Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 21 février 2011

200 morts en Lybie, un scandale ?



Ah, oui, mais non, je ne suis pas d’accord !

Le Colonel Kadhafi, grand ami de la France, à qui « on » a déroulé le tapis rouge jusqu’à l’Elysée, et à qui on a promis de vendre « pour plus de trois milliards d’euros » de centrales nucléaires, d’armes et d’Airbus, est clairement un bienfaiteur sinon de son peuple, au moins du notre (potentiellement, car on attend toujours les milliards en question)… Pourtant, Nicolas était allé les chercher « avec les dents », ces milliards… Alors c’est pas le moment de mollir…

Qu’attend MAM pour proposer d’envoyer la troupe en renfort, où de livrer force matériels de maintien de l’ordre ? Ah ? Elle n’a pas d’intérêts familiaux privés en Lybie ? Ah, évidemment, dans ces conditions…

Mais, quoi, zut, une poignée de main, ça engage, quand même, non ?

64 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Luc, vos excellents articles se font rares! Merci pour ce dernier message même s'il s'agit d'actualité dramatique.
Et la politique, surtout en France, est un éternel sujet d'étonnement...
Cordialement

lundi, 21 février, 2011  
Blogger Luc said...

@ Anonyme : merci pour le compliment qui me va droit au coeur, mais c'est Padraig qui a écrit ce billet !

Luc :-)

lundi, 21 février, 2011  
Blogger Luc said...

@ Padraig : Effectivement, on peut dire que DSK, par exemple, a été "beaucoup plus clairvoyant" que Sarkozy ...

La preuve : DSK vante la Tunisie de Ben Ali (Rue 89)

lundi, 21 février, 2011  
Blogger Jack said...

Une poignée de main, c'est vite dit, regarde Pad, il ne lui tient qu'un seul doigt.
Et oui Pad vielle question, faut-il "dealer" avec des dictatures.
Toi qui fut un grand businessman, tu sais bien que lorsqu'il s'agit de vendre il n'y a plus grand monde qui regarde le régime politique du pays.
Et j'ajouterai que s'il faut arroser, dans la plupart des cas on arrose.
En un mot comme en cent, les affaires et la morale sont deux entités non superposables.
C'est pourquoi les responsables politiques devraient éviter de se salir les mains dans les affaires et laisser cela aux industriels qui savent faire ça discrètement.
Il y a peu j'ai vu notre Laurence patronale dans ses petits souliers dans un débat sur la fin du régime de Ben Ali dés que furent abordées les bonnes relations que de très "belles entreprises nationales" entretenaient avec ce régime pourri.
Doit-t-on rappeler que la planète entière commerce sans état d'âme avec la plus colossale dictature que la terre ait jamais porté.
Mais cela n'a l'air de gêner personne, on a tous quelque chose de chinois à la maison, toujours sans état d'âme...

lundi, 21 février, 2011  
Blogger Padraig said...

Au sujet de le clairvoyance de DSK : "La paille dans l'oeil du voisin n'excuse pas la poutre qu'on a dans le sien" (proverbe breton).

lundi, 21 février, 2011  
Blogger Luc said...

Communiqué de presse de l'Elysée (19h35) : Sarkozy condamne "l'usage inacceptable de la force" en Libye (AFP)

lundi, 21 février, 2011  
Blogger Luc said...

A lire : Live Blog - Libya (Al Jazeera)

lundi, 21 février, 2011  
Blogger Padraig said...

Sarkozy condamne "l'usage inacceptable de la force" en Libye.

Comme quoi, les grands esprits se rencontrent ! Moi aussi !

lundi, 21 février, 2011  
Blogger Padraig said...

Je trouve que Nicolas devrait inviter son grand ami à venir planter sa tente dans les jardins de l'Elysée, histoire de laisser passer l'orage. Et puis comme ça, il pourrait lui reparler des fameux contrats. Et MAM servirait le thé à la menthe, ce serait charmant !

mardi, 22 février, 2011  
Blogger Luc said...

Kadhafi & Obama : poignée de mains

mardi, 22 février, 2011  
Blogger Padraig said...

Kadhafi & Obama. Ce qui prouve qu'il n'y a pas que Nicolas qui se conduit mal...

Mais Barack évite autant que faire se peut de serrer la main de Nicolas... Depuis une poignée de main arrachée par Nicolas en 2006 pour la photo (après avoir serré la pince de "W"), il n'y en eu guère... Concluez-en ce que vous voulez...

mardi, 22 février, 2011  
Blogger Padraig said...

En fait, si j'ai commis cet article, c'est parce que j'avais été outré par les égards accordés à ce dictateur sanguinaire, et par les promesses de livraison de centrale nucléaire et d'armes. Mais bon, puisque "tout le monde" trouvait ça très bien, j'en ai conclu que j'avais peut-être tort et je me suis écrasé.

Mais maintenant, je sais que j'avais raison.

mardi, 22 février, 2011  
Blogger Jack said...

Pad : personnellement, je suis tout aussi indigné que toi que les affaires soient un lieu où règne l'a-moralité.
Et justement il est permis de se demander comment un tel fou dangereux à pu se maintenir si longtemps au pouvoir. Pour moi il n'est pas douteux que cela n'a été possible que grâce au soutien des compagnies pétrolières plus qu'à son habileté à les manipuler.
Au fait vous avez vu les prix à la pompe?

mardi, 22 février, 2011  
Blogger Luc said...

Les usual suspects ...

mercredi, 23 février, 2011  
Blogger Jack said...

Certains regardent leurs chaussures: montrant qu'ils ne sont pas très à l'aise!

mercredi, 23 février, 2011  
Blogger lejournaldepersonne said...

Pas d’alibi pour la Libye

Quand il y aura encore plus de gens aux abois…sans emplois, sans soins, sans abris…
Ce ne sera pas la fin que tout le monde craint, mais l’instant qu’on attend depuis longtemps !
Où le peuple prendra enfin les choses en main, sans médiateur ni médiation.
Et qu’il rédigera sa propre feuille de route et accomplira son propre destin !
Ce ne sera pas pour élire ses représentants mais pour occuper tous les fronts et dégager lui-même son horizon !
Nous autres français, nous n’avons jamais été aussi bien qu’aujourd’hui,
parce que nous savons désormais comment faire pour cesser d’avoir mal demain !

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/libye/

jeudi, 24 février, 2011  
Blogger Padraig said...

Cette photo de Nicolas avec Kadhafi me remet en mémoire ses autres exploits diplomatiques. Par exemple celui d'emmener Jean-Marie Bigard avec lui au Vatican. Très subtil ! Vraiment, ce ludion n'a aucun sens ni des bienséances ni de la diplomatie...

lundi, 28 février, 2011  
Blogger Padraig said...

10 mars 2011. Et maintenant, suivant l'exemple de son mentor Georges Bush junior, Nicolas entend aller guerroyer en Lybie en effectuant des frappes "ciblées" contre son ami le dictateur Kadhafi. Sans doute une façon, pense-t-il, de redorer son blazon sérieusement terni...

Mais son ami Kadhafi menace en retour de révéler des ignominies sur le financement de la campagne présidentielle de Nicolas.

L'histoire récente nous enseigne pourtant que les bourbiers les plus boueux commencent toujours par des "frappes ciblées"...

Mais tout ça est excellent pour Marine qui en rougit de plaisir !

jeudi, 10 mars, 2011  
Blogger Padraig said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

jeudi, 10 mars, 2011  
Blogger Padraig said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

jeudi, 10 mars, 2011  
Blogger Padraig said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

jeudi, 10 mars, 2011  
Blogger Padraig said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

jeudi, 10 mars, 2011  
Blogger Padraig said...

Vu que le petit Nicolas s'est vu retoqué au Conseil Européen son idée d'aller faire des "frappes ciblées" chez son grand ami Kadhafi, je pense qu'il va maintenant proposer d'aller faire des "frappes ciblées" au Japon pour aider les populations sinistrées par le tremblement de terre.

Bah, dans le genre burlesque, Nicolas ne recule devant rien !

vendredi, 11 mars, 2011  
Blogger Padraig said...

Donc, si je comprends bien, comme Mouammar n'a pas tenu parole de nous acheter une centrale nucléaire, on va aller lui faire sentir l'odeur de la poudre... Et alors, on pourra peut-être la vendre aux insurgés, cette foutue centrale...

Ca au moins, ce serait avoir de la suite dans les idées !

vendredi, 18 mars, 2011  
Blogger Padraig said...

Plus sérieusement... On dit à Mouammar "dégage" !

Mais où diable peut-il aller ? Si on ne lui ménage pas de point de chute, il ne peut pas "dégager"...

Je suis en faveur de la création d'une île quelque part avec des palais en carton-pâte où on acceuillerait les dictateurs déchus. Un peu comme cela a été fait pour Napoléon à l'île de Sainte Hélène. Comme ça, ils auraient un point de chute et ils pourraient "dégager" d'eux-mêmes.

Arrivés à quatre sur l'île, ils pourraient jouer à la belotte, ou encore à des jeux vidéos du genre violent (guerre des dictateurs)... Mammouar pourrait amener avec lui sa garde rapprochée (féminine) pour des parties de bunga-bunga endiablées, et ils pourraient même inviter Berlusconi de temps à autres (et même le garder avec eux)...

C'est pas une bonne idée, ça ?

vendredi, 18 mars, 2011  
Blogger Padraig said...

Je crois me souvenir qu'en 2003, la France s'était distinguée aux Nations Unies en faisant un brillant plaidoyer contre une intervention en Irak, s'opposant au vilain "W" qui voulait en découdre avec le tyran irakien...

La, on rejoue la scène, en plus modeste, mais avec Nicolas dans le rôle de "W" et Kadhafi dans le rôle de Saddam, et Angela qui fait la vierge effarouchée.

Décidément, Nicolas veut passer à la postérité comme une copie française de "W". Mais est-ce bien souhaitable pour la France ?

vendredi, 18 mars, 2011  
Blogger Padraig said...

Ah ? Vous me demandez mon avis sur l'expédition Française en Lybie ?

Eh bien je vais vous le dire. C'est le résultat d'une diplomatie lamentable de la France depuis plusieurs années. Le serrage de main entre Nicolas et Mouammar en est une illustration tragique. Et depuis, notre diplomatie guidée essentiellement pas ce qui passait par la tête de Nicolas en se rasant le matin, aboutit à une entrée en guerre voulue par un président qui ne sait plus quoi faire pour faire remonter sa cote de popularité. Combien de morts va coûter une hypothétique remontée d'un point dans les sondages ?

Et en plus, rien n'est gagné. Les Maghrébins vont vite voir cette intervention française comme une intrusion intolérable dans leurs affaires intérieures, et on devra peut-être se tirer fissa pour ne pas mettre tout le Marhreb contre nous... Ou alors, il faudra aller déloger Mouammar de dedans ses cachettes - rappelez-moi : ça a pris combien de temps (et de morts) à "W" pour dénicher Saddam ?

dimanche, 20 mars, 2011  
Blogger Padraig said...

Bon, donc voici : avant l'arrivée de Nicolas, la France était en paix - des forces placées ça et là pour faire joli, mais sans plus.

Aujourd'hui nos forces armées sont en action et projettent des missiles "made in France" sur trois théâtres d'opérations : l'Afghanistan, la Lybie et maintenant la Côte d'Ivoire.

Que ne ferait pas notre petit Nicolas pour essayer de grappiller un ou deux points de cote de popularité !

Je me demande quelle sera la prochaine guerre dans laquelle il va nous lancer ?

Victor Hugo avait utilisé un oxymoron pour parler de Gavroche : "Cette petite grande âme venait de s'envoler". Pour Nicolas, j'utiliserai plutôt une répétition "Ce petit petit homme nous entraîne dans la guerre"...

L'avions-nous vraiment élu pour cela ?

mardi, 05 avril, 2011  
Blogger Jack said...

Pad ta remarque sur l'armée pour faire joli est intéressante.
Pour ma part et pour rester logique, si nous payons des militaires juste pour le décor, autant s'en passer comme au Costa Rica.
Une armée pour être crédible est donc "utile" doit servir de temps à autre et je pense que des lascars comme Kadhafi ou Gbagbo ne croyaient pas vraiment que l'ONU serait capable d'intervenir, la longueur des discussions semblaient lors donner raison, mais ils se sont trompés.
Espérons que cela soit utile pour ne pas avoir à intervenir plus tard...
Vaincre sans combattre est le but ultime de tout bon général, (selon Sun Tzu) cela nécessite de convaincre l'ennemi de sa force et de l'inutilité d'engager le combat.
Et par ailleurs je reste persuadé que l'impact de ces interventions sur l'image du petit Nicolas est négligeable.

mardi, 05 avril, 2011  
Blogger Padraig said...

Jack, pourquoi c'est la France et pas les autres qui s'y collent ? Pourquoi des missiles français ? Je croyais que la Françafrique, c'était du passé ! Et c'est le petit petit qui l'avait promis... Ou alors, l'indépendance, c'était juste pour rire, en fait, la Côte d'Ivoire, c'est à nous et on y met manu militari le dirigeant fantoche qui nous va bien ?

Quand à notre armée, son rôle devrait être d'assurer la défense de notre pays, pas d'aller guerroyer à l'étranger.

Quand au bénéfice électoral, le petit petit a compris que tout ce qu'il fait à l'intérieur lui vaut des points en moins, mais que ce qu'il fait à l'extérieur lui vaut des points en plus. Alors attendons nous à d'autres guerres pour que le petit petit tente de redorer son blason avant les prochaines élections...

mardi, 05 avril, 2011  
Blogger Padraig said...

vendredi 8 avril 2011. Je lis : "La perspective d'un renversement de Kadhafi s'estompe".

Qu'en pense notre (vrai) ministre des affaires étrangère et des armées Bernard Henri LEVY ?

Je trouve qu'entrer en guerre, c'est pas top. Mais en plus, si c'est pour se faire foutre dehors, c'est pas glop du tout...

vendredi, 08 avril, 2011  
Blogger Padraig said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

vendredi, 08 avril, 2011  
Blogger Padraig said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

vendredi, 08 avril, 2011  
Blogger Padraig said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

vendredi, 08 avril, 2011  
Blogger Padraig said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

vendredi, 08 avril, 2011  
Blogger Padraig said...

Bon, alors là, on est le 8 mai, et, en paraphrasant Robert LAMOUREUX, "le canard est toujours vivant"... Certes, on a carbonisé une partie de sa famille dont des enfants, mais ça ne le fait pas vraiment, ça... Qu'en pense notre grand phylosophe-ministre des affaires étrangères et de la guerre ?

dimanche, 08 mai, 2011  
Blogger Padraig said...

Et maintenant, le 23 mai, le canard est toujours vivant. Mais on envoie les hélicos, vous allez voir ce que vous allez voir !

lundi, 23 mai, 2011  
Blogger Padraig said...

28 mai. Nicolas a chaussé ses bottes de Cow-Boy ( à talonnettes), et s'en va avec John Wa... euh Barrack pour "Finish the job", colts chargés à la ceinture.

La poignée de main chaleureuse avec Kadhafi est bien oubliée !

En d'autres temps, c'était le Royaume Uni qui jouait aux valets des USA en léchant les bottes de Georges W Bush. Maintenant, c'est la France... Les temps changent...

Mais le canard est toujours vivant...

samedi, 28 mai, 2011  
Blogger Padraig said...

1er juin. Je viens d'apprendre au JT que Kadhafi aurait massacré 10 000 Lybiens. Ben voyons ! Et pourquoi pas 10 millions. Ah ? la Lybie n'a que 6 millions d'habitants ? Alors disons 250 000 et n'en parlons plus.

"Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage"

Mais le canard est toujours vivant !

mercredi, 01 juin, 2011  
Blogger Padraig said...

Dieu sait – si je puis dire – que le sieur Kadhafi ne m’est guère sympathique.

Mais la fatwa lancée contre lui par l’occident a quelque chose de choquant. Je me demande s’il y a eu quelque chose de pareil dans l’histoire contemporaine…

Que dirait-on si un leader d’un pays arabe ou autre lançait un ordre de tuer contre le dirigeant d’un pays occidental sous prétexte que ce que fait ce dernier ne lui plaît pas ?

Le résultat est que les forces occidentales tuent des Libyens de tout bord, de façon volontaire ou par erreur, et ce n’est pas très top, ça… Si ?

Tout ça en affirmant que "l'usage de la force en Libye est inacceptable" ! On croit rêver !

Moralité : dans quelle galère BHL et Sarkozy nous ont-ils entraînés ?

vendredi, 03 juin, 2011  
Blogger Padraig said...

9 juin. Or donc, nous avons envoyé porte-avion et porte-hélicoptères, couvert la capitale de la Lybie d'un tapis de bombes, en faisant évidemment "un certain nombre" de morts civils... Et Nicolas a donné quelques fiers coups de menton pour effrayer le Colonel...

Mais le canard est toujours vivant.

Dans le droit-fil de l'histoire de Robert Lamoureux, je subodore qu'on va bientôt envisager l'emploi de la force nucléaire...

Je me demande si la population de Tripoli est très satisfaite de nos interventions...

Quant à Bachir el Assad , il peut tranquillement massacrer sa population : pour une raison des plus nébuleuse, on s'en fout... Sans doute que BHL n'a pas encore entendu parler de la Syrie...

jeudi, 09 juin, 2011  
Blogger Padraig said...

Voilà le Colonel rassuré : Henri GUAINO vient d'affirmer sur BFM-TV que "personne ne cherche a tuer Mr KADHAFI car les démocraties ne tuent pas".


Ah ! Ca fait du bien de l'entendre ! On se sent tout de suite plus léger...

Le canard va donc pouvoir voler encore longtemps, malgré le torrent de bombes françaises visant ses pénates (mais c'est juste pour lui faire peur, c'est pour rire)...

lundi, 13 juin, 2011  
Blogger Jack said...

Et si en 86, l'Italie et la France avaient bien voulu collaborer avec Reagan, plutôt que le trahir et protéger ainsi ce type infréquentable nous n'en serions sans doute pas là aujourd'hui.

Personnellement je ne crois pas illégitime de recourir au meurtre pour une démocratie contre une dictature qui pose des bombes dans les avions.

lundi, 13 juin, 2011  
Blogger Padraig said...

En fait, j'ai l'impression que c'est une règle de la guerre (non écrite, sans doute), qu'on ne s'attaque pas directement au dirigeants des pays. On les capture, on les emprisonne, mais on ne les assassine pas... Même Saddam n'a pas été assassiné (capturé, emprisonné, jugé et condamné à mort, mais pas assassiné).

Là, le but de la manoeuvre, malgré les dénégations de M. Guaino, est bien d'assassiner le Colonel, non ?

Tout ça parce qu'on s'est loupé sur l'affaire Tunisienne et qu'on veut faire oublier ça en tapant très fort sur le voisin ! C'est pas de bol pour Kadhafi...

lundi, 13 juin, 2011  
Blogger Padraig said...

Lundi 4 juillet.

Le canard est toujours vivant. Notre brillant stratège Nicolas n'a rien trouvé de mieux que de parachuter des armes aux belligérants pour alimenter la guerre civile en Libye, en plus des bombardements par avions et hélicoptères...

En d'autres temps, c'était l'allemagne nazie qui envoyait ses Stukas et des armes en Espagne... Avec au bilan un demi-million de morts...

lundi, 04 juillet, 2011  
Blogger Jack said...

Plutot osée la comparaison avec Khedafi et les républicains espagnoles, que la France a si peu aidés en ces temps peu glorieux.

lundi, 04 juillet, 2011  
Blogger Padraig said...

Bien sû que c'est osé. Quoi que...

Intervenir dans une guerre civile, en soutenant un camp contre l'autre, c'est jamais un bon plan, je pense... Or il s'agit bien d'une guerre civile : la Tripolitaine contre la Cyrénaïque, guerre qui couvait depuis au moins 20 ans - sinon depuis toujours...

Qu'est ce qui se passera à Tripoli si les Cyrénaïques gagnent ? Les Tripolitains accueilleront-ils les Cyrénaïques en libérateurs ? Rien n'est moins sûr !

Et ne risque-t-on pas de se retrouver en Libye avec un gouvernement islamiste à la Iran pour mettre tout le monde sous le joug d'Allah ? On serait bien avancés !

lundi, 04 juillet, 2011  
Blogger Padraig said...

17 juillet. Le colonel n'a pas été convié comme invité d'honneur au défilé du 14 juillet à Paris. Y aurait-il un froid entre Nicolas et Mouammar ?

En attendant, nous continuons de délivrer nos bombes en Tripolitaine à l'Ouest, et parachutons des armes pour soutenir les Cyrénaïques de l'Est, histoire d'entretenir la guerre civile en Libye.

Ca, c'est de la politique étrangère bien pensée, où je ne n'y connais rien ! Enfin, politique étrangère à-la-Nicolas, bien inspiré par son mentor "W"...

dimanche, 17 juillet, 2011  
Blogger Padraig said...

Tiens, ben si, finalement, il a été invité...

Ah, zut, non, ça, c'était avant, quand on lui déroulait le tapis rouge pour lui vendre armes et centrales nucléaires...

dimanche, 17 juillet, 2011  
Blogger Jack said...

...et libérer des infirmières bulgares...

dimanche, 17 juillet, 2011  
Blogger Padraig said...

5 août 2011. Le canard est toujours vivant.

Mais Alain JUPPE vient de déclarer : "Sans doute avons-nous sous-estimé la résistance des forces de Kadhafi mais il n'y a pas d'enlisement… Personne n'a jamais parlé de guerre éclair".

Ah, bon, alors comme ça on est informé. On y sera encore l'année prochaine...

vendredi, 05 août, 2011  
Blogger Padraig said...

Le canard est toujours vivant.

Mais on l'a quand même enterré, et une nouvelle poignée-de-main-qui-tue s'est échangée.

A la place de M. Mahmoud Jibril, je me méfierais...

jeudi, 25 août, 2011  
Blogger Padraig said...

A propos, j'ai entendu M. Alain JUPPE se glorifier des hauts faits de guerre de la France ces derniers temps (Côte d'Ivoire, Libye, Afganistan). Avec le petit Nicolas, dans quelle nouvelle aventure militaire Alain va-t-il nous lancer maintenant ?

Je croyais pourtant que la diplomatie, c'était l'art d'éviter la guerre.

J'ai l'impression que M. JUPPE a un peu oublié ça.

Il y a eu un autre ministre des affaires étrangères qui avait aussi un peu oublié ça, il s'appelait Joachim von RIBBENTROP. Il a fini pendu par le tribunal de Nuremberg en octobre 1946.

jeudi, 25 août, 2011  
Blogger Padraig said...

Lundi 5 septembre.

Le canard est toujours vivant. Mais pas les pauvres Libyens qui continuent d'être tués (en nombre pudiquement caché) par des bombes, armes et missiles français, et ce au mépris du mandat délivré par l'ONU...

La petite différence avec Bush en Irak, c'est que les ricains publiaient vaguement les pertes civiles. Avec Nicolas en Libye, non - à croire que nos bombes à nous ne font jamais mouche !

lundi, 05 septembre, 2011  
Blogger Jack said...

Sûr qu'il y a moins de monde en Libye pour compter les morts qu'en France pour compter les manifestants, c'est moins risqué.
Par contre défendre ce régime me semble assez risqué. (intellectuellement)

lundi, 05 septembre, 2011  
Blogger Padraig said...

14 septembre 2011. Le canard est encore vivant.

En attendant, la Libye va se doter d'une constitution inspirée par la Charia. La Charia ! ? ! Euh... C'est cela, oui... La Charia, bien sûr... Evidemment...

Et, euh, ôtez-moi d'un doute, là, on continue de leur parachuter des armes ?

mercredi, 14 septembre, 2011  
Blogger Padraig said...

24 septembre 2011 : Le canard est toujours vivant...

Notre petit chef de guerre Nicolas est allé se faire acclamer par les cyrénaïques et les barbus, dans l'indifférence générale des Français qui ont bien d'autres soucis que de participer à une rébellion arabe. Ca fait du bien à son ego, mais ça nous coûte bonbon. Quelques séances chez un psy auraient peut-être suffi, et ça aurait coûté moins cher au contribuable...

Bon, là, il va devoir se dépêtrer de l'affaire Karachi, une "fable" selon lui. On verra ça. Ça va peut-être donner un peu de répit au canard...

samedi, 24 septembre, 2011  
Blogger Padraig said...

7 octobre 2011. Le canard est toujours vivant...

Et de 200 morts, on est passé à... combien, au fait ? Et dont combien sous nos bombes ?

Bon, enfin, tous ces morts, si c'est bon pour l'ego du petit chef de guerre Nicolas, c'est pas bien grave !

vendredi, 07 octobre, 2011  
Blogger Padraig said...

Il aura donc fallu plus de 26 000 sorties dans le ciel libyen et sept mois d'efforts pour tuer le canard. Un dur à cuire, comme on dit... Et combien d'armes qui se retrouvent maintenant disséminées partout en Libye ? Et ça nous a coûté combien, au juste ?

Tout ça parce que Nicolas-le-petit a été vexé que Mouammar ne lui achète pas des centrales nucléaires...

Heureusement que Nicolas avait dit le 21 février qu'il condamnait l'usage de la force en Libye... Ah ? Ca valait pour Mouammar, mais pas pour Nicolas ?

Moralité : messages à tous les dictateurs : quand vous signez avec Nicolas-le-petit des contrats pour acheter des centrales nucléaires françaises, vous avez intérêt à passer à la caisse presto. Sinon...

vendredi, 21 octobre, 2011  
Blogger Padraig said...

Ca ne traîne pas : la charia a été instaurée en Libye. Et ce avant toute élection, bien entendu.

Résumons-nous. Nicolas-le-petit, vexé que son ami Mouammar ne tienne pas ses promesses en lui achetant des centrales nucléaires, a décidé de l'occire, en prenant parti dans une guerre civile. Ca a pris 7 mois, force bombes et armes, mais à la fin, il a finalement obtenu le cadavre sanguinolent de son ami (au moins en image). Au bilan, un nouvel état Islamiste armé jusqu'aux dents aux portes de l'Europe.

Ca me rappelle un peu le coup des Talibans armés par les ricains dans les années '80...

Bon, on ne va pas demander des comptes à l'inconséquent Nicolas, c'est sans espoir. Interrogeons plutôt notre vrai ministre des affaires étrangères Bernard Henri Lévy : qu'en dit-il ?

lundi, 24 octobre, 2011  
Blogger Jack said...

Si j'ai bien tout compris, ces élections ont pour but d'élire une constituante, dont l'objet est justement de doté le pays d'une constitution. Dans la mesure où les partis religieux sont donnés gagnants, il est facile de prédire que la constitution s’appuiera sur la charia.
Et ce sont eux qui décident.
Que l'islam soit la référence dans les pays islamisés est-il une surprise pour toi Pad?

Pour ce qui concerne la Gaule, nous devrons encore attendre une vingtaine d'années je pense, mais pas plus...

lundi, 24 octobre, 2011  
Blogger Padraig said...

Non, pas étonné. Du tout.

C'est une grossière erreur que de penser que notre démocratie laïque est exportable dans des pays qui n'ont pas le terreau favorable.

Tous les "printemps arabes" qu'on a salué vont devenir des printemps de l'Islamisme.

C'est mieux d'en être conscient.

Quand à la Gaule, je pense que ce sera tout de même un peu difficile de déloger la laïcité... C'est une question de différentiel démographique entre les religieux et les laïques...

Toutefois, l'éducation est le meilleur rempart contre l'obscurantisme, dit-on. Alors souscrivons à l'orientation de M. Hollande, qui déclare que l'éducation est sa priorité !

lundi, 24 octobre, 2011  
Blogger Padraig said...

Mardui 17 avril 2012 : Sarkozy nie avoir voulu une centrale nucléaire à Kadhafi
«C'est un mensonge éhonté» a affirmé le président-candidat questionné ce mardi matin sur France Inter à propos des déclarations d'Anne Lauvergeon la semaine passée dans l'Express. Cependant, les Etats français et libyen ont bien signé en décembre 2008, lors d'une visite d'Etat de Mouammar Kadhafi en France, un accord de coopération dans le nucléaire civil envisageant la fourniture de réacteurs, selon un document diffusé à l'époque par la présidence française. Le président sortant le conteste aujourd'hui. «Il n'a jamais été question de vendre une centrale à M. Kadhafi», a déclaré le président français, candidat à un second mandat, sur France Inter. «Permettez-moi de vous dire que s'il y a un chef d'Etat qui, dans le monde, n'a pas frayé avec M. Kadhafi et est responsable de son départ et de ce qui lui est arrivé, je pense peut être que c'est moi», a-t-il ajouté.

Bon, eh bien on sait maintenant la valeur de la parole de Nicolas-l'inconséquent !

mardi, 17 avril, 2012  
Blogger Jack said...

Et bien Nicolas a tord de nier, il devrait au contraire avouer qu'il l'a "bien baisé". Ce qui entre nous est une très bonne action, tout bien considéré.

mardi, 17 avril, 2012  

Enregistrer un commentaire

<< Home