Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 1 octobre 2007

Comment observer le ramadan dans l'espace ?

Muszaphar Shukor


Le 10 octobre prochain, le Dr Sheikh Muszaphar Shukor va décoller de la base de Baïkonour à bord du vaisseau spatial Soyouz TMA-11 pour une mission d'une dizaine de jours.

Muszaphar Shukor est le premier malaisien à partir dans l'espace, loin de la violente répression que la dictature actuellement au pouvoir dans son pays fait subir aux manifestations pacifistes des bonzes et de la population. C'est le le neuvième musulman à s’aventurer dans l’espace mais le premier à vouloir observer les commandements de sa religion au pied de la lettre.

En effet, les musulmans doivent prier 5 fois par jour. Donc, en théorie, le malaisien devrait prier 80 fois par jour à bord de la Station spatiale internationale (ISS), cette dernière effectuant 16 rotations toutes les 24 heures autour de la Terre.

Deuxième problème, il doit faire sa prière en se tournant face à la Mecque. Comment faire quand on est en orbite autour de la Terre ?

Troisième problème, il doit en ce moment observer le ramadan, qui stipule qu'il ne doit ni boire ni manger entre le lever et le coucher du soleil. Et là, hormis le fait que le soleil va se lever pour lui 16 fois par jour, il risque de mettre sa vie en danger. En effet, la déshydratation est un risque beaucoup plus important en milieu aérien. Les astronautes sont soumis à un régime strict de trois collations par jour et à des horaires fixes.

Face à cette situation, Muszaphar Shukor a fait plancher une centaine de théologiens musulmans qui lui ont rédigé, après de nombreux débats, un guide de 20 pages du ramadan dans l’espace qui lui rappellera, en cas de doute, les règles à observer dans l’espace pendant le ramadan. Des prières aux ablutions, en passant par la rupture du jeûne, au moindre doute, Muszaphar Shukor n’aura qu’à le consulter pour être le plus en adéquation possible avec le rituel à suivre. « Si vous ne pouvez pas vous tenir droit debout, vous pouvez vous baisser (...), vous asseoir. Et si vous ne pouvez vous asseoir, vous devrez vous allonger », est-il expliqué au spationaute afin qu’il puisse prier en apesanteur. Et en ce qui concerne la fréquence des prières, le département du Développement islamique de Malaisie a tranché. Ce sera comme sur Terre, à savoir 5 fois par jour, en se basant sur l’heure de Baïkonour.

Une chose est sûre, Muszaphar Shukor va devoir se fier à sa montre une fois dans l’espace, il ne risque pas d’entendre l’appel du muezzin ...

Pour en savoir plus :
1. Un cosmonaute malaisien veut faire le ramadan dans l'espace (Rue 89)
2. How to face Mecca when floating in space ? (GetReligion.org)

Crédit photo : GetReligion.org

Libellés :

4 Comments:

Blogger Philippe.Piriac said...

Finalement a lire sur ton post, je trouve cela plutot pas mal et le bon sens semble prévaloir
On respecte l'intention d'un homme souhaitant rester aligné avec lui meme et ses co religionnaires.
On aboutit à des recommandations faites pourl'aider dans l'esprit sans le piéger dans la lettre.
Peut etre est on en train de trouver l''esprit du prophète

Puisse cette mission réconcilier

lundi, 01 octobre, 2007  
Blogger Véronique S said...

Ce qui est étonnant, dans cette histoire, c'est qu'il n'est pas question d'évoquer le verset du Coran qui dispense explicitement des rituels du Ramadan les voyageurs.(Les femmes enceintes et les vieillards sont aussi concernés mais ce n'est pas le sujet évoqué ici.)
Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué....
Malgré tout, que la Paix et l'Amour accompagnent ses prières. Je rejoins en ce sens le commentaire de Philippe.

mardi, 02 octobre, 2007  
Blogger Paul said...

"Muszaphar Shukor est le premier malaisien à partir dans l'espace, loin de la violente répression que la dictature actuellement au pouvoir dans son pays fait subir aux manifestations pacifistes des bonzes et de la population."

Tu ne confondrais pas la Malaisie (à majorité mususlmane) et la Birmanie (à majorité Bouddhiste), des fois ?

mardi, 02 octobre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Paul : T'as raison. Pan sur le bec !

Pfff ! Je fatigue un peu ... Faudrait que je fasse un break, là, non ?

:-)

mardi, 02 octobre, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home