Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 11 octobre 2010

On a découvert la première planète habitable !



En compilant les données relevées pendant 11 ans sur le système solaire de l'étoile Gliese 581 par le W. M. Keck Observatory, un groupe de chercheurs a conclu à la présence de 6 planètes autour de cette étoile. Parmi ces 6 planètes, la quatrième, Gliese 581g, se trouve en plein dans la "zone habitable".

En effet, Gliese 581g présente les caractéristiques suivantes :
- Masse = 3,1 M⊕ (ce qui veut dire 3,1 fois la masse de la Terre). Donc, la gravité sera 3 fois plus forte que sur Terre.
- Période orbitale : 36 jours terrestres. Donc, une année sur Gleise 581g dure un peu plus d'un mois terrestre.
- Durée du jour : on pense qu'elle tourne toujours la même face au soleil. Donc d'un côté il doit faire chaud, et de l'autre il doit faire froid.
- Température moyenne à la surface : 228 °K, soit -45 °C.

Alors, je suis d'accord, ce n'est pas les Caraïbes, mais il s'agit là d'une planète sur laquelle la vie telle que nous la connaissons peut exister.

Cette planète se trouve à 20 années-lumières de la Terre, dans la constellation de la Balance. Un message a été envoyé le 9 octobre 2008 en direction du système Gliese 581. Il arrivera sur place au début de l'année 2029.

Pour en savoir plus :
1. NASA and NSF-Funded Research Finds First Potentially Habitable Exoplanet (NASA)
2. The Lick-Carnegie Exoplanet Survey: A 3.1M⊕ Planet in the Habitable Zone of the Nearby M3V Star Gliese 581 (The Astrophysical Journal Letters)
3. Gliese 581 (Wikipedia)

Crédit illustration : Lynette Cook

Libellés : ,

5 Comments:

Blogger Lalex said...

"Donc d'un côté il doit faire chaud, et de l'autre il doit faire froid."
Amusant, juste pour le côté clin d'œil, cela me fait penser à Vinéa dans la série BD Yoko Tsuno...

lundi, 11 octobre, 2010  
Blogger Vicnent said...

Aïe aïe aïe : "Masse = 3,1 M⊕ (ce qui veut dire 3,1 fois la masse de la Terre). Donc, la gravité sera 3 fois plus forte que sur Terre.

--> si la gravité est proportionnelle à une constante et à la masse (de la Terre en question), elle est aussi inversement proportionnelle au carré de la distance.

Donc si la densité (et par voie de conséquence, le rayon) est très différente, on peut avoir une gravité finale qui soit très forte, identique ou très faible.

voir néanmoins la page wikipedia de Gliese 581g, où il en est dit un peu plus, et notamment que la gravité finale devrait faire entre 1.1 et 1.7.

A 1.7, ça veut dire que à masse constante, votre poids est 70% supérieur : Pour un homme de 85 kg, c'est comme si il avait en permanence un sac de ... 60 kg sur les épaules. Bonjour les quadriceps à la fin...

lundi, 11 octobre, 2010  
Blogger Padraig said...

Vicnent ne connait pas les systèmes d'assistance robotiques à la personne (la gravité ne posera pas de problème).

En revanche, une planète qui présente toujours la même face à son astre, ça pose un petit problème quand même... Ca doit cuire un max du côté chaud, et cailler sec de l'autre. Pas d'eau dans ces conditions, évidemment. Non, c'est vraiment pas les Caraïbes.

Mon opinion : dans notre Galaxie, les chances de trouver de la vie sont extrêmement ténues. Dans l'une des milliards d'autres galaxies, peut-être ?

lundi, 11 octobre, 2010  
Blogger Jack said...

Moi, il y a un truc qui m'épate.(en fait quelques uns)
Nous avons là une étoile située à 20 années-lumière de notre minuscule planète et des types nous disent qu'ils sont capables de "détecter", car voir n'est pas le verbe qui convient 6 planètes, de nous donner leurs masses et de les situer suffisamment précisément par rapport à leur étoile pour oser dire qu'une d'entre elle se trouve dans la zone de vie correspondant en gros aux orbites compris entre Mars & Vénus.
Plus fort encore on est capable de dire que "probablement", elle présente toujours la même face à son astre et que du coup (encore plus fort)on donne des températures de surfaces.
Nous avons tous ici une idée de ce qu'est un calcul d'erreur et j'imagine que nos chercheurs le savent aussi, j'aimerais bien qu'on nous donne la marge d'erreur de toutes ces "découvertes".(comme la gravitation à sa surface... )
On découvrirait alors que toutes ces bonnes infos, à commencer par le titre de ce billet ne sont que spéculation.
Je pense qu'il est au moins aussi intéressant de parler des méthodes utilisées pour chasser les planètes d'autres système que des découvertes, même si ces méthodes sont sans doute difficiles à expliquer aux être primitifs comme nous.
Mais puisque nous spéculons sur les chances de trouver une vie intelligente dans l'Univers, je crois qu'il en existe de grandes quantités (même si l'indicatif présent traduit assez mal la réalité)mais que la probabilité qu'elles entre en contact est à peut prés nulle, ce qui revient au même Pad.

mardi, 12 octobre, 2010  
Blogger Alexis said...

Hello, il me semble qu'il y a une erreur dans le titre…
"on a découvert la DEUXIÈME planète habitable".
Je le sais quand même ! J'habite la première (mais le sera-t-elle encore longtemps ?).

mercredi, 13 octobre, 2010  

Enregistrer un commentaire

<< Home