Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 19 juin 2005

Urbanisation Chinoise et JO

En Chine règne la dictature du prolétariat, ce qui ne la distingue guère des autres dictatures quant à la manière de traiter les hommes.
En Chine lorsque l'on souhaite razer un quartier, pour construire autre chose, (ce qui arrive très souvent) on donne 30 jours aux habitants pour déménager, sans préavis. Il n'est guère permis de discuter le nouveau lieu d’habitation souvent fort distant, avec tous les problèmes qui peuvent se poser, étant donné les encombrements toujours croissants de cette ville monstreuse.
Des gens, donc mécontents de leur sort on pris la liberté de manifester, les autorités les ont pris pour des "terroristes", la manif fut sévérement réprimée : Bilan 8 morts.
Ah, j'oubliais il s'agissait de construire quelqu'installation olympique en vue des prochains JO de Pékin. (Entendu à la radio vendredi matin impossible remettre la main sur un article traitant ce sujet depuis lors)
Depuis que Jacques de Coubertin se retourne dans sa tombe, il doit ressembler à une toupie...

2 Comments:

Blogger Luc said...

Voici les articles qui parlent de la révolte des paysans chinois contre les expropriations forcées :

1. JO en Chine: manifestation contre des expropriations forcées
2. China farmers rally over Olympics land dispute (Reuters)
3. Chinese Peasants Attacked in Land Dispute (Washington Post)
4. Shengyou Attack (la vidéo de la révolte - Washington Post)

dimanche, 19 juin, 2005  
Blogger Jack said...

Merci Luc,
Il s'agit bien de la construction du bassin réservé aux épreuves d'aviron des JO.
Reste qu'à Pékin, où il ne reste plus que quelques traces des vieux quartiers, les expropriations se font sans aucun ménagement.
Je reviendrais ici, sur les charmants aspects de ce grand pays...

dimanche, 19 juin, 2005  

Publier un commentaire

<< Home