Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 14 novembre 2010

Hatsune Miku, première chanteuse de synthèse


lien direct vers YouTube


Hatsune Miku est une chanteuse qui attire les foules au Japon. Vous pouvez la voir en "live" dans la vidéo ci-dessus. Elle est très bien, sauf que c'est une fille de synthèse. L'image est un "hologramme", développé par Crypton Future Media, et la voix est aussi issue d'un logiciel de synthèse, Vocaloid, développé par Yamaha. Si j'ai mis "hologramme" entre guillemets, c'est parce que l'image n'est pas vraiment un hologramme, c'est une image de synthèse projetée sur un écran transparent par un projecteur situé à l'arrière de la scène. Mais les musiciens, eux, sont bien réels, et ils jouent vraiment en "live", pour que l'illusion soit parfaite.

Ceci me rappelle irrésistiblement la fabuleuse scène du concert dans le manga Macross Plus (1994) dans laquelle ont pouvait voir également une chanteuse holographique :


lien direct vers YouTube


Alors, tout ceci ne sont que des images, bien sûr. Mais n'oublions pas qu'on est au Japon : les robots vont bientôt arriver sur scène ...

On vit vraiment une époque formidable !

Pour en savoir plus :
1. Hatsune Miku (Wikipedia)
2. Crypton Future Media (site officiel)
3. Insolite: un hologramme remplit des salles de concert (branchez-vous.com)
4. Repliee, une "vraie" androïde (Chez Luc - décembre 2005)

Crédit vidéo : SeyrenLK

2 Comments:

Blogger Jack said...

Et il ne restera plus qu'à inventer le public de synthèse, pour que vienne le temps des machines enfin affranchies du vivant...

dimanche, 14 novembre, 2010  
Blogger Alexis said...

Moi j'aurais mis Po Pi Po, comme chanson, pasque là, on mesure vraiment l'étendue de désastre. Dans sa pleine dimension littéraire, j'veux dire… même si le japonais me reste peu intelligible…

lundi, 15 novembre, 2010  

Enregistrer un commentaire

<< Home