Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

vendredi 28 janvier 2011

"Je vais au cinéma", par Arnaud Fleurent-Didier


lien direct vers YouTube


La première fois que j'ai entendu cette chanson, ça a été un choc. Tout de suite, ça m'a plu. Avec un écho de Claude Nougaro (Une petite fille en pleurs dans une ville en pluie).

Voici donc Arnaud Fleurent-Didier en live à l'Olympia, avec la troublante Dorothée de Koon à la guitare basse, Milo McMullen à la batterie et Emma Mario aux claviers. Je sais pas vous, mais moi j'écoute en boucle !

Bon week-end à tous !

Les vidéos du vendredi :

Les cinq dernières :
1. "Beat It", par Alex Goot (19 novembre)
2. "Take Me Out", par Atomic Tom (live dans le métro de New York) (15 octobre)
3. "N'importe comment", par Toxic Avenger (30 juillet)
4. "Call Me", par Samantha Fox et Sabrina (23 juillet)
5. "Two of Us", par The Beatles (11 juin)

Le top dix :
1. "Wooden ships", par Crosby, Stills & Nash
2. "Déjà Vu", par Crosby, Stills & Nash
3. "Two months off", par Underworld
4. "My Cabal", par School of Seven Bells
5. "Novelty Waves", par Biosphere
6. "Paris", par Friendly Fires
7. "Per Ulv", par Terje Rypdal (live 1978)
8. "Pure Devotion" par Freeloader
9. "Future Proof", par Massive Attack
10. "Where The Streets Have No Name" par U2

Crédit vidéo : lamusiquedufilm

Libellés :

4 Comments:

Anonymous muondo said...

très bon coup de coeur,bravo pour ton blog sinon!

samedi, 29 janvier, 2011  
Blogger Luc said...

@ muondo : Merci. :-)

samedi, 29 janvier, 2011  
Blogger Padraig said...

Dorothée de Koon est en effet très trou B lante...

Et c'est pas tous les jours que le chanteur s'accompagne à la batterie...

Mais il faut être parisien pour se promener avec cette chanson... Si on ne sait pas où est la rue de Turin, c'est un peu moins bien...

samedi, 29 janvier, 2011  
Blogger Alexis said...

Très !

Il faut-être parisien, ou l'avoir été… Souvenirs d'errances entre Clichy, Blanche, Pigalle… Loco, New Moon, Cigale… et se finir au Quick entre deux travs de moins en moins bien rasés… Yeah Rock'n'roll is here to stay…

samedi, 29 janvier, 2011  

Enregistrer un commentaire

<< Home