Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

vendredi 9 novembre 2007

"Two months off", par Underworld


lien direct vers YouTube


Et voici le moment culte de la semaine : la vidéo du vendredi !

Alors, jusqu'à présent, j'ai essayé de vous présenter une sélection de clips émouvants, drôles ou exceptionnels, mais toujours "fréquentables". Mais, ce soir, je vais faire du hors-piste. Voilà : je vous entraîne dans le domaine hypnotique de la techno-trance progressive.

Le clip de ce soir, c'est "Two months off", d'Underworld, enregistré en concert live en Australie en 2003.

Le mode d'emploi est le suivant : vous mettez la sono à fond, et vous écoutez la vidéo quatre fois de suite. La première fois, pour ceux qui ne connaissent pas, ça déconcerte. Limite on n'aime pas du tout. Mais il faut écouter, écouter encore. Et là, il se passe un étrange phénomène : la musique vous rentre dans la tête, et vous devenez "addict" !

C'est qui m'est arrivé en 2003 quand une copine m'a initié à Underworld. Alors, j'ai acheté A Hundred Days Off (2002), d'où est extrait le morceau que je vous présente ce soir, mais aussi l'extraordinaire Beaucoup Fish (1999), sans oublier Second Toughest in the Infants (1996). Et je me suis passé ça en boucle dans la voiture ...

Si ça vous a plu, vous pouvez essayer d'écouter Cowgirl (live), extrait de leur tout premier album dubnobasswithmyheadman (1993).

Underworld, c'est à mon avis ce qui se fait de mieux actuellement en techno-trance. A consommer avec modération, quand même ... (Dites-moi si ça vous a plu. Si c'est le cas, je vous emmènerai faire du hors-piste encore un peu plus loin ...)

Les vidéos du vendredi :

Les cinq dernières :
1. "La mer n'existe pas", par Art Mengo (2 novembre)
2. "Au commencement", par Etienne Daho (19 octobre)
3. "Sweet Dreams", par Térez Montcalm (12 octobre)
4. "Samba Saravah", par Pierre Barouh (5 octobre)
5. "Heima", par Sigur Rós (28 septembre)

Le top dix :
1. "Come together" par Do As Infinity
2. "Pure Devotion" par Freeloader
3. "Der Letzte Tag", par Tokio Hotel (warp mix)
4. "Invincible" par Astonvilla
5. "Le cafard des fanfares", par Ours
6. "Where The Streets Have No Name" par U2
7. "Dream On" par Depeche Mode
8. "Sliding" par Dzihan & Kamien
9. "Cherish The Day" par Sade
10. "Heima", par Sigur Rós

Crédit vidéo : Leojoris

Libellés :

5 Comments:

Blogger Véronique S said...

bon, j'ai pas joué le jeu, j'avoue qu'au bout d'une fois, j'ai pas osé réécouter trois fois...
c'est un peu genre sport-extrême. J'ai pas les épaules. Et c'est vrai aussi que je tiens un peu à ce qui me reste de tympans...Ceci dit, bravo aux courageux!!!;-)

vendredi, 09 novembre, 2007  
Blogger Betty said...

GENIAL ! absolument pas la peine d'écouter 4 fois pour aimer, des les 1ères notes ont est dedans !

vendredi, 09 novembre, 2007  
Blogger Jack said...

Je préfère le rossignol...

vendredi, 09 novembre, 2007  
Blogger Jack said...

Mais, c'est bien Luc continue d'explorer l'univers sonore pour nous, ça me déniaise.

vendredi, 09 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Quatre fois ? Ah, non, c'est trop pour moi aussi ! Peut-être qu'après un ou deux joints, on apprécie plus. Mais c'est pas à mon âge que je vais commencer ! En fait, je dois vieillir, voilà tout !

samedi, 10 novembre, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home