Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 9 mai 2005

Le rêve lucide



Rêver, c'est bien. Chacun d'entre nous rêve toutes les nuits, même si on ne s'en rappelle pas au réveil. Mais contrôler son rêve c'est encore plus extraordinaire.

Ca s'appelle le rêve lucide. On rêve, mais on sait qu'on est en train de rêver.

Cela m'est déjà arrivé plusieurs fois. Une fois, je rêvais que j'étais au Moyen Age, dans la Cour des Miracles, et la foule monstrueuse s'est mise à me courir après, dans la nuit, avec les réverbères qui se reflétaient sur les pavés mouillés d'un Paris moyen-âgeux. Je courrais, je courrais, et puis soudain je me suis arrêté net. Je me suis dis : "Mais, c'est impossible ! Je suis au Moyen-Age ? Je suis certainement en train de rêver. Donc, je ne risque rien puisque je suis sagement endormi dans mon lit à la maison !" Et donc, je me suis retourné pour faire face à la horde armée de force fourches, faux et autres objets tranchants ... Je les regardais avec un sourire narquois en me disant "Tiens, on va voir quel effet ça fait de se faire mettre en pièces par une foule déchaînée !". Et eux, ils arrivaient ventre à terre, parfois en propre comme au figuré, avec des trognes pas possibles. Et ils se rapprochaient de plus en plus ...
Et, au dernier moment, je suis reparti en courant en me disant "Après tout, on ne sait jamais..."

D'autre fois, ça s'est passé de façon plus paisible. Par exemple quand je volais. Je savais bien que c'était impossible, alors, j'en profitais pour explorer le monde de mon rêve ...

Et puis, quand on arrive vraiment à maîtriser le truc (ce qui n'est pas mon cas), c'est fabuleux, car c'est la toute puissance : on peut faire tout ce qu'on veut, avec l'illusion de la réalité. C'est vraiment un truc de fou !

Pour en savoir plus :
1. Rêve lucide (Wikipédia)
2. Lucid dreaming (Wikipedia)
3. Lucid Dreaming FAQ (The Lucidity Institute)
4. Fondation Paul Delvaux
5. La pensée du jour (Chez Luc)

Crédit peinture : Les nymphes des eaux, Paul Delvaux (1938)

Libellés :

7 Comments:

Blogger Patrick said...

Euh... J'espère que tu n'as pas trop forcé sur la Marie Jeannne !

lundi, 09 mai, 2005  
Blogger Jack said...

Bon je m'entraine à partir de ce soir.

lundi, 09 mai, 2005  
Blogger lyssy said...

Tout à fait de ton avis, ça m'est arrivé une fois et j'ai adoré!!! (moi qui pensais être folle!! lol)

mardi, 10 mai, 2005  
Blogger Maria Jose said...

Bonjour à vous tous.

Je suis tombé par hasard sur ce blog en cherchant des infos sur les Senoï et cela me réconforte de savoir que le rêve conscient est une "réalité".

J'ai toujours eû des rêves extradordinaires et le vécu qu'ils m'ont proporcionné m'a aidé à me construire d'une façon pleine.

J'ai rêvé que je volais par dessus les montagnes et les océans, que je pactisais avec des montres marins, que je fuyais d'autres, innomables, issus des eaux glauques de Venise...j'ai rêvé et rêvé des merveilles et des tourments, j'ai même été homme et femme en même temps, mais les rêves qui m'ont donné la plus grande sensation de puissance ce sont ceux oú je savais que je rêvais et oú je pouvais contrôler les évenements à ma guise.

Malheureusement je ne sais pas les provoquer.

mercredi, 07 octobre, 2009  
Blogger Luc said...

Bonjour Maria José, et bienvenue au bar !

Donc, toi aussi tu as eu l'expérience du rêve lucide. En fait, c'est peut-être la sensation la plus puissante qu'on puisse ressentir.

Et voler par dessus montagnes et océans, c'est superbe aussi. Je pense que tout le monde fait de tels rêves, mais bien peu s'en souviennent au réveil.

samedi, 10 octobre, 2009  
Blogger Padraig said...

Maria-José, Lyssy et Luc, attention de ne pas trop forcer sur la moquette...

samedi, 10 octobre, 2009  
Blogger Luc said...

@ Maria Jose : Tu vois, Padraig ("Pad" pour les intimes) c'est un exemple de ceux qui ne se souviennent pas de leurs rêves où ils volent par dessus les montagnes ...

;-)

samedi, 10 octobre, 2009  

Enregistrer un commentaire

<< Home