Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 6 décembre 2005

La nébuleuse du Crabe



En 1054, pendant le règne de l'empereur chinois Chia-yu de la dynastie Sung, le directeur du bureau astronomique nota qu'une étoile très brillante était apparue dans le ciel au sud est de Tian-kuan (Aldebaran), et que cette étoile resta visible en plein jour pendant 23 jours.

Il venait d'assister à l'explosion de la supernova qui a donné naissance à la nébuleuse du Crabe telle qu'elle est visible aujourd'hui. Il est clair que toutes les civilisations de l'époque qui ont pris la peine de lever les yeux vers le ciel ont vu la même chose. Certains pensent par exemple que le petrographe ci-dessous, des indiens Anasazi de Chaco Canyon au Nouveau Mexique est un témoignage de cet événement :



La superbe photo de la nébuleuse du crabe qui illustre cette note est une mosaïque de 24 photos qui ont été prises par le Hubble Space Telescope en octobre 1999, janvier 2000 et décembre 2000. Si vous cliquez dessus, vous la verrez en grand format, avec une richesse de détails qu'on n'a jamais pu obtenir auparavant.

Pour en savoir plus :
1. Crab Nebula Mosaic from HST (Astronomy Picture of the Day)
2. Sung dynasty chronicles of the appearance of the Crab Nebula Supernova of 1054 AD
3. Supernova 1054 - Creation of the Crab Nebula
4. 1054 Supernova Petrograph
5. Image complète de la Nébuleuse du Crabe (14,6 Mo !)

Crédit photos : NASA - SkyFactory et Ron Lussier

Libellés : ,

8 Comments:

Blogger Patrick said...

Bon, tout ça c'est des gaz et des débris, toujours pas trace de petits hommes verts...

Ca me fait penser que j'ai feuilleté récemment un livre "The Singularity is Near". La thèse développée est que nous avançons à grands pas vers une "singularité" où l'intelligence humaine va se transporter dans des machines (notamment des nano-robots appelés nanobots), que cette intelligence va dépasser en capacité l'intelligence humaine à vitesse exponentielle, et que cette intelligence portée par les machines va très vite "saturer" l'Univers proche.

Et si on admet cette idée qui, somme toute, est assez plausible, alors on se prend à reconsidérer le paradoxe de Enrico Fermi dans les années '50 qui disait "Where is everybody?"... Car, par exemple dans notre Galaxie qui ne mesure "que" 100 000 années-lumière en diamètre, c'est bien le diable s'il n'y a pas eu dans le passé une intelligence qui s'est développé autour d'une des 100 milliards d'étoiles au point de complètement "saturer" la Galaxie en disons 1 million d'années, et la faire ainsi "rougeoyer" d'intelligence... Or, on a beau prêter l'oreille et écarquiller les yeux, on n'entend rien et on ne voit rien...

Est-ce à dire que nous sommes seuls, et que nous sommes les premiers qui bientôt feront "rougeoyer" la Galaxie d'une intelligence issue de nos cerveaux ?

Ou alors, ces intelligences se sont transportées dans d'autres dimensions qui ne nous sont pas accessibles ?

Ou alors, in fine, ces intelligences ont-elles trouvé le moyen de se dématérialiser complètement ?

samedi, 10 décembre, 2005  
Blogger Philippe Piriac said...

Patrick: Beaux debris quand meme
Je ne sais pas si c'est au sens figuré ou propre, mais moi cela m'a fait penser à une cellule cancéreuse et au mauvais coté de ce crabe.

Pour ce qui est des nanots robots;
En gros apres etre passé de l'energie aux particules elementaires , puis à la chimie, aux cellules autoreproduisantes ( vie ) aux organismes vivants, on arrriverait à un stade ou la vie à se complexifierait en passant des chaines carbonées à autre chose ( du signl intelligent, de l'électonique,etc..) et se libererait, en gros par une transition de phase du carbone/Hydrogène au carbone/silicium...
Ouah
superbe...

samedi, 10 décembre, 2005  
Blogger Luc said...

Patrick => Kurzweil, c'est un allumé de l'intelligence artificielle. Alors il nous prédit un futur à la Terminator ou à la Matrix. Ce qui serait problématique, c'est si il avait raison ...

Philippe => Effectivement : Whouaouh !

samedi, 10 décembre, 2005  
Blogger Patrick said...

@ Philippe : Transition du carbone vers le silicium ? Je verrai plutôt une transition de l'électronique (chimie atomique et moléculaire) vers le quantique (technologie sub-atomique)...

@ Luc : Les arguments de l'auteur de "The Singularity is near" sur le sujet du prochain dépassement de l'intelligence humaine par l'intelligence des machines ne sont pas tous utopiques, me semble-t-il. Et à partir de ce moment, pourquoi ne pas admettre que l'intelligence des machines pourra "bientôt" être des milliards de fois "plus puissante" que l'intelligence portée par un cerveau humain...

samedi, 10 décembre, 2005  
Blogger Luc said...

Finalement, si ton truc c'est de rencontrer des petits hommes verts, pour $89.95, tu peux te payer un Hyperdimensional Oscillator™ qui va te permettre d'accéder à d'autre dimensions de l'espace-temps et de rentrer en contact avec des intelligences extra-terrestres tout comme Telsa l'a fait 2 heures par jour pendant 20 ans.

Hein ? A ce prix là, y a pas à hésiter, tu ne trouves pas ?

dimanche, 11 décembre, 2005  
Blogger Patrick said...

Amusant, cette version "high tech" de la breloque à la "pierre du nord" !

Au passage, Tesla fut certes un génie (il était l'inventeur du courant alternatif, alors qu'Edison en restait au courant continu *), mais il a aussi commis quelques "ratés". Le Teslascope présenté dans la publicité de l'hyperdimensionnal oscillator a bien existé - mais pas du tout pour communiquer avec les extra-terrestres... Il s'agissait d'essayer de générer des courants alternatifs telluriques qui auraient transmis de l'énergie électrique sans fil à grandes distances... Idée intéressante, mais ça n'a pas marché...

C'est vrai qu'il avait vaguement déclaré en 1905 pouvoir dialoguer avec les extra-terrestres grâce à cette machine. Mais c'était sans doute pour attirer l'attention de la presse sur sa machine...

* Au sujet de la concurrence Tesla - Edison, il y a un épisode amusant, celui des chaises électriques qui étaient alimentées en continu par le procédé Edison, et Tesla n'a ainsi eu aucun mal à montrer la dangerosité du courant continu !

dimanche, 11 décembre, 2005  
Blogger Patrick said...

Si mon truc, c'est de rencontrer des petits hommes verts ?

Le jour où on le fera, ce sera sans doute le plus grand évènement de l'humanité depuis qu'elle existe, ne pensez-vous pas ?

dimanche, 11 décembre, 2005  
Blogger Patrick said...

Hum... A propos de "The Singularity is Near", je viens de lire que le cerveau humain a mille milliards (10^12)de neurones interconnectées par cent millions de milliards (10^17) de synapses. Ca fait quand même beaucoup...

Les microprocesseurs actuels ont 200 millions de transistor, et on envisage d'atteindre le milliard bientôt. Mais chaque transistor n'a qu'une liaison avec ses voisins, alors qu'un neurone en a jusqu'à 100 000 ! La "puissance" d'un neurone est donc sans commune mesure avec celle d'un transistor...

La "singularité" n'est peut-être pas si proche que ça...

jeudi, 15 décembre, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home