Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 2 mai 2005

Takao Furuno

Voici une belle histoire comme nous les aimons : un retour aux solutions simples, naturelles et très efficaces.
La démonstration que la monoculture, mono élevage, bref la spécialisation à outrance n'est pas la solution au développement durable.
Et surtout que nous sommes capables de trouver des solutions simples et intelligentes.
Tous les jardiniers savent que le mélange des cultures et la meilleure garantie contre les infestations.
Ce qui n'empêche pas de concentrer tout l'élevage de porc dans la même région, sans se demander comment écouler le lisier. On pleure ensuite parce que le nitrate monte dans les nappes et que les plages sont régulièrement envahies d'algues nauséabondes.


Vive la polyculture intelligente

3 Comments:

Blogger Patrick said...

Ca me donne envie d'adopter un canard pour mon jardin. Mais je le choisirai peut-être en plâtre, ce sera moins de soucis ;-)

mardi, 03 mai, 2005  
Blogger Luc said...

C'est du simple bon sens. Vive la polyculture ! Si en plus on arrive à etre rentable avec cette démarche, alléluiah !

mardi, 03 mai, 2005  
Blogger genorb said...

A toutes medailles il y a son revers. www.pasteur.fr/actu/presse/documentation/grippe.html

L'elevage de canard et de porc favorise le developement du virus de la grippe. Bien sur c'est en general un virus benin, mais parfois c'est violent (les fameuses grippe espagnole et asiatique). Et dans des pays moins medicalise que le notre ca peut faire de vrais ravages.

Mais dans l'idee je suis d'accord avec vous bien sur, c'est juste pour attirer l'attention sur le fait qu'il y a rarement de solution miracle: il faut choisir la moins domageable.

http://research.skynetblogs.be

mercredi, 04 mai, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home