sebastian Coe, le directeur du comité olympique des Jeux de Londres 2012 les a qualifié de "voyous". Konnie Huq, une des relayeuses de la Flamme à Londres a déclaré à l'Associated Press : "Il me hurlaient des ordres, comme : Cours ! Stop ! Ceci ! Cela ! Et je me suis dit : oh mon Dieu, mais qui sont ces gens ?"

Le comportement incontrôlé de ces "hommes en bleu", genre "forces spéciales en territoire ennemi" a choqué beaucoup de monde, tant à Londres qu'à Paris. Il font irrésistiblement penser aux Gardes rouges de la tristement célèbre Révolution culturelle chinoise. Avec ces "Gardes bleus", on est très loin, très très loin des valeurs de l'Esprit Olympique.

Cette tournée mondiale de la Flamme Olympique qui devait être une opération de communication planétaire à la gloire du Parti Communiste au pouvoir en Chine tourne au fiasco le plus total. Le comportement des ces "hommes en bleu" ne fait que souligner l'abîme qui sépare la chape de plomb des régimes totalitaires de la liberté des pays où règnent la démocratie.

Vu ce qui s'est passé à Londres et à Paris, l'Inde et l'Australie ont déjà déclaré qu'ils allaient se passer des services des "hommes en bleu".

On va voir ce qui va se passer aujourd'hui à San Francisco ...

Pour en savoir plus :
1. Qui sont les «robots» du comité olympique chinois ? (Le Figaro)
2. Les mystérieux gardiens chinois de la flamme olympique (20 minutes)
3. «On a cru que les Chinois commandaient aussi les policiers français» (20 minutes)
4. Torch's Guards Have a Link to Tibet (The Wall Street Journal)
5. Torch to be guarded by Australians only (The Age)

Crédit vidéo : Canal +

Libellés :

11 Comments:

Blogger Luc said...

Il est intéressant de noter que le parcours de la Flamme Olympique ne faisait pas partie du cérémonial originel voulu Pierre de Coubertin. Elle a été introduite aux jeux de berlin en 1936 par les Nazis afin de promouvoir la foi d'Adolphe Hitler en la suprématie Aryenne sur le Monde. (source : The New York Times).

C'est d'ailleurs ce que précise le site officiel chinois pour la Flamme Olympique.

Donc, c'est vrai que, dans ce contexte, les "gardes bleus" se justifient plus nettement ...

mercredi, 09 avril, 2008  
Blogger Jack said...

Je suis aux anges, le monde va peut-être enfin comprendre ce qu'est véritablement ce régime.
A moins que tout cela ne soit qu'une vaste conspiration antichinoise comme Patrick essaye de nous le faire croire, sans grande conviction...
C'est sans doute un peu dommage pour les athlètes, qui rêvent de concourir dans un climat de paix : mais le monde n’est pas en paix.
Toute cette agitation me ravit et confirme que le CIO a bien fait de choisir Pékin : c’est un super test à la fois pour les Chinois et le reste du monde qui fait semblant de croire qu’on peut dealer sans honte avec ce régime.

Mais il subsiste un doute lorsqu’on voit les CRS bastonner les porteurs de drapeau Tibétain : à force de dealer avec ce régime nous pourrions bien nous laisser influencer et commencer à leur ressembler.

J’espère aussi que notre David Douillet va comprendre, qu’il ne suffit peut-être pas de porter un badge « pour un monde meilleur », pour calmer un régime tel que celui là.

J’ai entendu Alliot-Marie notre fringante ministre de l’intérieur affirmer sur Europe chez Elkabbach que la police n’avait eu aucune consigne pour éliminer les drapeaux tibétains du parcours, sans doute les CRS prenaient-ils directement leurs ordres des « hommes en bleus ». J’attends avec impatience les conclusions de la prétendue enquête, ça ne devrait pas être long pour savoir qui donne les ordres dans la police...

mercredi, 09 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Le régime Chinois tombera de lui même lorsque le niveau d'éducation et la richesse de la population aura atteint un certain niveau. Curieusement, ce sera alors une démonstration qu'une certaine dictature communisme aura "réussi" au moins quelque part, au point que le pays versera naturellement dans la démocratie.

Mais cette perspective ne semble pas nous plaire trop. On préfèrerait qu'ils échouent...

C'est vrai qu'un régime communiste totalitaire qui mêne son pays à une croissance à deux chiffres, ça dérange !

Enfin, moi, je ne suis jamais allé en Chine, alors, ce que j'en dis...

mercredi, 09 avril, 2008  
Blogger jojo said...

ce qui est bien avec cette flamme, c'est que pendant ce temps personne ne parle du Grenelle qui vient de se faire enterrer sans cérémonie avec le passage de la loi sur les OGM

jeudi, 10 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Et pendant que nous nous préoccupons des jeux à l'autre bout du monde, les iraniens viennent de mettre en service, dans l'indifférence générale, 6 000 nouvelles centrifugeuses dans l'usine de Natanz (province centrale d'Ispahan) pour produire de la matière fissile - "à usage civil", bien entendu...

Excellent timing de la part des Iraniens !

jeudi, 10 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Jojo, tu ne pensais tout de même pas que ce fameux Grenelle était autre chose que de la poudre aux yeux ! ? !

D'ailleurs, notre super Ministre d'Etat (presque Vice-Président) Borloo se fait bien discret, ces temps-ci...

Et Nicolas Hulot rumine sans doute dans quelque jungle en pensant qu'il a été bien naïf !

jeudi, 10 avril, 2008  
Blogger Jack said...

Ah Patrick, comme j’aimerais partager ton optimisme pour croire que la « pente naturelle » du régime chinois le mène vers la démocratie.
Je ne suis allé que 2 courtes semaines en Chine, mais j’ai eu pas mal de relation de travail et donc appris une foule de « détails », qui ne figurent généralement pas dans les journaux et qu’au sein même des multinationales qui ont des entreprises en Chine on répugne à aborder.
Je pense malheureusement que tu te fourres le doigt dans l’œil.
C’est bel est bien un régime fliqué à fond, le parti verrouille tout par une multitude de réseaux à tous les niveaux de la société. Et ce ne sont pas les nouveaux riches chinois qu’on nous montrent à la TV qui vont y remédier.

jeudi, 10 avril, 2008  
Blogger Jack said...

C’est Luc qui va être déçu, lui qui dans son post du 12 Janvier titrait La France ne cultivera pas d’OGM en 2008 exprimait toute sa satisfaction de voir geler la culture du Mon 810, par JL Borlo.

jeudi, 10 avril, 2008  
Blogger Patrick said...

Jack, ce que je voulais dire, c'est que je pense que le Communisme ne peut prospérer que dans un pays pauvre et inculte. Quand les habitants accèdent à un certain niveau de vie et à une culture partagée, un tel régime ne peut plus se maintenir...

Le régime chinois actuel est très dur et de type policier et totalitaire, mais lorsque le pays sera moins pauvre, il aura du mal à se maintenir... Il sera ainsi victime de sa propre réussite ! Et le changement viendra de l'intérieur, pas de l'extérieur...

jeudi, 10 avril, 2008  
Blogger Luc said...

@ Jack : Ah bon ? La France va cultiver des OGM en 2008 ? On va récolter du maïs MON 810 sur le territoire français en 2008 ?

T'as des infos là dessus ? Si oui, ça m'intéresse ...

samedi, 12 avril, 2008  
Blogger Jack said...

Où ai-je écris cela ?
Ta déception devrait venir du fait que les espoirs qu'avaient fait naitre ce Grenelle de l'Environnement pourraient bien s'avérer être de la communication, comme bien d'autres choses. Tu reconnais dans ton post de ce jour, que l'UMP n'est pas un parti reconnu comme particulièrement sensible aux problèmes environnementaux, pourtant c'est cette majorité qui vote les lois.
On peut comprendre que les français soient égarés par tant de contradictions.

dimanche, 13 avril, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home