Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 6 novembre 2010

L'Académie des Sciences dénonce l'imposture de Claude Allègre



On s'en souvient, l'ancien ministre socialiste Claude Allègre avait voulu faire son intéressant en contredisant haut et fort les conclusions du rapport du GIEC (Groupe d'experts intergouvernementaux sur le climat, mandatés par l'ONU) sur le réchauffement climatique. Il avait même publié un livre intitulé "L'imposture climatique" dans lequel il mettait violemment en cause les travaux du GIEC, et il dénonçait la mobilisation planétaire autour "d'un mythe sans fondement". Ce livre avait évidemment fait grand bruit auprès des climato-sceptiques de tout poil.

Eh bien, jeudi 28 octobre, l'Académie des Sciences a rendu public un rapport, "Le changement climatique", dans lequel elle réfute point par point les thèses de Claude Allègre.

Voici les conclusions de ce rapport, adoptées à l'unanimité par l'Académie des Sciences :

• Plusieurs indicateurs indépendants montrent une augmentation du réchauffement climatique de 1975 à 2003. 
 
• Cette augmentation est principalement due à l’augmentation de la concentration du CO2 dans l’atmosphère. 
 
• L’augmentation de CO2 et, à un moindre degré, des autres gaz à effet de serre, est incontestablement due à l’activité humaine.  
 
• Elle constitue une menace pour le climat et, de surcroît, pour les océans en raison du processus d’acidification qu’elle provoque. 


Voilà qui met un terme aux allégations du sieur Claude Allègre, dont j'espère bien qu'on n'entendra plus parler à l'avenir.

Pour en savoir plus :
1. Le changement climatique (Académie des Sciences)
2. Climat: l'Académie des Sciences réfute les thèses de Claude Allègre (AFP)
3. Climat: "l'imposteur" Allègre a été "corrigé", se réjouit Jouanno (AFP)
4. Claude Allègre raconte vraiment n'importe quoi (Chez Luc - avril 2010)

Crédit photo : Canal Académie

12 Comments:

Blogger Genorb said...

Salut Luc,

Ca fait un bail ;) .

Voilà qui met un terme aux allégations du sieur Claude Allègre, dont j'espère bien qu'on n'entendra plus parler à l'avenir.

Le débat contradictoire est un des ingrédients essentiel pour une science saine. C'est comme la presse dans une démocratie.

D'une manière générale, ce n'est pas un rapport venant d'une institution, si prestigieuse soit-elle, qui clos les discussions, ce sont les faits. Le réchauffement climatique est un problème très complexe d'un point de vue scientifique mais très simple d'un point de vue médiatique (il suffit de montrer de la glace qui fond pour frapper les esprits).

Plusieurs indicateurs indépendants montrent une augmentation du réchauffement climatique de 1975 à 2003

Une période de 28 ans... au niveau du temps caractéristique de la dynamique du climat c'est peanuts.

Je ne défend pas les thèses des uns ou des autres. Ma position est plus nuancée. Clairement, on rejète certainement trop de crasses dans l'atmosphère, dans l'eau et dans le sol. Diminuer la quantité de ces rejets est une bonne chose. Que ces rejets aient un impact sur l'environnement, sans doute. Maintenant que les scientifiques arrivent à quantifier de façon précise ces impacts et prédire l'évolution du climat, c'est, pour le moins, hautement improbable. Je suis physicien comme tu t'en souviens peut-être, et là je peux t'assurer que c'est bonnement impossible. Ce serait un peu long à argumenter ici, mais si ça t'intéresse on peut continuer la discussion via email.

L'interaction sans précédant entre un certain groupe de scientifiques, les médias et les politiques conduit à un emballement qui n'est pas sain en science. J'espère qu'on utilisera pas trop vite certaines solutions qui nous feraient jouer à l'apprenti sorcier...

Communiqué de presse du CNRS

A bientôt

Genorb

samedi, 06 novembre, 2010  
Blogger Padraig said...

Loi, j'avoue être un peu intrigué qu'on me dit qu'il y a eu réchaufement dans la période 1975 - 2003. Est-ce à dire qu'avant 1975, ça ne chauffait pas (ou même que la température baissait) ? Et que, depuis 2003, il y a inversion de tendance ? On est quand même à l'aube de 2011 - pourquoi jeter un voile sur les 8 dernières années ?

Tout ça sent encore l'embrouille !

Bon. Que dit Steve à ce sujet ?

samedi, 06 novembre, 2010  
Blogger Padraig said...

Il y a eu récemment une autre "mobilisation planétaire" sur un mythe sans fondement" (H1N1) et qui a conduit à une forte poussée de fièvre médiatique (et des dépenses financières indues et des prises de risques sanitaires).

J'avais en son temps émis l'avis que cette Grande Peur planétaire était mal choisie car son épilogue était trop rapprochée. De fait, ça a fait "Pschitt" très vite.

Pour le réchauffement, le "Pschitt" est plus difficile à entendre, d'autant plus que nombre d'acteurs ne vont pas se déjuger facilement... Difficile à faire dire à un réchauffiste qu'il s'est laissé manipuler sur toute la ligne (ou qu'il a lui même fait partie des manipulateurs).

Quoi qu'il en soit, le réchauffisme est bel et bien mort. Les catastrophes climatiques du moment ne sont plus jamais attribuées à un quelconque réchauffement.

Mort médiatique, c'est à dire mort tout court !

samedi, 06 novembre, 2010  
Blogger Jack said...

Géniale la méthode CNRS, sur la couche de CO2, on rajoute une couche de SO2, et sur la couche de SO2, ils ont prévu quoi, les apprentis sorciers?

lundi, 08 novembre, 2010  
Blogger Padraig said...

Comme plus grand monde ne croit aux enseignements de la Bible (et en particulier à l'Apocalypse), et que l'eschatologie semble un besoin inné du genre humain, il faut bien recréer une eschatologie laïque, en l'occurrence matérialisée par des Grandes Terreurs, ici la fin du monde par réchauffement anthropogène (aspect de culpabilisation).

Bon, moi, je préfère encore l'Apocalypse de St Jean, autrement plus poétique (avec les quatre cavaliers et tout) que les histoires de CO². Lisez-donc :

Et ma vision se poursuivit. Lorsque l’Agneau ouvrit le premier des sept sceaux, j’entendis le premier des quatre Vivants crier comme d’une voix de tonnerre : « Viens ! »

Et voici qu’apparut à mes yeux un cheval blanc ; celui qui le montait tenait un arc ; on lui donna une couronne et il partit en vainqueur, et pour vaincre encore.

Lorsqu’il ouvrit le deuxième sceau, j’entendis le deuxième Vivant crier ; « Viens ! »

Alors surgit un autre cheval, rouge-feu ; celui qui le montait, on lui donna de bannir la paix hors de la terre, et de faire que l’on s’entr’égorgeât ; on lui donna une grande épée.

Lorsqu’il ouvrit le troisième sceau, j’entendis le troisième Vivant crier : « Viens ! »

Et voici qu’apparut à mes yeux un cheval noir ; celui qui le montait tenait à la main une balance, et j’entendis comme une voix, du milieu des quatre Vivants, qui disait : « Un litre de blé pour un denier, trois litres d’orge pour un denier ! Quant à l’huile et au vin, ne les gâche pas ! »

Quand il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis la voix du quatrième être vivant qui disait : Viens.

Je regardai, et voici que parut un cheval d'une couleur verdâtre. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l'accompagnait.

Alors, on leur donna pouvoir sur le quart de la terre, pour exterminer par l’épée, par la faim, par la peste, et par les fauves de la terre.

jeudi, 11 novembre, 2010  
Blogger Jack said...

Pad : Voici que tu tombes dans le mysticisme à présent? Ou c'est juste une parabole. Personnellement j'ai du mal avec la symbolique des chevaliers de l'apocalypse, j'ai peur de ne pas bien tout comprendre.
Il faut dire que ma formation religieuse se limite au nouveau testament, tant il est vrai que chez les catholiques, ce n'est pas très bien vu de lire la bible : c'est un peu le livre des protestants, alors...

vendredi, 12 novembre, 2010  
Blogger Padraig said...

Non pas dans le mysticisme, mais dans la poésie. Le pouvoir évocateur de ce texte est magnifique ! Quelle belle histoire, même si, comme tu le fais remarquer, tout ça n'est pas très clair... C'est peut-être voulu : il convient de laisser une part de mystère pour faire peur au bon peuple !

Juste une précision : la Bible des Juifs ne comprend que l'Ancien Testament. Celle des Chrétiens comprend l'Ancien et le Nouveau Testament (apôtres). L'Apocalypse de Jean fait partie du Nouveau Testament. Il y a aussi des Apocalypses dans l'Ancien Testament, mais moins connus que celle de Jean (sauf celle de Noé dans le livre d'Hénoch).

vendredi, 12 novembre, 2010  
Blogger Padraig said...

Et bien sûr, il y a maintenant l'apocalypse de St Hulot (et compagnie) !

vendredi, 12 novembre, 2010  
Blogger Jack said...

Je dois réviser mon nouveau testament alors... dés qu'il pleuvra et que je n'aurais rien d'autre à faire...

vendredi, 12 novembre, 2010  
Blogger Padraig said...

Jack, fais attention qu'il ne t'arrives pas la même mésaventure qu'à Saül (devenu Paul après sa conversion miraculeuse sur la route de Damas)...

vendredi, 12 novembre, 2010  
Blogger Padraig said...

Nous sommes le 1er décembre 2010. La température est de -15°C à Orléans.

La conférence de Cancun sur le réchauffement climatique est ouverte depuis deux jours. Nos éminents et distingués climatologues peuvent ansi profiter pleinement des charmes de Cancun, bien au chaud, aux frais du contribuable, et ce pour encore 10 jours.

Bien joué !

mercredi, 01 décembre, 2010  
Blogger Padraig said...

Vendredi 3 décembre. La France est paralysée par le froid.

Pendant ce temps, à Cancun, nos climatologues discuttent ferme sur le réchauffement climatique - enfin, en dehors des périodes de farniente et bronzage...

vendredi, 03 décembre, 2010  

Publier un commentaire

<< Home