Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 3 avril 2006

Abracadabrantesque !



Vendredi 31 mars, 20 heures. La France entière écoute son president à la télé. Ca commence avec un son caverneux d'outre-tombe (qu'est-ce qu'il foutent les techniciens de la SFP ? On n'est pourtant pas à Latré, ici, on est à l'Elysée !).

Et puis, le son s'arrange et on écoute Jacques Chirac.

Et là, on est médusés. Jugez plutôt : il promulge la loi sur le CPE voulue par le gouvernement et votée par le Sénat et l'Assemblée Nationale, mais, il ne faut surtout pas appliquer cette loi !!!

Dès lundi, le ministre de la Cohésion sociale Jean-Louis Borloo écrit aux branches professionnelles pour leur demander de ne pas signer de contrat première embauche (CPE). Mais une telle initiative le rend passible de dix ans de prison et 150.000 euros d'amende s'il était obéi, selon le Code pénal !!!

On nage en plein délire ! Tout ça pour sauvegarder les couilles à de Villepin, sans doute ...

Et, cerise sur le gâteau, Jacques Chirac a demandé à Nicolas Sarkozy, en tant que chef du parti politique UMP de tout reprendre et de réécrire la loi sur le CPE, votée je vous rappelle par les deux assemblées.

Je pense qu'un tel cafouillage, c'est du jamais vu sous la Cinquième République, et je ne suis pas autrement surpris que Jacques Chirac soit tombé à 20% d'opinions favorables dans le baromètre Figaro / Sofres d'avril 2006, contre 78% d'opinions défavorable. A peu de choses près, l'inverse du résultat des présidentielles ...

Il est temps qu'il prenne sa retraite, lui.

Pour en savoir plus :
1. Chirac l'embrouille ! (Libération)
2. CPE: faire échec à l'exécution d'une loi est passible de dix ans de prison (Le Nouvel Obs)
3. Villepin dépossédé du dossier CPE au profit de Sarkozy (AFP)
4. A propos des couilles de Villepin (Chez Luc)

Crédit photo : Patrick Kovarik

11 Comments:

Blogger Jack said...

Luc, on appelle çà du « courage politique », on ménage tout le monde et quand on fait la somme on n’a pas bougé d’un millimètre. Et la meilleure, comme tu l’indiques si bien ici est que personne n’est content...
Place aux jeunes, après avoir dissous une assemblée qui lui était favorable, il ne lui reste que se dissoudre lui-même. Ce qui m’ennuie dans ce que je viens d’écrire c’est que c’est justement le but des manifs de demain : dissoudre Chirac, mais la rue est le contraire de la démocratie.

lundi, 03 avril, 2006  
Blogger Betty said...

Oui enfin on rigole, mais je crains le pire pour 2007 !! on a déjà frolé la cata la dernière fois. Il se prépare un joyeux merdier et certains dans l'ombre se frottent les mains...

c'est vrais ça fait 20 ans que je suis médusée devant tant d'incomptétance (à droite comme à gauche) que je me dit qu'il va bien en avoir un qui va sortir du lot.. mais non c'est l'escalade dans la bétise, c'est ubuesque !

mardi, 04 avril, 2006  
Blogger Vicnent 31415 said...

Pour 2007, la chose est tout simple :

à droite, sarko aura l'UMP derrière lui. Même si Villepin se présente, il n'aura que ses fonds personnels : c'est mort. De villiers etc, ça ne compte pas.

à gauche : ça va se déchirer grave la gueule et en 4 ans d'opposition, on n'a toujours pas l'ombre de l'idée d'un vague programme. Sans compter un probable retour de Jospin ("ce serait un échec pour notre génération" : et là je suis d'accord avec Miss Royal)

bref... aux extrêmes :
LePen, sauf décès, va faire son 15% tranquille.
Les débiles profonds de LCR et consors vont nous ressortir leur solliloques loufoques et vont diviser la gauche. le PC va rester à 4%, ça c'est bien.

Les médias (pardons, je voulais dire les journalistes de TF1) vont nous reservir la sauce banlieu & déliquance, bon pour la droite. De plus, cette dernière va nous expliquer enfin pour quoi il faut qu'on réforme. La gauche, stupide et conservatrice va s'écraser comme une merde en voulant ramasser large sans y parvenir, sans expliquer, sans programme et à nouveau à coup de slogans démago dy style "on va re-nationaliser EDF/GDF [interdit par l'europe, sans oublier que c'est quand même Jospin qui a commencé à les privatiser.] ou encore "plus de sdf dans les rues [ou ce coup ci, ça va être "plus de chomeur à l'ANPE ?])

Sarkozy sera élu président, ce mec a des couilles, une volonté, et est un monstre de communication. Et franchement, j'aurais bien les boules, mais encore Le Pen au deuxième tour, je ne serai pas plus étonné que ça...

mardi, 04 avril, 2006  
Blogger Betty said...

Ben oui, les jeux sont fait, je vois encore se profiler un deuxième tour droite (alors oui surement Sarko) / FN (Jean-Marie ? ou autre)... SUPER le choix !...
je pense même que le FN va faire encore plus fort que 15 %.
Bon et ça va durer combien de temps ces conneries ! et Comment ont fait pour sortir de là ?

Bon y'en a pas un de vous qui veut se dévouer ?...

@vicnent : c'est pas gentil de nous laisser... un mois c'est long !

mardi, 04 avril, 2006  
Blogger Patrick said...

La seule chance que Le Pen ne soit pas au deuxième tour, c'est qu'il (elle) ne se présente pas au premier tour au motif de déficit de signatures d'élus. C'est dans ce sens que discrètement, on a institué un fichier des signataires : un élu qui donnera sa signature à le Pen le fera sur la place publique (pas en catimini comme par le passé). Mais est-ce que ça suffira à barrer la route à Le Pen ? Il est vrai que pour qu'il soit au deuxième tour, il faut encore que De Villiers ne se présente pas au premier (comme en 2002).

Et quand je dis Le Pen je pense Jean-Marie ou Marine (qui est moins brillante certes, mais qui prend de l'assurance jour après jour)...

Mais êtes vous bien sûrs qu'il n'y aura personne de gauche ou d'extrême gauche au second tour ? Si l'extrème gauche se sent une vocation à gouverner, ils n'ont qu'à s'allier et leur candidat commun sera au second tour (avec un petit 20 % de voix, comme Le Pen ou Karchozy). Mais peut-être n'ont-ils pas vocation à gouverner, juste à contester - auquel cas ils iront en ordre dispersé et n'obtiendront rien...

Et il y a aussi la macro-tendance féministe qui est en train de s'étendre rapidement de par le monde. Ségolène tombe pile poil au bon moment pour surfer sur la vague... Peu importe qu'elle soit fadasse pourvu qu'elle ai des nichons... Bon, je sais, c'est vulgaire, mais comme on parle de couilles par ailleurs, je m'autorise ce petit écart de langage.

Les mois qui viennent seront passionnants !

mardi, 04 avril, 2006  
Blogger Betty said...

"Les mois qui viennent seront passionnants !"

Ou affligeants !

mercredi, 05 avril, 2006  
Blogger Vicnent 31415 said...

@Betty : "@vicnent : c'est pas gentil de nous laisser... un mois c'est long !" : Merci, ça me touche et m'encourage. C'est un déchirement aussi pour moi d'arrêter (enfin, de pauser), mais j'ai trop de taff, et ne pourrais que massacrer mes billets si je... Mais "I'll be back!!!" ;-))

@Patrick : mais c'est horrible ce que tu dis là : ça n'a rien de démocratique en plus. Et de toute façon, fichier ou non, les élus qui donnent leur signatures ont toujours été publics !!!! Quant à une coalition gauche-extreme gauche pour que ces derniers se mettent à gouverner, je me marre (et je quitte la France si l'extrême gauche passe au pouvoir...)

mercredi, 05 avril, 2006  
Blogger Patrick said...

Vicnent a raison, les parrainages de 2002 sont visibles sur le site LegiFrance.

On y découvre d'ailleurs des choses amusantes : le maire de ma petite commune a parrainé Christine BOUTIN...

Donc, pas de barrage supplémentaire pour Le Pen... Avec 20% de voix (si De Villiers ne se présente pas), c'est sûr, il sera au second tour...

mercredi, 05 avril, 2006  
Blogger Patrick said...

Chirac et Villepin, ça commence à ressembler aux Pieds Nickelés. Pour les plus jeunes, les PN, c'était une bande de petits escrocs qui rataient (mais toujours avec panache) tout ce qu'ils entreprenaient... et finissaient toujours à la case "Prison"...

mercredi, 05 avril, 2006  
Blogger Patrick said...

Moi, ça commence à me gonfler, cette République où on vote pour un Président qui aussitôt installé dans les Ors de l'Elysée, désigne selon son bon vouloir quelqu'un pour faire son boulot à sa place et qui n'a aucune légitimité démocratique. La Constitution de la 5ème République a été taillée pour un De Gaulle qui était réellement aux manettes. Mais on en est arrivé à un dévoyage complet qui n'a plus aucun sens. Qui c'est, ce Premier Ministre qui n'a jamais été élu par qui que ce soit et qui se permet de mépriser et d'insulter les représentant élus du peuple ? Et dont le seul mérite est d'être le grand copain du Président ? Je ne suis pas loin d'écouter ceux qui prônent une nouvelle Constitution, une 6ème République. Sauf si Karchozy prend le pouvoir - et l'exerce pour de bon - comme il dit en avoir l'intention... Peut-être qu'on devrait supprimer l'Elysée, c'est bien trop confortable. Je ne sais pas si vous avez jamais vu le 10, Downing Street, mais je peux vous dire, c'est franchement Spartiate... Mais son locataire, lui, il bosse...

samedi, 08 avril, 2006  
Blogger Luc said...

Eh voilà, affaire réglée. Sarkozy a torché l'affaire en deux coups de cuiller à pot, et les couilles de Villepin sont pendues dans l'escalier ...

mardi, 11 avril, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home