Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 15 janvier 2007

Ségolène et Nicolas : c'est parti !

Affiche Nicolas.jpg

Affiche Ségolène.jpg


Ségolène Royal a été investie par le Parti Socialiste le 26 novembre 2006 à La Mutualité, après avoir remporté les primaires internes au PS dès le premier tour avec 60,60% des voix contre 20,81% pour Dominique Strauss-Kahn et 18,59% pour Laurent Fabius.

Nicolas Sarkozy a été investi le 14 janvier 2007 par l'UMP Porte de Versailles, après avoir remporté les primaires interne de l'UMP avec 98,1% des voix, vu qu'il était finalement le seul candidat après que Michèle Alliot-Marie se soit désistée en sa faveur.

Les voici donc aujourd'hui officiellement face à face.

Alors, comme je sais que Philippe est assez pointilleux là dessus, que faut-il dire :
- Ségolène et Nicolas ?
- Royal et Sarkozy ?
- Ségo et Nico ?
- Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy ?
Dis-moi ce que tu préfères ...
Comme Ségolène Royal insiste pour qu'on parle d'elle en disant "Ségolène", plutôt que "Royal", j'ai donc opté pour "Ségolène et Nicolas", en pensant que ça te ferait plaisir ...

En illustration, je vous propose les deux affiches officielles des candidats.
Celle de Nicolas fait vraiment penser à la célèbre "Force Tranquille" de François Mitterrand en 1981.
Quant à celle de Ségolène, l'expression "ça change fort", ça ferait plutôt penser à la pub Vichy Saint-Yorre avec Patrick Sabatier : "Ca va, Patrick ? Ca va fort !"

Bon, souhaitons donc bonne chance à ces deux candidats, et que le meilleur gagne. Présentons-leurs nos meilleurs voeux pour 2007, et, pour faire plaisir à Philippe, faisons le à la mode du PS. Voici le message de voeux que s'échangent en ce moment les socialistes par SMS :

" Que 2007 vous apporte ce qu'il faut de joyure, de satisfage et d'amouration. Amitude"
(source : Le Parisien)


Pour en savoir plus :
1. Désirs d'avenir (site officiel de Ségolène Royal)
2. Nicolas Sarkozy Construire Ensemble (site officiel de Nicolas Sarkozy)

Crédit photos : Ségolène et Nicolas

Libellés : , ,

17 Comments:

Blogger Erwan said...

Dis moi, Luc,

Quand tu dis qu'ils sont officiellement en face à face, tu serais pas un peu entrain d'oublier qu'il y a plein d'autres candidats ?
Que meme si ces candidats ne sont pas favoris des sondages, ils existent et ont un électorat qui leur est fidèle ?
En un mot : Tu serais pas un peu en train d'oublier 2002 ????

C'est affolant de voir comment les médias - dont les blogs, donc toi ! - oubliez si rapidement des éléments d'un passé très récent : Ce n'est PAS un face à face !!!!!

Erwan

lundi, 15 janvier, 2007  
Blogger Axel said...

Erwan> Le meilleur moyen d'avoir 2002 bis, c'est quoi?
De parler et promouvoir les autres candidats pour prendre des voix aux gros partis ? (!!)

De ne pas en parler pour les faire oublier ? (!!)

De ne pas en parler et risquer justement que cet "oubli" revolte certains... ?

lundi, 15 janvier, 2007  
Blogger Luc said...

@ Erwan : Bien sûr, tu as parfaitement raison ! Quand les inscriptions seront closes et qu'on pourra compter les rescapés de l'épreuve des 500 signatures, je ferai une petite récap, et je n'oublierai personne, sois-en sûr. :-)

... et je te renvoie aux pronostics. Tu verras on n'y parle pas que de Ségolène et Nicolas.

lundi, 15 janvier, 2007  
Blogger Jack said...

@erwan :
Justement on a pris, tous, je crois les leçons du premier tour de 2002. Et plus personne n’a envie de revoir le borgne au second tour, ce qui revient à faire un scrutin à un seul tour en pratique et surtout à se trainer un président élu par accro, avec un très faible score au premier tour.
Bon on peut regretter la bipolarisation de la politique en France, comme aux USA, mais comme il n’y a qu’une seule place et que nous avons un scrutin à 2 tours, cela tourne forcément au duel, tôt ou tard.
La multiplication des candidats aux présidentielles est un non sens, les partis ont toutes les autres élections pour compter leur voix.

mardi, 16 janvier, 2007  
Blogger Jack said...

Çà ne vous fait pas tout drôle à vous 98% des voix et 80 000 militants porte de Versailles ?
Moi je ne trouve pas que çà fleure bon la démocratique.
Çà fait un peu parti communiste chinois, vous ne trouvez pas ?
Un odeur que je n’aime pas beaucoup.

mardi, 16 janvier, 2007  
Blogger Luc said...

@ Jack : Aux primaires du PS, Jack Lang et Jean-Pierre Chevènement se sont désistés avant le premier tour. Si DSK et Fabius en avaient fait de même et que donc Royal s'était retrouvée seule candidate en lice, elle aurait fait combien de % de voix au premier tour, à ton avis ?

mardi, 16 janvier, 2007  
Blogger Betty said...

@ Luc : si Fabius et DSK .... Oui MAIS il ne l'ont pas fait ! et ça change tout ! Ca veut dire que malgré les pressions et les vacheries chacun avait le droit de se présenter. Avec Sarko on a le sentiment que tout idée de se présenter à été tuée dans l'oeuf... Et quand on voit le rictus et la machoire serrée de MAM quand elle dit qu'elle "aidera" Sarkozy moi ça me fait froid dans le dos !!
Comme Jack, ça me fait penser aux grandes heures du communisme... je pensais plus à l'URSS mais la Chine c'est bien vu aussi!

mardi, 16 janvier, 2007  
Blogger Patrick said...

Je n'aime pas trop ces grand-messes. Ca vous a un côté un peu sectaire et vaguement inquiétant. Sur le plan strictement formel, je préfère les réunions "en rond" de Ségolène...

Encore une fois, peu importe qui fait le meilleur candidat, la question est de savoir qui ferait le meilleur Président...

Quant à la question du bipolarisme, c'est un sujet intéressant, parce que ça va quelque peu à l'encontre de l'esprit de la cinquième république - thèse soutenue par De Villepin (rencontre d'un homme et de la nation)...

Et puis il y a cette chose qui me déplaît : je vais élire un(e) Président(e), mais ce n'est pas lui (elle) qui va gouverner : il (elle) désignera sans rien me demander son Premier ministre à qui il (elle) confiera la plupart des pouvoirs. Dans la plupart des autres pays, la personne qu'on élit ne commence pas par se défausser sur quelqu'un d'autre... Au Royaume Uni, par exemple, on élit le Premier ministre, et c'est bel et bien lui qui est aux commandes...

Tout ça me remet en mémoire un slogan soixante huitard : "Elections, piège à cons"...

mardi, 16 janvier, 2007  
Blogger Luc said...

@ Betty : Bonjour, content de t'avoir à nouveau parmi nous ! :-)

Bon, c'est marrant ta réflexion "soviétique".

Moi, mon analyse est un peu différente. Je pense que Sarkozy voulait avoir une opposition interne, justement pour pas que ça aie l'air trop "soviétique". Il a donc demandé à Borloo si il voulait bien se présenter, et Borloo a dit non merci. Et il a souhaité que MAM se présente, et c'est elle qui s'est dégonflée au dernier moment, de peur d'un score ridicule. Ce qui fait que Sarkozy s'est retrouvé tout seul. Donc, je ne pense pas qu'il ait "fait le ménage", il était trop fort et puis c'est tout. Il a essayé au maximum de protéger ses opposants. C'est pour cela que la visite de Villepin est passée inaperçue : c'est pour éviter les sifflets.

Par contre, si tu veux des détails sur la façon dont laquelle Jack Lang a été "viré" des primaires par François Hollande pour pas qu'il fasse de l'obre à Royal, je peux te donner des infos là dessus ...

mardi, 16 janvier, 2007  
Blogger Betty said...

@ LUC : mais je ne suis jamais loin... ;-) c'est juste que le sujet des présidentielles ne m'inspire pas grand chose à part peut être le slogan exhumé par Patrick : "élection piège à con"...
Oui je vote. Je vote non POUR mais CONTRE ...(contre l'autre borgne) et c'est avec dépit, sans conviction sachant qu'au bout du compte la soit-disant "expression du peuple" c'est de la bouffonerie ! manipulation et poudre aux yeux ! J'attends le jour ou le "petit peuple" se décidera à se rebeller vraiment et en profondeur contre cette navrante mascarade ... mais je n'ai absolument aucune illusion !..
Alors gauche/droite ? Ségo/Sarko ? Vert/rouge/jaune ou bleu ?.. c'est blanc bonnet et bonnet blanc ...

mardi, 16 janvier, 2007  
Blogger Philippe Piriac said...

@ patrick

J'aime bien ton idée qu'il faudrait voter pour celui qui va gouverner. Ca devient de toute façon de plus en plus pertinent au fur et a mesure que la durée du mandat se raccourcit. et 5 ans ca n'est plus une course de fonds mais de demi fonds qui appelle plutot un pilotage "hands on" par l'élu supreme

D'un autre coté, cela rend plus difficile l'idée d'un "représentant" de tous les francais.
Ceci dit qui peut vraiment espéré être percu comme tel par une grande majorité des français?

Peut être faudrait il se débrouiller pour savoir, qui parmi les candidats envisage de faire passer à la sixième république et à un régime encore plus présidentiel?

Malheureusement, les candidats sont tellement déjà assaillis sous l'abondance des groupes d'intéret, sommés de répondre à tous sur tout, à un niveau de détail infini... et la questions institutionnelles si peu dans les priorités des français que je doute que ce ne soit un réel enjeu de débat pour ces élections.
Nous en serons donc réduits à attendre que ce sujet ne murisse lentement pour en voir le dénouement éventuel. Soyons donc patients cette sixième république finira bien par arriver

mardi, 16 janvier, 2007  
Blogger Jack said...

@ Betty : tu m'as soufflé la réponse...
@ Betty et Patrick : lorsqu’on arrêtera de fabriquer des candidats(tes) comme des "produits" avec des conseillés marketing, nous pourrons espérer avoir des présidents (tes) et les élections de cesser d'être des pièges à c...
Moi j'attends toujours de savoir les idées qu’ont nos candidats(tes)* pour résoudre la douzaine d'énormes problèmes que la France et les français ont à résoudre et franchement l'amnistie des PV ou pas l'amnistie est une question en 122 ième position.

Il faudrait aussi que les médias se concentrent sur ces 12 questions et cessent eux aussi de faire du marketing et du business en nous parlant de la couleur du tailleur de Royal ou de l’enfance malheureuse de Sarkozy : on en a rien à cirer. A moins de penser que nous sommes tous des « blaireaux » incapables d’entendre parler des sujets réellement importants pour nous.

*actons que Sarko a une petite longueur d’avance sur ce plan, mais qu’il reste de gros flous (d’abord des voix)
C’est Mitterrand qui rappelait qu’on sortait toujours de l’ambigüité à ses dépends...

mardi, 16 janvier, 2007  
Blogger Luc said...

@ Betty : "Ségo/Sarko ? c'est blanc bonnet et bonnet blanc ..." Pas tout à fait. En fait, pas du tout, même.

Tu verras, j'aurai l'occasion de revenir là-dessus bientôt.

mercredi, 17 janvier, 2007  
Blogger Jack said...

Je viens de recevoir ma feuille d’impôts sur le revenu : augmentation 1000 € par rapport à l’année précédente. Notez que le suis content de payer beaucoup d’impôts, car çà veut dire nous gagnons très bien notre vie, non si je vous parle de cela c’est que j’avais compris que nos impôts allaient diminuer cette année...
J’ai encore oublié de faire la différence entre la communication et la réalité, ou alors j’ai du mal comprendre.
Inutile de vous dire qu’à un an de la retraite mon jeune patron n’a pas jugé utile d’augmenter mon salaire au delà de l’inflation, (faut quand même pas jeter l’argent par les fenêtres), ceci pour préciser que l’augmentation d’impôt de provient pas d’une augmentation exceptionnelle et inconsidérée de nos revenus.

Mais Sarkozy va arranger tout cela et laisser l’argent à ceux qui créent de la valeur. Pour moi c’est foutu, je prends ma retraite.
Sarko tu es arrivé trop tard, à moins que je n’arrête de travailler trop tôt.

Je plaisante bien sûr : cependant Sarkozy , que fais-tu dans une gouvernement qui pratique une politique si différente de ton programme de président, est-ce bien crédible tout cela ?

mercredi, 17 janvier, 2007  
Blogger Jack said...

Pour revenir sur les 98%, pour être complètement honnête il faudrait parler de tous ceux qui se sont abstenus, ce qui donne un pourcentage nettement plus faible pour Nicolas par rapport aux votants cette fois.
Tout cela reste tout de même dans la droite ligne de ce parti de godillots, dont le rôle s’est (historiquement) très souvent limité à hisser un candidat au poste de président et à le servir...en espérant quelque récompense.
Dans ce type de parti la prise de pouvoir se fait régulièrement par « assassinat politique » du président en place.
Sauf pour De gaule, qui avait du sang bleu, (je parle de sa sortie), mais dont le parti était bien, par contre, à son service.
C’est bien lui qui a inventé la cinquième...non?

jeudi, 18 janvier, 2007  
Blogger Patrick said...

Tout ça, c'est bien joli, mais je commence à m'inquiéter sèrieusement pour la bouteille de champagne que je devrais recevoir en cas de victoire de Ségo. Sa campagne me semble battre un peu de l'aile, en ce moment. Reprends-toi, Ségo !

L'épisode Montebourg qui estime (en plaisantant ?) que le principal handicap de Ségo, c'est son compagnon, et qui se retrouve au piquet avec un bonnet d'âne pour un mois, ça vous a une ambiance de classe de CP, pas vraiment de campagne pour le Présidence de la République...

Notez que je suis vaguement du même avis que Montebourg (je plaisante, bien sûr ! ? )...

vendredi, 19 janvier, 2007  
Blogger Philippe Piriac said...

Homme de peu de foi, ta foi ( en ton jugement, pas nécessairement en Ségolène) t'aurait elle abandonnée?

en fait, ta bouteille, tu vas la perdre si tu penses et tu dis que tu vas la perdre.
Strategic intent ou methode Couey , peu importe. surtout si tu aimes le champagne :)

de toute façon, si ce soir là tu la perdais, ne pennes tu pas que c'est d'alcool fort dont nous aurions besoin? ( bon ; là , je dois dire que sur cette remarque, je suis un peu borderline avec la retenue sympathique de Luc sur Ségolène depuis une éternité = :) =

vendredi, 19 janvier, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home