Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 17 janvier 2007

La Burj Dubai Tower atteint 100 étages

Burj Dubai Tower

Le centième étage de la Burj Dubai Tower a été construit hier. Ce qui va être la plus haute tour du monde en est déjà aux deux tiers de sa hauteur finale, tenue secrète. Une fois terminée, le 30 décembre 2008, elle fera entre 705 mètres et 950 mètres de haut ...

C'est vrai qu'au rythme actuel, les trois mille ouvriers qui travaillent sur ce chantier posent presque un nouvel étage tous les trois jours. Alors, ça avance vite.

Et puis, quand même, le Moyen Orient a tenu dans le passé le record mondial de la plus haute construction pendant 43 siècles. Ce n'est qu'en 1889 que la Grande Pyramide de Gizeh a été dépassée par un autre édifice : la Tour Eiffel !

Pour en savoir plus :
1. La Burj Dubai Tower atteint 86 étages (Chez Luc - 25 novembre 2006)
2. Construction photos (Burj Dubai Skyscraper)
3. La construction de la Burj Dubai Tower (Chez Luc - 1er juin 2006)

Crédit photo : Kamran Jebreili

Libellés : ,

5 Comments:

Blogger Patrick said...

C'est fou ce qu'on peut faire avec l'argent du pétrole... Et, au fait, y-en a pour combien de temps, encore, du pétrole ? J'ai un peu peur que, comme les pyramides, ces tours soient bientôt prises dans les sables du désert...

mercredi, 17 janvier, 2007  
Blogger Jack said...

Oui, cette réflexion m’inspire une question que je me pose depuis quelques temps. Les pays du golf investissent maintenant tous azimut, dans le tourisme l’industrie, au même rythme que cette construction.
Mais une fois le pétrole épuisé, tous ces investissements tournerons avec quoi ? Dans un pays désertique où la température va dépasser les 50°C l’été.

J’ai bien peur que le sable réinvestisse tous ces « mirages » très rapidement.

Les manias du Pétrole seraient bien inspirés de continuer à investir dans des pays plus cléments avec une vrai population laborieuse , s'ils veulent laisser quelque chose à leur nombreuse descendance.

jeudi, 18 janvier, 2007  
Blogger Philippe Piriac said...

Au début je pensais "vanitas, vanitatis"

Puis j'ai parlé avec des moyens orientaux qui m'ont indiqué que Dubaî était en train de prendre (consolider) une place financière et entrepreneuriale qu'avait historiquement Beyrouth et le Liban et que Dubai bouillonnait

tout en restant dubitatif, je suis donc plus nuancé aujourd'hui.

impact économique de ce batiment?

Faisons l'hypothèse que ce soit un immeuble de bureaux et croisons quelques chiffres au doigt mouillé

120 étages à disons 1600 m² ( 40*40? ) et 20 m² par personne, cela donne 10000 personnes. Si on fait l'hypothèse que pour ce genre de batiments on est dans le service à forte valeur ajoutée, cela signifie peut etre 1 diplomé sur 3 soit 3500.

Il faut soit les former,soit les attirer.
Pour la formation, pas de problème, toutes les Business schools du monde et les ecoles d'ingénieurs ne demandent qu'à aider et à enseigner sur place.

10000 personnes travaillant ca doit vouloir dire 40000 ou 50000 personnes en familles.
Ce qui se remplit quelquepart doit se vider ailleurs, ce batiment va générer une délocalisation dans le Middle East.C'est du brain drain. mais après tout, nous avons bien la Suisse, le Luxembour, la Belgique, le Liechenstein. et Dubai a déjà un track record positif comme place économique Alors pourquoi pas?

mais bon ces calculs ont peut etre un coté Perrette et la pot au lait spéculatif ou faux sur les ordres de grandeurs.

jeudi, 18 janvier, 2007  
Anonymous Anonyme said...

Hum, ils sont sponsorisés par la fabricant du Viagra ?
(je sais c'est un peu lourd).

jeudi, 18 janvier, 2007  
Blogger Jack said...

@Philippe,
Je te suis, Dubaî, grande place financière...
Reste que j’ai tout de même du mal à y croire, trop inhospitalier, même si Dubaï est une contrée infiniment plus tolérante que ces voisins...
Quel soucis cette masse d’argent à gérer ... qui bouillonne en effet à Dubaï.

jeudi, 18 janvier, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home