Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 1 octobre 2011

Un virus supprime le cancer du sein



La semaine dernière, le professeur Craig Meyers du Penn State College of Medicine a fait une découverte remarquable.

En l'espace de 8 jours à 3 semaines, l'Adeno-associated virus type 2 (AAV2) a complètement détruit des cellules cancéreuses d'un cancer du sein en laboratoire. 100% des cellules cancéreuses dans les cultures de laboratoires ont été détruites pas ce virus.

Le virus AAV2 infecte l'être humain régulièrement, mais ne cause aucune maladie. Il détruit la totalité des cellules cancéreuses à n'importe quel stade de la maladie. Il est aussi efficace pour différentes formes du cancer du sein, mais aussi pour d'autres types de cancer, comme les cellules issues du cancer de la prostate, les mélanomes, etc ...

Suite à ces résultats spectaculaires, il vont à présent rechercher par quels mécanismes le virus AAV2 arrive à tuer les cellules cancéreuses, quels gènes sont mise en oeuvre. Il pensent pouvoir introduire ces gènes dans un traitement thérapeutique. Ou même, tout simplement, utiliser le virus lui-même.

Je suis un peu surpris qu'une découverte de cette importance n'ait trouvé aucun écho dans la presse ...

Pour en savoir plus :
1. Virus Kills Breast Cancer Cells in Laboratory (Penn State College of Medicine)
2. Adeno-associated virus type 2 kills human breast cancer cells in lab (News Medical)
3. Adeno-associated virus (Wikipedia)
4. Scientists discover virus that kills all grades of breast cancer ‘within seven days’ (The Raw Story)

Crédit photo : The Health Clinic

15 Comments:

Blogger Padraig said...

Euh... Et là, que devient le débit sanguin à travers le cortex visuel du cerveau masculin pendant que le sujet regarde l'image ?

samedi, 01 octobre, 2011  
Blogger Padraig said...

Mais non, Mr Google, c'est pas de la pornographie, là, c'est de la science !

Ah, non, mais, si on ne peut plus s'intéresser aux progrès de la science, où on va, là ?

samedi, 01 octobre, 2011  
Blogger Luc said...

Ecoute, j'ai choisi la photo la plus "clinique" que j'ai pu trouver.

... Et il a fallu chercher ! :)

dimanche, 02 octobre, 2011  
Blogger Padraig said...

Merci, Luc, de n'avoir pas illustré cet article d'un cas avancé de cancer de la prostate !

dimanche, 02 octobre, 2011  
Blogger Padraig said...

On ne se lasse pas de relire et de revenir sur ce post ;-)

vendredi, 07 octobre, 2011  
Blogger Padraig said...

Et dire que ce post de haute tenue scientifique vas bientôt sortir de l'écran principal...

mercredi, 12 octobre, 2011  
Blogger Padraig said...

Luc, c'est bien que tu n'ais pas ébergé l'image dans TinyPic ;-)

L'absence d'illustration aurait grandement nuit à la compréhension du sujet...

lundi, 17 octobre, 2011  
Blogger Padraig said...

Ahhh.... Toujours là... J'aime relire attentivement ce post quand j'ai un moment de spleen... Ça me requinque !

lundi, 14 novembre, 2011  
Blogger Padraig said...

Ahhhh. Je ne sais pas pourquoi cet article éveille en moi un intérêt si fort. Ce virus AAV2 est décidément extrèmement intéressant à étudier...

mardi, 22 novembre, 2011  
Blogger Jack said...

On en vient même à penser qu'on a raté quelque chose dans la vie quand on a pas choisi d'être mammologue...
Encore qu'il y en a de moins chouettes...finalement.

jeudi, 24 novembre, 2011  
Blogger Padraig said...

C'est beau, la science, quand même !

vendredi, 25 novembre, 2011  
Blogger Padraig said...

Je ne ma lasse pas de m'émerveiller devant les résultats spectaculaires obtenus avec ces virus AAV2. Quelle belle avancée de la Science !

dimanche, 04 décembre, 2011  
Blogger Padraig said...

Je suis revenu faire un tour pour bien relire cet article au sujet du virus AAV2.

Vraiment très fascinant !

mercredi, 14 décembre, 2011  
Anonymous valentini said...

Légèrement au-dessus de Sivach, plus connu sous le nom de mer putride


Écoutez, vous, tous les docteurs qui auscultez la beauté tentatrice,
ses dents, ses ongles, son poil, sa peau, sa langue et sa traitre queue qui heureusement la trahit,
et, car ce n'est pas tout, le plus beau vient,
en persévérant à la tirer du néant pour en montrer les formes, percevez,
oui, percevez, en plein milieu du juste milieu des choses, percevez immédiatement comment jouir, quelle abnégation, de cet astre plein de pus, de carbone et d'ammoniac, avec une agilité à sidérer tous les animaux de la jungle!
S'ils avaient des genoux, ils traceraient des sillons d'où naissent églises, mosquées, synagogues et tous les palais et paradis fiscaux qui les jouxtent. Cette positivité inexplicable, qui, quand le chemin jusqu'au puits de la vérité semble long, permet au penseur extra, las, de s'asseoir, en vue de la prochaine étape, c'est le côté aristotélicien du néant. Je vous abandonne ce détail qui jure et hurle d'être ainsi malmené, pour en revenir à une vue plus distanciée du vivre-ensemble.

Mon corps, héros, athlète, marteau, patron-modèle emporté par notre temps qui tente de prendre son élan, dit,
oui dit,

(lire la suite sur lapetiteguerre.overblog.com)

vendredi, 13 janvier, 2012  
Blogger Jack said...

Et bien moi, je me demande si, de si jolis seins ne dissimuleraient pas une de ces fichues prothèses mammaire? Mais bon je suis comme Pad, je ne m'en lasse pas...

vendredi, 13 janvier, 2012  

Publier un commentaire

<< Home