Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

vendredi 9 septembre 2005

101 inventions Japonaises pas totalement inutiles

C'est l'époque de la rentrée littéraire. Je vais donc vous entretenir d'un livre hilarant : 101 Unuseless Japanese Inventions: The Art of Chindogu.

Ce livre recense les inventions extravagantes mises au point au japon. J'en ai sélectionné quelques unes pour vous :

D'abord, pour manger des nouilles (plat favori au Japon), on mange ça à coups de grands "sluuurps", et, quand la nouille rebondit, on risque de s'en mettre partout, d'où l'intérêt du masque protège-nouilles, fort seyant de surcroît, que vous pouvez voir ci-dessous :



Bon, et puis ces nouilles peuvent être fort chaudes. Pour éviter d'avoir à souffler dessus avant de les aspirer goulûment, il est très pratique d'utiliser ces baguettes-ventilateur, que vous pouvez voir ci-dessous à gauche de l'image :



Après le repas vient le moment, toujours délicat, du curage des dents. La bienséance Japonaise impose de se cacher la bouche avec l'autre main quand on procède à cette opération. Oui mais voilà, l'autre main peut être parfois occupée à d'autres fonctions dans ce moment critique. La solution ? Le cure-dent avec main incorporée, que vous pouvez admirer ci-dessous (l'illusion est parfaite, n'est-ce pas ?) :



Et puis, il faut quand même quitter le restaurant et rentrer à la maison. Pour cela, on prend le métro. Mais quand on a le ventre plein de si bonnes nouilles, une petite sieste s'impose ... Comment faire pour ne pas rater sa station ? Très simple : il suffit de noter le nom de la station où l'on souhaite descendre sur son chapeau dodo métro, et il se trouvera bien un passager compatissant pour vous réveiller au bon moment. Vous pouvez admirer ci-dessous cet accessoire du dernier chic, astucieusement muni d'une ventouse qui se fixe sur la vitre juste derrière vous :



Il y en a plein d'autres que vous pourrez aller voir en achetant le livre ou en cliquant sur les liens ci-dessous.

Allez, un petit dernier pour la route, extrait du livre 99 More Unuseless Japanese Inventions: The Art of Chindogu (la suite) : comment faire faire le ménage par un bébé remuant :



Ils sont fous, ces Japonais !

Pour en savoir plus :
1. Useless japanese inventions (Calver)
2. 101 Unuseless Japanese Inventions: The Art of Chindogu (Amazon.fr)
3. 101 Unuseless Japanese Inventions: The Art of Chindogu (Amazon.com)
4. 99 More Unuseless Japanese Inventions: The Art of Chindogu (Amazon.com)

Crédit photo : Calver et Amazon.com

Libellés :

2 Comments:

Blogger Luci Mac said...

hahaha, genial! un fois, pour une tâche a l'universite, une amie et moi ont cree des choses "pas totalement inutiles" a la mode Chindogu. C'etait vraiment amusant.

samedi, 10 septembre, 2005  
Blogger funkysmell said...

Those Japanese are wacky!

samedi, 10 septembre, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home