Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

vendredi 6 mai 2005

Tony Bliar a été réélu



Tony "Bliar" (le menteur) a remporté les élection législatives aujourd'hui en Angleterre. On le voit sur la photo ci-dessus faire un discours de victoire à son fief de Sedgefield, avec une jeune femme blonde, bien en évidence derrière lui, qui porte un chapeau blanc avec les lettres "LIAR" en noir.

En effet, Tony Blair a menti à son peuple et au monde entier pour justifier l'invasion de l'Irak et son occupation. Il a été raconter que Saddam Hussein possédait des armes nucléaires, capables d'être déployées en 45 minutes sur le champ de bataille. Il a monté de toutes pièces une histoire d'achat d'uranium au Niger. Il a même sorti un rapport sur les armes de destructions massives de Saddam Hussein qui n'était qu'un simple copier-coller d'un rapport d'étudiant Californien vieux de plusieurs années, trouvé sur Internet ! Face à ces mensonges éhontés, son minitre des affaires étrangères, Robin Cook, avait démissionné. Il y a même eu le suicide du Dr David Kelly, le spécialiste britannique qui avait dit la vérité à la BBC sur les mensonges de Tony Blair.

Mais il a été réélu.

Pourtant, les "tories" avaient mis le paquet, par exemple avec cette affiche :



Mais ça n'aura pas suffit ...

Du "groupe des trois" qui ont participé à la sinistre conférence des Açores en mars 2003, quelques jours avant le déclenchement du tapis de bombes sur l'Irak, l'espagnol Aznar a été viré, mais les Anglo-Saxons Bush et Blair ont été réélus.

Je ne sais pas pourquoi, mais je me sens plus latin qu'Anglo-Saxon, ces temps-ci. Pas vous ?

Crédit photo : John Giles pour Asscociated Press

Libellés :

10 Comments:

Blogger JR said...

Hé! Moi non, je ne me sens pas plus latin. Je ne sais pas trop ce que c'est "anglo-saxon" mais en tout cas je me sens plus proche des Anglais ou des Américains que des Espagnols ou des Italiens. Oui, bon c'est moi, hein!
La preuve en est que j'aime bien Tony Blair! (aïe!) et que sa réussite économique devrait nous inspirer de notre coté du Channel. OK, je sors!

vendredi, 06 mai, 2005  
Blogger Luc said...

Jean, que Tony Blair ait du charisme, et même du charme, c'est indiscutable. Et d'ailleurs il sait très bien en jouer. Qu'il présente un bilan économique que beaucoup de leaders politiques pouvaient lui envier, c'est vrai aussi, je suis d'accord avec toi.

Et puis, moi aussi, j'ai plutôt, comment dire, une fibre proche d'un certain nombre de valeurs qu'on trouve chez les Anglais et chez (ah, c'est dur!) les Américains. C'est pour cela que ces temps-ci, c'est d'autant plus difficile de les voir se comporter d'une façon totalement inacceptable et injustifiable à propos de l'Irak. Mentir à son peuple pour faire la guerre, tu connais un crime plus élevé que ça, toi ?

Ceci dit, je n'oublie pas, bien sûr, que 48% des Americains ont votés contre Bush, et que 63% des Anglais ont votés contre Blair, mais qu'il a quand même la majorité absolue au parlement, grâce à un système que tu expliques très bien.

samedi, 07 mai, 2005  
Blogger JR said...

Au sujet du système électoral britannique j'ai répondu à ton commentaire sous le billet que tu signalles.
Pour l'Irak, les mensonges et tout ça, je ne suis pas tout à fait d'accord mais je ne vais pas nous lancer dans une polémique qui n'avancera à rien, let's bygone be bygone comme on dit de l'autre coté de l'eau! :o)

samedi, 07 mai, 2005  
Blogger Vicnent 31415 said...

Comment dire...
En fait, je voudrais dire deux choses.
La première est que je ne suis pas sur de bien comprendre que l'économie AngloSaxonne va bien (je n'ai pas dit "on") du fait que ma culture ne l'est pas.
D'autre part, méfions nous des faux semblants : l'économie de chez Blair va bien parce qu'ils ont entre autres un pb démographique : quand on a peu d'enfants dans un pays, et qu'il y a plus de retraité chaque année que de gamin qui ont 20 ans, il est logique de voir le chomage baisser. Or un chomage qui baisse, c'est beaucoup d'argent d'épargné pour l'état et une confiance retrouvée dans les ménages, qui du coup consomment au lieu d'épargner... un joli cercle vertueux difficile à forcer quand il n'est pas structurel... (je ne trouve pas de doc sur ggogle pour appuyer ma thèse). un article du monde ici, nous explique que ce n'est quand même pas le même monde...
Et que ce modèle soit bon ou mauvais, la France, avec sa mentalité d'avantage acquis à tout prix, n'y est pas prête...
il est vrai que le système de vote est assez bizarre, mais en mathématiques, je puis vous affirmer qu'il n'existe pas de système d'élection qui élise toujours ce que le peuple souhaite. et ça, ça se démontre... je vous invite d'ailleurs à lire la thèse de Sylvain Durand, thèse de recherche opérationnelle (des mathématiques appliquées) intitulée "Sur quelques paradoxes en théorie du choix social et en multi critères". Facile à lire, très intéressant... Je pense d'ailleurs que je ferai un post la dessus un jour... index de la thèse ici

samedi, 07 mai, 2005  
Blogger Luc said...

Vincent > Sur les problèmes liés aux systèmes électoraux, je suis d'accord. Il y a parfois des trucs assez bizarres et pas intuitifs du tout. Je me souviens aboir lu un article de Martin Gardner il y a longtemps dans Scientific American à ce sujet.

Mais, quand même : le sufrage electoral direct donne une vraie légitimité à celui qui est élu de cette façon. Ceci étant dit, Jean a raison : il est clair que Chirac, comment dire, n'a pas "fait" 80% des voix ! Donc, même un système qui est à première vue super simple peut s'avérer assez piégeux !

samedi, 07 mai, 2005  
Blogger Luc said...

Jean > Pour l'Irak, je suis d'accord sur "let's bygone be bygone" entre nous. Je pense être un gars assez ouvert à priori, mais pour arriver à me convaincre de la légitimité de l'action de Bush et Blair en Irak, il y a du boulot !!!

Donc, c'est pas utile de se lancer là dedans !

:-)

samedi, 07 mai, 2005  
Blogger Patrick said...

Sur le coup des élections à l'anglaise, je pense qu'on a pas trop à se vanter, avec notre élection présidentielle à deux tours où les français votent n'importe quoi au premier tour, "pour se faire peur" (genre Le Pen), et où on finit avec un président qui recueille 82,21 % de voix alors qu'il n'en avait recueilli que 19,88 % au premier tour - c'est à dire, dans ton style d'analyse, Luc, que 80,22 % avaient voté contre lui au premier tour !

Sur le coup de la morale politique, on remarquera que Tony Blair a publiquement admis avoir menti sur la motivation de son entrée en guerre contre Saddam. Il a dit que la vraie raison était d’extirper le régime sanguinaire de Saddam. C’est assez rare qu’un homme politique en exercice admette avoir menti !

Et, sur cette histoire, qui sommes-nous pour donner des leçons, nous qui avons évidemment menti sur nos motivations à éviter la guerre en Irak... Il ne s’agissait bien évidemment pas de motivations humanistes, mais de motivations purement économiques afin de préserver le lucratif mais inavouable business que la France entretenait avec ledit régime sanguinaire (sous couvert de programme "Pétrole contre nourriture")… Mais ça, ni Chirac ni De Villepin ne l’admettront sans doute jamais !

Enfin, Tony Blair recueille les fruits de plus de vingt ans d’efforts de modernisation entamés par Lady Thatcher (avec la volonté de fer que l’on sait), poursuivie par John Major, et encore par Tony Blair lui-même - qui, sous une étiquette Socialiste, a en réalité continué dans le droit-fil de ses prédécesseurs…

Non, décidément, je ne crois pas qu’on soit en position de donner des leçons de démocratie ou d’éthique politique à qui que ce soit…

samedi, 07 mai, 2005  
Blogger Luc said...

Hé hé ...

J'attendais avec impatience ta réaction sur cette note : je ne suis pas déçu !

Juste un point : si tu peux me retrouver une seule coupure de presse qui confirme que : "Tony Blair a publiquement admis avoir menti sur la motivation de son entrée en guerre contre Saddam", je suis preneur !

Et, si cette confession a réellement eu lieu, le Dr David Kelly a dû se retourner dans sa tombe.

Je pense.

samedi, 07 mai, 2005  
Blogger Vicnent 31415 said...

oh que oui, j'attends aussi une référence à cette coupure !!!

samedi, 07 mai, 2005  
Blogger Patrick said...

Hum, sur les mensonges de Blair, j'ai dû lire un peu vite : c'est lors d'un conseil des ministres avant l'engagement en Irak qu'il aurait avoué ça, ce qui aurait entraîné la démission de Robin Cook...

Bon, finalament, c'est tranquillisant : il n'y a pas que la France à être gouvernée par un SuperMenteur !

P.S. : Personnellement, je n'ai jamais cru un seul instant aux histoires d'armes de destruction massive. Et je me demande qui est le plus à blâmer : celui qui raconte ce genre de sornette, ou celui qui y croit ? (depuis la nuit des temps, quand on veut se débarasser de son chien, on dit qu'il a la rage...)

samedi, 07 mai, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home