Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 18 février 2006

Ce qui se cache derrière les caricatures de Mahomet

Comme beaucoup d'entre vous, je n'ai pas compris pourquoi des caricatures publiées le 30 septembre 2005 déclenchent des incendies d'ambassades européeennes en février 2006, soit plus de quatre mois après. Vous avez également remarqué que les américains, les champions de la liberté et de la démocratie, n'ont pas du tout soutenu leur allié danois dans cette affaire. Rappelons que le Danemark fait partie des pays qui ont accepté d'envoyer des troupes en Irak at que 2 danois ont été tués en Irak. Ca n'a pas empêcher les américains de qualifier ces caricatures danoises «d'incitation à la haine religieuse et ethnique» le 3 février 2006. Ce qui a évidemment mis le Danemark, et le reste de l'Europe qui avaient repris ces caricatures pour soutenir le Danemark, dans une position très défavorable vis à vis des pays arabes. Et on a pu voir ensuite ce qu'il est advenu des ambassades européeennes au Proche Orient.

Alors, pourquoi ?

Pour trouver l'explication, il faut remonter à la guerre en Irak. Personne n'avait vraiment compris les motivations réelles de George W. Bush quand il a lancé ses bombes sur Baghdad le 23 mars 2003 au prétexte fallacieux qu'il y avait des stocks énormes d'armes de destructions massives en Irak. Une des vraies raisons de la haine de George W. Bush à l'égard de Saddam Hussein, c'est qu'il avait commis le péché suprême, celui qui ne sera jamais toléré par l'Amérique : en Novembre 2000, coïncidant avec l'arrivée de George W. Bush au pouvoir, Saddam Hussein décide de facturer son pétrole non plus en Dollar, mais en Euro ! Du coup, c'est décidé : à la première occasion, George W. Bush va renverser Saddam Hussein, mettre un gouvernement fantoche à sa place et facturer le pétrole irakien en Dollar à nouveau. Il ne lui manque qu'un prétexte. Il l'aura le 11 septembre 2001. Il envahit l'Irak en mars 2003, et dès que Baghdad est tombé, une des premières directives que va signer George W. Bush en mai 2003, c'est le retour au dollar comme monnaie de facturation du pétrole irakien !

Pour bien comprendre la menace que l'Euro représente pour l'économie américaine, il faut savoir que l'amérique vit à crédit, avec un déficit abyssal, surtout depuis l'arrivée de George W.Bush au pouvoir, mais qu'il peuvent impunément continuer de la sorte parce que le dollar est la monnaie d'échange mondiale, en particulier sur le pétrole. Si, demain, c'est l'Euro qui prend sa place, et que donc les Etats-Unis deviennent un pays "comme les autres", devant rembourser ses dettes, c'en est fini de l'économie américaine, comme l'explique James Goulding dans son article Winter is coming; Chapter 13 "The Euro".

Or, il se trouve qu'en ce moment, beaucoup de pays producteurs de pétrole se posent la question du passage à l'Euro. Le Vénézuela d'hugo Chavez, la Russie de Putin, mais surtout l'Arabie Saoudite. Quand Hamad Saud Al Sayyari, le gouverneur de l'Agence Monétaire d'Arabie Saoudite déclare : "Ce n'est pas important si le pétrole est facturé en telle ou telle monnaie, ce qui est important c'est la stabilité des prix.", les américains perdent leur sang froid.

D'où leur volonté de discréditer les européens et donc l'Euro en qualifiant les caricatures de leurs alliés danois «d'incitation à la haine religieuse et ethnique».

Pour en savoir plus :
1. On ne rigole pas avec Mahomet ! (Chez Luc)
2. Washington parle «d'incitation à la haine» (Libération)
3. Baghdad Moves to Euro (Global Policy Forum)
4. The Switch (Transient)
5. Revisited - The Real Reasons for the Upcoming War With Iraq (Ratical)
6. Winter is coming; Chapter 13 "The Euro" (James Goulding)
7. Venezuelan Move to Replace US$ with the Euro Upsetting Washington More than Saddam's Euro Conversion (Global Policy Forum)
8. Putin: Why Not Price Oil in Euros? (Global Policy Forum)
9. Saudi sees stronger euro role (AME Info)

7 Comments:

Blogger genorb said...

Pas bete du tout :). Ca me plait bien comme hypothese.

samedi, 18 février, 2006  
Blogger Jack said...

Pardon Luc, je ne partage pas complètement cette analyse.
Les ricains ont fait, tout seul ou presque, la guerre à l’Irak, juste parce qu’il y a du pétrole et que Saddam était devenu incontrôlable.
En même temps ils montrèrent leur détermination à tous les autres.
Les américains aujourd’hui sont dans une situation stratégique dominante, j’entends militairement et dictent leur loi, les princes Saoudiens sont aux ordres, tout cela n’est que gesticulation, il n’y a pas de base militaire européenne en Arabie (par contre elles pullulent en Europe).
Les saoudiens font ce que leur dictent leurs « alliés » américains : ils sont aux ordres.

Militairement nous n’existons pas.

La dette abyssale des EU : c’est justement parce qu’elle est abyssale, qu’il faut continuer de prêter, si les bailleurs de fond cessent de prêter (mais au fait qui sont-ils), les USA sont en faillite, c’est la crise mondiale et tout le monde plonge.
Le seul pays en mesure de tenir tête aux USA aujourd’hui est la Chine, mais les américains maitrisent la principale ressource de pétrole militairement parlant toujours : donc ils restent cois. Ca ne durera probablement pas.
Non.
Un soutien appuyé aux islamistes intolérants, redore à peu de frais leur blason au MO, et il en a bien besoin.
Cela affaiblit l’influence politique de l’Europe dans la région.
Cela correspond également bien à la sensibilité des culs bénits électeurs républicains.
Tout bénef en somme.

Par contre, c’est vrai l’EURO, sans faire de bruit, augmente chaque année sa zone d’influence. On constate qu’à l’export la part de business en $ baisse régulièrement en faveur de l’EURO.

samedi, 18 février, 2006  
Blogger Patrick said...

Mouais...

Ceci étant, je me demande qui a soufflé à l'oreille de Saddam de vendre son pétrole en Euros. Sans doute les compagnies pétrolières à qui il confiait son pétrole dans le cadre du programme "Pétrole contre nourriture" - c'est à dire pour l'essentiel les Français (Total), les Russes et les Chinois... Ne serait-ce pas plutôt le fait d'avoir été exclus de la combine qui a déplu aux américains (une partie des profits allaient aux Français, aux Russes et aux Chinois aux dépends des ricains puisque, in fine, les ricains en étaient les principaux consommateurs) ? Maintenant, les choses sont revenues en bon ordre : Français, Russes et Chinois sont écartés d'Irak - malgré les efforts remarqués de De Villepin à l'ONU qui demandait à ce que le système "Pétrole contre nourriture" soit maintenu même après que Saddam se soit enfui (Ben voyons !).

On peut se demander s'il était vraiment opportun pour les Français, Russes et Chinois d'agir de la sorte. In fine, ça a coûté beaucoup de vies humaines - sauf des vies Françaises, Russes et Chinoises, évidemment...

dimanche, 19 février, 2006  
Blogger Erwan said...

Je ne suis pas non plus complètement d'accord, et je t'invite a lire ceci.

En particulier le passage qui dit :
"Cependant, une délégation de représentants des associations musulmanes danoises part faire une tournée dans certains pays pour attirer l’attention sur l’affaire. Et, certains, plus zélés que d’autres, n’y vont pas de main morte en ajoutant des caricatures qui ne proviennent pas du Jyllands-Posten, des caricatures bien plus insultantes et dégradantes montrant le prophète comme un cochon et ses disciples en prière comme livrant leur anus aux assauts de chiens fougueux, images fabriquées de toutes pièces par de bons musulmans."


Ceci m'apporte à moi un éclairage nouveau, une idée de manipulation de foules :
- les occidentaux qui pensent "ils sont bien tatillons sur des gentilles caricatures, ces musulmans !"
- Les musulmans qui pensent : "Ils sont gonflés de dire qu'elles sont anodines ces caricatures outrageantes !"

..alors que nous ne parlons pas du tout de la même chose, et que les têtes pensantes des émeutes se gardent bien de ramener les choses à leur niveau réél.

Erwan

dimanche, 19 février, 2006  
Blogger Luc said...

On peut trouver un autre éclairage intéressant sur cette affaire ici et ici.

dimanche, 19 février, 2006  
Blogger Patrick said...

Au fait, on en est à combien de morts dans le monde, dans cette affaire de caricatures ?

dimanche, 19 février, 2006  
Blogger Jack said...

Pour revenir sur la liberté d’expression, j’ai regardé ce soir Laurent Gerra chez Drucker, dans son imitation de Léon Zitrone commentant le mariage imaginaire de Charles et Camilla : c’était très vulgaire, obscène, dans le style carabin qui le caractérise. Pour être tout à fait sincère je trouve qu’il dépasse les bornes.
Je me suis dit que la moitié de cela dans d’autres contrées suffirait à brûler les ambassades et le drapeau français : il s’agit tout de même de l’héritier de la couronne, le prince de Galles, futur Roi du Royaume Uni, chef de l’Eglise anglicane.
Mais comme il s’agit de l’Angleterre et d’un comique français : il ne se passera strictement rien.
Et c’est bien ainsi, car il est excellent, même s’il exagère.

dimanche, 19 février, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home