Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 26 mai 2007

Laurent Solly va être nommé à la direction de TF1

Laurent Solly.jpg

On apprend dans le Figaro qu'un certain Laurent Solly va être nommé fin juin directeur général adjoint de TF1. Jusque là, rien à dire de spécial.

Là où ça devient problématique, c'est quand on se penche sur le CV de Monsieur Solly :

1970 : Naissance à Villefranche sur- Saône (Rhône).

1994 : ENA, promotion « Victor Schoelcher ».

2004 : Conseiller technique au cabinet du ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, puis chef de cabinet du ministre des Finances, et directeur de cabinet du président de l’UMP.

2005 : Chef de cabinet du ministre de l’Intérieur.

2007 : directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy

Et là, moi je dis, c'est totalement inacceptable.

D'abord, entendons-nous bien, sur le plan du "contrôle des médias", Nicolas Sarkozy n'a rien à voir avec Sylvio Berlusconi, qui, lui, est propriétaire du groupe Mediaset qui possède les chaînes de TV italiennes Canale 5, Italia 1 et Rete 4. Nicolas Sarkozy, à ma connaissance, ne possède aucune chaîne de TV, aucune radio, aucun journal.

Bien.

Ceci étant précisé, il n'est pas tolérable, de mon point de vue, qu'un monsieur qui a été un des plus proches collaborateurs de Nicolas Sarkozy depuis 2004 se retrouve à la direction de TF1, la première chaîne de télévision française. Particulièrement quand le même Sarkozy nous annonce qu'il va prendre des initiatives pour une "démocratie exemplaire" ! Dans une démocratie exemplaire, les médias doivent être totalement indépendants du pouvoir politique.

Attention Nicolas, ne bascule pas dans le côté obscur de la Force ... Il est encore temps d'annuler cette nomination à TF1.

Pour en savoir plus :
1. Sarkozy promet des initiatives pour une "démocratie exemplaire" (Le Monde)
2. Un proche de Sarkozy à la direction de TF1 (Le Figaro)

Crédit photo : Delort, et merci à Patrick pour l'info et le lien

Libellés :

36 Comments:

Blogger apollo said...

le plus choquant est que l'annonce a été faite par l'Elysée et non par TF1, or il me semble que TF1 est une société privée, il n'y donc pas de "nominations"

samedi, 26 mai, 2007  
Blogger Patrick said...

C'est tout à fait vrai, Luc, TF1 n'appartient pas à Nicolas Sarkozy. TF1 appartient à Martin Bouygues. Donc tout va bien.

On rappellera à cette occasion que :

Martin Bouygues avait (avec Bernard Arnault LVMH) qualité de témoin du marié au second mariage de Nicolas Sarkozy avec Cécilia.

Et qu'il est également le parrain de Louis, fils de Nicolas Sarkozy.

Sans commentaires.

samedi, 26 mai, 2007  
Blogger Luc said...

Patrick innove : Je salue ici la publication du premier commentaire sans commentaires !

;-)

samedi, 26 mai, 2007  
Blogger Patrick said...

J'aurais en effet dû écrire : "sans autre commentaire" !

samedi, 26 mai, 2007  
Blogger Patrick said...

Allez, un petit commentaire, quand même : je trouve que Nicolas aurait pu attendre la fin des législatives pour placer ses pions. Là, il trouble même ses plus fidèles supporters (n'est-ce pas, Luc ?).

Précipitation n'est pas toujours gage d'efficacité...

samedi, 26 mai, 2007  
Blogger Jack said...

Jusqu’ici tout va bien...
On peut encore dire que l’on est pas d’accord Chez Luc !

samedi, 26 mai, 2007  
Blogger apollo said...

le fait que Martin Bouygues et Nicolas Sarkozy soient très proches n'est pas criticable.

Que cette personne soit embauchée par TF1 dans l'absolu ne l'est pas non plus (sinon il faut virer Mme Borloo, Mme Baroin etc...)

La seule question qui se pose est si ce choix a été imposé par Sarkozy ou non.
Si oui, il y a un vrai problème.
Si non, TF1 affiche simplement officiellement sa position et est donc un un média engagé de droite comme peuvent l'être le Figaro ou l'Huma pour la gauche. C'est son droit et au moins les choses ont le mérite d'être clair.

dimanche, 27 mai, 2007  
Blogger Luc said...

@ Apollo : Tiens, c'est vrai, je n'avais pas vu les choses comme ça.

Bon, alors, posons-nous la question sincèrement : cela gênerait-il quelqu'un que le directeur adjoint de la campagne de Ségolène Royal soit nommé à Libération ou au Monde ?

Eh bien oui, au moins moi. Pourquoi ?

Eh bien tout simplement parce que pour moi, la presse doit être indépendante dans un pays démocratique. Alors, bien sûr, certains journaux peuvent avoir une sensibilité de droite (comme Le Figaro), ou une sensibilité de gauche (comme Libération). Mais ce qui pose problème, c'est quand un journal devient l'organe d'un parti comme L'Humanité ou La Pravda pour le Parti Communiste. Là, je trouve que la ligne jaune est franchie.

L'indépendance d'un journal, c'est ce qui en fait sa crédibilité. Les vrais journalistes le savent bien et ils y tiennent.

D'ailleurs regardez ce qui s'est passé pour Le Monde. Lors de l'élection présidentielle, Jean-Marie Colombani, chef du journal, prend fait et cause pour Ségolène Royal et appelle à voter pour elle dans les colonnes du journal. Eh bien cette semaine, la rédaction du Monde a désavoué Jean-Marie Colombani et il est viré du journal par ses journalistes.

C'est très bien, je trouve.

dimanche, 27 mai, 2007  
Blogger Jack said...

Les choses ne sont pas aussi simple que tu le dis Luc.
Dans la mesure où un journaliste a des convictions (que je sache, ce n’est pas une faute), il est tenu de ne pas nous les cacher, au nom de la nécessaire objectivité justement : je parle ici de l’homme rédacteur d’article dans un journal.
En ce qui concerne le journal, dans la mesure où il annonce clairement la couleur, il a parfaitement le droit d’exister en tant qu’organe de tel parti ou telle organisation : la encore l’important est la transparence et la nécessaire pluralité.

Les choses se compliquent lorsqu’un journal prétend délivrer une information objective, ce qui exclurait en théorie tout article d’opinion dans ses colonnes ou mieux, qu’il s’oblige à publier des articles d’opinion de tous les bords.

L’humanité ne fait pas mystère de ses liens avec le PC, tu peux le lire pour connaître la position du PC sur l’actualité : mais tu sais ce que tu lis...
Idem pour le Figaro, organe de la droite française ou la Croix journal des catholiques de France...

Si le Monde ou TF1 prétendent appartenir à la catégorie de la presse d’information, ils me semblent devoir ce soumettre aux quelques règles d’étique éditoriale, que j’indique plus haut. Je me souviens que dans les années 70 tout le monde s’accordait pour étiqueter le monde comme un journal neutre et objectif.
Serait-ce moins le cas aujourd’hui, juste parce que son patron affiche son opinion ?
N’affiches-tu pas toi même clairement les tiennes ici ?
Personnellement, j’aime mieux la presse d’opinion qui annonce la couleur.
Je préfère çà à une presse soi-disant objective qui cherche à me manipuler.
Lorsqu’on parle de journalisme il ne faut jamais oublier l’essentiel : le contenu.
Une des raisons qui donne au Monde sa valeur est le vaste choix de sujets qui y sont traités, tout le contraire de TF1, organe d’abrutissement populaire.

Que TF1 soit dans les mains d’un Sarkoziste pur sucre ne change rien pour moi, je continuerai à ne pas la regarder...car ce ne sont pas les autres chaines et médias qui manquent.

Luc la ligne jaune est franchie, lorsque tu ne peux lire QUE la Pravda. Personne ne t’oblige à regarder TF1 et puis, va savoir si ce Laurent Sarkoziste ne va pas nous l’améliorer cette chaine...et que d’ici quelques mois, elle devienne ta chaine préférée Luc.

dimanche, 27 mai, 2007  
Blogger Luc said...

@ Jack : Encore une fois, c'est toi qui a raison (à part la dernière phrase, bien sûr).

Effectivement, TF1 était de droite avant, l'est aujourd'hui et le sera demain, et cette nomination ne va pas changer grand chose.

Et ce qui compte, c'est la pluralité.

Et effectivement, personne ne me force à regarder TF1, et c'est bien comme ça. Ceci dit, c'est pas demain la veille que ce sera ma chaîne préférée ! C'est une chaîne que je ne regarde jamais ... sauf pour Ushuaïa Nature et les grands prix de formule 1.

Et à la limite, si tout le monde affiche la couleur, c'est pas plus mal, et au moins on sait à quoi s'en tenir. Effectivement.

Bon, je me suis indigné pour rien, donc.

dimanche, 27 mai, 2007  
Blogger Patrick said...

Oui, mais NON, Luc. Lorsque, en 1986, l'Etat a cédé TF1 au privé, il a assorti la cession de conditions et d'un cahier des charges, précisé par les textes d'application de la loi de 1986. Par exemple :

- le décret n° 47-43 du 30 janvier 1987 fixant le cahier des charges de TF1 lors de sa privatisation fait obligation à la chaîne d'assurer l'honnêteté de l'information et lui impose de réaliser les émissions d'information dans un esprit de stricte objectivité.

Donc l'idée que TF1 peut devenir l'organe officiel d'un quelconque parti est tout simplement hors la loi.

Mais il semble qu'il y ait des gens qui ne se préoccupent pas trop de la loi, dans cette "République exemplaire"...

dimanche, 27 mai, 2007  
Blogger Jack said...

Comme dab Patrick, toujours documenté et précis comme une montre suisse.
Reste bien au chaud avec le coup de suroit en cours, la mer doit briser sur le môle ...

dimanche, 27 mai, 2007  
Blogger Patrick said...

Heureusement, le législateur a prévu un garde-fou pour assurer la stricte neutralité des médias. C'est le fameux CSA, le "gendarme de l'audiovisuel", dont la présidence vient fort opportunément d'être confiée pour 6 ans à M. Michel Boyon, UMP, ancien Directeur de Cabinet de M. Raffarin.

C'est vrai, Luc, tu t'es indigné pour rien.

lundi, 28 mai, 2007  
Blogger apollo said...

la stricte neutralité des médias ??
euh non pas vraiment. le CSA fait respecter des règles et en terme de politique, hors période électorale, son rôle est de "veiller au respect du pluralisme politique et à l'honneté de l'information".
C'est pas vraiment pareil que la neutralité.
La neutralité c'est fade. C'est une suite de dépêches AFP qui défilent sur un écran.

Les Guignols par exemple sont clairement anti-Sarkozy, bon ben voilà ça fait partie de la pluralité... Le problème n'est pas que TF1 s'engage à droite, il y aurait problème si on empêchait les guignols d'exister.

Pour ce qui est du plan de route établi il y a 21 ans par l'état, franchement les règles établies il ya une génération dans une entreprise privée c'est du domaine de l'histoire pas de l'actualité.
Au bout de 21 ans l'état n'a plus de raison d'imposer quoi que ce soit à TF1 sinon il fallait pas vendre.

lundi, 28 mai, 2007  
Blogger Betty said...

Il me semble que vous mélangez deux choses : directeur général adjoint ce n'est pas être journaliste. Et c'est bien là que le bas blesse.
En effet, avoir une sensibilitée de gauche ou de droite pour un journaliste ce n'est pas un drame - on regarde une émission et très vite on en connait la ligne. Quand je regarde les guignols je sais ou je suis, quand j'écoute PPDA, FOG, Moati ou Okrent, je sais que ce n'est pas la même chose et j'entends des avis divergeants, donc je fais mes choix dans cette pluralité.
C'est comme choisir de lire l'huma le figaro, le point, le monde ou le canard.

Mais là ou c'est insidieux c'est que ce monsieur n'est pas journaliste en charge d'une émission mais bien directeur GENERAL adjoint. Donc celui qui donne la ligne politique (au sens large) celui qui supervise, qui embauche et qui débauche.
Il n'est pas exposé directement à la critique du grand public, il agit dans les coulisses. C'est lui le marionnetiste.

Ceci dit que TF1 soit Sarkozyste n'est pas une découverte, c'est juste la cerise sur le gateau.
Ce qui me chagrine le plus c'est que la grande majorité de la population française n'est absolument pas consciente de ça.

Nous en débattons ici entre nous et si 95 % de la population faisait de même alors oui cette nomination serait sans conséquence. Mais le probléme est que la majorité des spectateurs de TF1 prend pour argent comptant tout ce qui est dit sur cette chaine, info mais aussi magazines de sociétés à mon sens extrément orienté eux aussi (par ex. entre les 2 tours des présidentielles le sujet de "droit de savoir" était : les arnaqueurs du RMI et autres profiteurs des aides sociales... NO COMMENT !)
Et pour changer un peu ce petit monde écoute RTL ou Europe 1...

L'esprit critique devrait être une matière obligatoire à l'école !

lundi, 28 mai, 2007  
Blogger Jack said...

Donc Betty, si je résume, nous ici, qui ne sommes pas des blaireaux, nous ne sommes pas dupes de ce que nous regardons, mais la grande masse (les blaireaux) ne voit pas qu’elle est manipulée : nous serions l’élite en somme... ;>))
Tu as raison Betty, il faudrait enseigner l’esprit critique...
Mais tu vois l’esprit critique, c’est comme la curiosité ce devrait être le fondement de toute éducation et ça n’est pas vraiment le cas.
Je crois que la TV, fait partie du problème, à la différence d’un livre, elle capte l’esprit et je suis sûr que cela émousse l’esprit critique.
Il faudrait donc apprendre à décrypter ce qui passe par l’image et le son.

Mais oui, le problème est bien l’absence d’esprit critique : des médias comme TF1 ou M6 avec leur émissions racoleuses n’existent que parce qu’elles ont un public.
Qui est l’œuf, qui est la poule ?

PS : à propos des arnaqueurs du RMI. Pose-toi honnêtement la question :
Combien de RMIstes connais-tu ?
Parmi ceux-ci ne connaitrais tu pas un(e) authentique profiteur, pas vraiment dans le besoin ?

lundi, 28 mai, 2007  
Blogger Patrick said...

Dans le fond, je vais vous dire ce qui m'ennuie le plus dans cette histoire.

Sarkozy s'appuie sur ses amis grands industriels/patrons de presse/propriétaires d'instituts de sondages pour se faire élire et soutenir sa politique ? Admettons. Après tout, les français ont voté pour ça, vaguement en connaissance de cause (Bayrou l'avait bien expliqué aux français). Tant qu'on est en période de lune de miel, tout baigne.

Là où il y a un risque, c'est quand les intérêts de l'Etat ne rejoindront pas forcément ceux desdits grands industriels/patrons de presse/propriétaires d'instituts de sondages. Par exemple si Sarkozy veut renoncer à faire telle autoroute sur laquelle Bouygues (Colas) comptait, ou si Sarkozy veut réduire le budget de la défense pour acheter moins de missiles de chez Lagardère). Là, c'est plus Sarkozy qui tiendra le manche, c'est les autres... Et personne n'a voté pour ça...

Je te tiens, tu me tiens, par la barbichette, le premier de nous deux qui rira aura une tapette...

lundi, 28 mai, 2007  
Blogger Patrick said...

Apollo, la loi, c'est pas un truc qu'on fait un jour et qu'on oublie le lendemain. Si une loi est vraiment obsolète (ça peut évidemment arriver), le parlement est habilité à l'abroger ou à l'amender ou à la "moderniser". Mais dire qu'une loi n'a plus de valeur parcequ'elle a été votée il y a 21 ans, c'est comme de dire que l'abolition de la peine de mort est obsolète parce qu'elle a été votée il y a 26 ans !

lundi, 28 mai, 2007  
Blogger Patrick said...

@Apollo : C'est vrai, on a les Guignols. Dire que ça participe à la pluralité est un point de vue... Personnellement, les Guignols, ça me gonfle, mais chacun ses goûts...

Vladimir Poutine, lui, a fait arrêter l'émission Koukli (Guignols russes) un an après son intronisation...

lundi, 28 mai, 2007  
Blogger Betty said...

@ Jack : non nous ne sommes pas l'élite mon propos était très naif et sans prétention de ce genre.
Je constate dans le quotidien que l'esprit critique fait souvent défaut et que la facilité est bien d'ingurgiter le pré-digéré des grandes chaines.
Et les échanges de hautes volés que nous avons ici font bien défaut parfois.
Mais tu as raison, je suis un peu pessimiste aujourd'hui et j'exagére sans doute. Les français ne sont peut être pas si mouton...

Pour ce qui est du PS oui Jack je connais peu mais qq RMiste (ou ex RMiste) et je peux témoigner que ceux que je connais n'ont en rien été profiteur et au contraire ce dispositif leur a permis de garder la tête hors de l'eau et de rebondir. Et je peux te parler d'une de mes amies divorcée, 2 enfants pour qui tu cotises sans doute aujourd'hui et en son nom je te dit mille fois merci car grace à cette petite aide elle a échappée à la folie destructrice d'un mari hautement toxique.
Des Rmistes profiteurs il y en a surmement, je n'en doute pas, et luttons contre, mais bref, ce n'était pas le sujet.

Mon propos était simplement de montrer le choix du sujet, non neutre à mon sens, pour un magazine non politique diffusé entre les deux tours de l'élection sur une chaine de grande écoute.

lundi, 28 mai, 2007  
Blogger Betty said...

Ceci dit il est drolement mignon Laurent Solly (ou alors c'est la photo)....
Vous avez son numéro de téléphone ?...

lundi, 28 mai, 2007  
Blogger apollo said...

Patrick, TF1 est une entreprise privée.
L'état ne devrait ni pouvoir intervenir pour nominer ses dirigeants ni choisir sa ligne de conduite.
je ne nie pas l'existence de ce décret et dans le meilleur des mondes il devrait être respecté.
Mais il s'agit avant tout d'un voeux pieux pour se donner l'impression d'un semblant de contrôle.
Mais quel pouvoir a l'état pour le faire appliquer ? Heureusement à peu près aucun.
Ne pas renouveler la concession de diffusion qui a lieu tous les 5 ans aurait des conséquences dramatiques sur les investissements en France et ni la droite ni la gauche n'ont même osé évoquer cette solution. On n'est pas en Bolivie.

lundi, 28 mai, 2007  
Blogger Philippe.Piriac said...

Ouah

je lis cet enchainement de commentaires et je suis bluffé par la qualité de cette conversation
superbe.
Bon tant Sarko n' envoie pas che Luc un émissaire pour prendre la DG du blog on est sauvés..

lundi, 28 mai, 2007  
Blogger Luc said...

@ Philippe : j'allais le dire !

lundi, 28 mai, 2007  
Blogger Jack said...

@Betty : c'est vrai qu'il est pas mal comme garçon... mais ses noeuds de cravate sont un peu trop gros!
@Philippe: cette petite remarque juste pour faire baisser le niveau qui atteignait des hauteurs stratophèriques...

lundi, 28 mai, 2007  
Blogger Patrick said...

Aïe, les gars, Betty semble avoir un faible pour les hidalgos ténébreux *... J'ai peur que nous ne fassions pas le poids...

* Lisez ici une amusante description d'un ténébreux hidalgo.

mardi, 29 mai, 2007  
Blogger Betty said...

@ JACK : oh là ne m'entraine pas sur le sujet des noeuds de cravates malheureux ! sujet glissants... ;-)

@ PATRICK : et voilà je suis démasquée!
très sympa ce lien

mardi, 29 mai, 2007  
Blogger Patrick said...

Luc, tu as relevé que M. Sarkozy a déclaré récemment : "Je prendrai des initiatives après les élections législatives pour faire de la France une République irréprochable et une démocratie exemplaire".

Moi je verrais bien un ensemble de mesures très strictes pour "moraliser" la République - assortie bien entendu d'une large loi d'amnistie "pour partir sur une base saine".

Ce ne serait pas la première fois. Michel Rocard, alors Premier Ministre, l'avait fait en décembre 1989, au prétexte de moraliser la vie politique française, mais surtout pour "effacer" les délits de responsables du PS en matière de financement de leur parti (affaire URBA)...

vendredi, 01 juin, 2007  
Blogger Jack said...

Et bien quelques mois plus tard ont voit bien d'où peuvent venir les propositions de réforme de l'audiovisuel de Nicolas.
Ou bien je suis parano ?

samedi, 19 janvier, 2008  
Blogger Luc said...

@ Jack : Je ne sais pas ...

En tous cas, la seule télé d'Europe à ne pas diffuser de pub, c'est la BBC. Et la qualité de cette télévision d'état n'est plus à démontrer, je pense ...

dimanche, 20 janvier, 2008  
Blogger Patrick said...

Luc, soyons lucides. TF1 appartient à M. Martin Bouygues, témoin de mariage de Nicolas Sarkozy (c'est à dire le MEILLEUR AMI de Nicolas Sarkozy). Et par cette réforme, TF1 va recevoir TOUTE la manne publicitaire de la télévision. Ca fait BEAUCOUP BEAUCOUP BEAUCOUP d'argent. Et ça sans que TF1 soit le rien du monde contraint de faire de la meilleure télévision. Et nous, on payera des surtaxes par-ci par-là pour financer le service public.

En termes clairs, ça s'appelle un hold-up.

Maintenant, que la BBC fasse de la bonne télé, c'est un fait. C'est ce qu'on peut souhaiter au futur service public sous financé...

dimanche, 20 janvier, 2008  
Blogger Patrick said...

D'ailleurs, pour faire leur petite combine entre amis, Nicolas et Martin n'ont pas cru nécessaire de mettre la Ministre de la Culture et de la Communication Christine Albanel (en charge de ces sujets) au parfum. Elle a appris la chose comme le vulgum pecus lors de l'annonce de Nicolas à la presse le 8 janvier !

Nota : le BEAUCOUP BEAUCOUP BEAUCOUP d'argent, ça avoisine, dit-on, le milliard d'euros par an. C'est chouette, quand même, d'être le meilleur ami de Nicolas !

Bon, c'est vrai, tout le milliard n'ira pas dans la poche de Martin, il y en aura aussi un peu pour la presse écrite de l'ami Serge et de l'ami Arnaud...

lundi, 21 janvier, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Euh, moi je trouve que sur TF1, il y a beaucoup beaucoup de pub.

Tu penses, toi, qu'ils vont en mettre encore plus ?

lundi, 21 janvier, 2008  
Blogger Patrick said...

Bien entendu : davantage de publicité sur TF1 à l'image de la télévision américaine (des coupures toutes les dix minutes, pourquoi pas), mais surtout beaucoup plus chère, car il n'y aura pas d'autre support disponible (les annonceurs se bousculeront). Il y aura aussi quelques miettes pour la presse écrite qui recueillera un peu plus de pub...

Au passage, la télévision publique sera mieux contrôlée par l'Etat (tous les sous viendront de là), la ligne éditoriale sera sous contrôle (peu importe si l'audience tombe un peu, l'état payera quand même) et les vilains journalistes qui ne vont pas dans le sens du poil seront plus facilement évincés...

Eh, oui, évidemment !

Le contrôle total des médias est le B.A. BA du dictateur en herbe...

lundi, 21 janvier, 2008  
Blogger Patrick said...

Au fait, j'avais oublié de préciser que Martin, le MEILLEUR AMI de Nicolas, est aussi le parrain du jeune Louis Sarkozy.

Donc, c'est presque des petits arrangements en famille, l'affaire de la publicité qui ira bientôt exclusivement à TF1 !

mardi, 22 janvier, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Donc, tu penses que, je cite, il va y avoir "davantage de publicité sur TF1 à l'image de la télévision américaine (des coupures toutes les dix minutes, pourquoi pas)".

Très bien.

Penses-tu que le public français va continuer à regarder une télé avec des coupures de pub toutes les dix minutes ?

Surtout si en appuyant sur la zapette il a droit à cinq chaînes sans une seule seconde de pub ?

Je pose la question ...

mardi, 22 janvier, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home